Vinci Construction dévoile sa nouvelle recette de granulats bas carbone

Rédigé par
Anne-Sophie Tardy - Construction21

Responsable de l'éditorial

1303 Dernière modification le 10/10/2023 - 10:25
Vinci Construction dévoile sa nouvelle recette de granulats bas carbone

L'industriel fait le choix d'intégrer un pourcentage variable de matériaux issus de la valorisation de déchets en fonction de la disponibilité locale.

Vinci Construction a profité du salon Pollutec à Lyon pour annoncer ce mardi 10 octobre le lancement d'une nouvelle gamme de granulats, mélange de ressources primaires et de revalorisation de déchets. Le but, redonner ses lettres de noblesse à la ressource secondaire. « Le granulat recyclé était souvent vu comme un produit bas de gamme, concède Christophe Jozon, directeur matériaux et industries de Vinci Construction. Son utilisation était surtout limitée à quelques usages et ne pouvait pas répondre à toute la demande de besoin de granulats, alors que les capacités étaient réelles ! »

C'est en 2021 que Vinci Construction s'autorise à imaginer casser ce plafond de verre du granulat issu de revalorisation. « Nous stagnions à 8 millions de tonnes produites de granulat recyclé, provenant des filières construction, industrie ou encore incinération de déchets au sein des collectivités. Mais nous pouvions aller plus loin. » La nouvelle gamme, baptisée Ogéo, a donc comme intention de répondre à tous les usages, route, béton, préfabrication, canalisations, à l'instar de granulats « classiques » issus de ressources primaires, avec les mêmes performances et surtout le même prix.

Granulat local et recyclé

« Nous avons développé un processus de production spécifique sur 51 sites afin de nous adapter à l'approvisionnement local en ressources secondaires et au besoin. Chacun de ces sites produira un mélange à béton avec sa recette spécifique », détaille Christophe Jozon. Le site de production de Nice sortira par exemple un mélange à béton 0/20 avec des matériaux calcaires issus de la carrière et des matériaux issus de la déconstruction de bâtiments. A Rosière-aux-Salines, en Lorraine, il sera produit avec des matériaux alluvionnaires provenant d'une carrière du secteur, de déchets issus d'une sidérurgie alentour et de balaste usagé qui sera traité et réincorporé. Et si l'usage des granulats à produire évolue, des trémies peuvent être ajoutées dans chacune des installations de traitement, en fonction du résultat désiré. Reste à s'assurer que ces granulats formulés restent aussi performants que leur version non recyclée.

« Il y a un vrai travail de caractérisation de cette ressource secondaire. Cela passe d'abord par la traçabilité des matériaux issus de valorisation de déchets. Les performances du granulat sont également testées en amont dans des laboratoires intégrés. Toutes les informations sont ensuite répertoriées dans la fiche technique produit jointe au granulat. » Une chose est sûre, avec cette nouvelle gamme, Vinci Constructions espère renforcer son engagement dans la décarbonation de ses activités. De quoi participer, aussi, à l'application de la REP Bâtiment et de son extension aux PMBC. Ces granulats partiellement recyclés, disponibles depuis début 2022 en PACA, région pilote, sont désormais trouvables dans tout l'Hexagone.

Partager :