Un projet inédit de mobilité en BioGNV dans la Drôme

Rédigé par
Amandine Martinet - Construction21

Journaliste

940 Dernière modification le 12/09/2023 - 11:05
Un projet inédit de mobilité en BioGNV dans la Drôme

 

Zoom sur Drôme Énergies Distribution, une initiative locale menée de front par trois acteurs du secteur routier et logistique à celui du biogaz. Le but ? Développer des stations multi-énergies sur le territoire, permettant à tous les véhicules de s'alimenter en gaz vert pour décarboner leurs trajets. Elodie Dupray, cheffe de pôle mobilité BioGNV chez GRDF, nous éclaire sur ce projet novateur. 


Quelle est votre définition de la mobilité en BioGNV et les avantages principaux qu’elle comporte ? 

Le Gaz Naturel Véhicule (GNV) est tout simplement du gaz naturel utilisé comme carburant. Constitué à plus de 97 % de méthane (CH4), il peut se présenter sous deux états : gazeux ou liquide. Selon la configuration choisie, il portera alors le nom de GNC (Gaz Naturel Comprimé) ou de GNL (Gaz Naturel Liquéfié), mais sa composition chimique restera, dans les deux cas, inchangée.

Le GNV est aujourd’hui utilisé par plus de 29 millions de véhicules dans le monde. En France, le nombre d’immatriculations (plus de 36 500 véhicules à fin août 2023) connaît un très fort essor sous l’impulsion, notamment, du développement des stations d’avitaillement privées et publiques (plus de 600 stations) et d’une gamme de véhicules disponibles adaptés aux différents usages. Cette bonne dynamique est principalement portée par le marché des véhicules lourds.

Le BioGNV/GNV est ainsi une alternative aux carburants traditionnels. Il présente de nombreux avantages pour ses utilisateurs mais aussi, plus largement, pour la société : 

  • Un carburant économique : des avantages fiscaux sur les véhicules ou encore l’existence d’aides publiques, rouler au BioGNV/GNV peut permettre de réaliser des économies sur la durée de vie des véhicules.
  • Une technologie maîtrisée et sûre : la gamme de véhicules BioGNV/GNV proposée par les constructeurs se diversifie et peut offrir une autonomie et une puissance comparables aux véhicules traditionnels, tout en assurant un niveau de sécurité optimal. Et avec des moteurs dégageant moins d’odeur, moins de fumée et surtout deux fois moins bruyants qu’un moteur diesel, l’utilisation du BioGNV/GNV améliore la qualité de vie des chauffeurs et des riverains.
  • Un carburant écologique : le BioGNV, c’est une diminution des polluants locaux par rapport à la norme Euro VI, pour une qualité de l’air améliorée. Et avec le BioGNV, l’empreinte environnementale du carburant est encore plus faible grâce à une réduction des rejets de CO2 de 80 % par rapport à un véhicule diesel de même génération. Autant d’atouts pour répondre aux objectifs ambitieux des politiques publiques en matière de transition énergétique et pour pallier les contraintes quotidiennes d’exploitation des utilisateurs (ex : accès aux Zones à Faibles Emissions).

 

Un mot sur Drôme Énergies Distribution ? Quelle est l’importance de la coopération entre les acteurs et de l’ancrage local dans ce projet ?

Drôme Énergies Distribution a été créé en octobre 2021 sous l’impulsion de Sébastien Paolozzi de Prodeval, Stéphane Cousin de la SEM Rovaler (acteur territorial), Didier Martin de Jacques Martin Transport & Logistique, Jean-Pierre Cheval du groupe Cheval et Fabien Bertolami de transports publics Bertolami.

Plutôt que de se tourner vers des opérateurs institutionnels ou des énergéticiens pour répondre aux besoins d’une transition énergétique vers une mobilité propre et décarbonée, tous ont préféré jouer la carte de l’ancrage territorial et bâtir à eux cinq le collectif Drôme Énergies Distribution. Cette association de deux transporteurs, d’un aménageur, d’un constructeur d’infrastructures de méthanisation, avec un acteur territorial pour la cohérence et le suivi du projet est un modèle unique en France.

Soucieux de rester au sein d’une économie circulaire locale, ce collectif a aussi fait le choix de favoriser un sourcing drômois pour l’acquisition des garanties d’origine du BioGNV en s’appuyant sur le maillage des méthaniseurs déjà en place sur le département. 

Drome Énergie Distribution a investi 4 millions d’euros dans trois stations multi-énergies (une à Valence, l’autre à Romans et la dernière à Bourg-de-Péage) ouvertes au public sur le territoire de Valence Romans Agglo. Ces stations distribuent des énergies vertes, apportant ainsi une alternative aux carburants fossiles.

Dans la vidéo partagée par les acteurs, Jacques Martin explique souhaiter « changer l’image du transporteur pollueur » : comment l’initiative est-elle perçue par le grand public ? Avez-vous des retours ? 

Le changement climatique rend cruciale la décarbonation du transport qui produit près de 30 % des émissions de gaz à effet de serre en France, dont 27 % sont dues à la mobilité lourde. Alors que tous les secteurs (industrie, bâtiment, agriculture, production d’énergie) ont réduit leurs émissions de GES, celles du transport continuent à croître. En cause, l’augmentation du parc et des kilomètres parcourus, notamment en raison de l’explosion des livraisons à domicile.

Dans ce contexte, accélérer la décarbonation de la mobilité lourde est un défi majeur. La part du BioGNC a plus que doublé en un an. Grâce à sa maturité et au développement continu de la production de gaz vert, notre filière est aujourd’hui en ordre de marche pour accélérer sa transition du GNV vers le BioGNV et passer d’une énergie fossile importée, soumise aux aléas géopolitiques, à une énergie renouvelable et bas carbone, produite localement à un coût maîtrisé.

Pour changer l’image du transporteur pollueur, la majorité des véhicules lourds sont floqués en véhiculant la notion « GNV ou BioGNV » avec les différents atouts environnementaux. Ces flocages ont vocation à apporter une bonne image pour le chauffeur et son entreprise.

 

Existe-t-il d'autres projets similaires ailleurs sur le territoire ? Quelles actions sont menées par GRDF en ce sens ?

Il existe de nombreux modèles pour faire émerger des stations BioGNV/GNV sur le territoire, mais le modèle Drôme Energies alliant fabricant de station, transporteurs et collectivité est le pionnier. GRDF souhaite être un acteur moteur pour dupliquer ce modèle aux différentes régions.    

 

Partager :