Transition écologique et bruit, aucun rapport ?

Transition écologique et bruit, aucun rapport ?

Faire fi de l’ acoustique c’est rater la transition écologique et énergétique ! A l’inverse, sur de nombreux autres sujets, la problématique de l’ environnement sonore offre des occasions de lutter à la fois contre le réchauffement climatique, la pollution de l’air et le bruit. Venez vous en convaincre aux Assises Nationales de l’Environnement Sonore, les 27 et 28 septembre à Paris !


La preuve par 2 exemples : 

✅ Le thermique :

A partir de janvier 2022, la RE 2020 bannira les chaudières à énergie fossile dans les logements individuels neufs. En toute logique, les pompes à chaleur devraient prendre une part conséquente de ce marché.

Mais si l’on ne prend pas garde à l’impact acoustique de ces équipements, la transition énergétique risque fort d’être synonyme de conflits de voisinage à grande échelle !

✅ l'aménagement du territoire :

Pour diminuer l’impact carbone des déplacements domicile travail et lutter contre l’étalement urbain, il faut favoriser la mixité des fonctions d’habitat et d’emploi au sein de la ville. Cependant, l’imbrication étroite de bureaux, de logements et d’équipements n’est pas sans poser quelques problèmes de cohabitation.

En tout cas, ne pas penser ces quartiers en termes acoustiques, c’est aller au-devant de déconvenues certaines.

Il reste des places aux Assises Nationales pour la Qualité de l'Environnement Sonore les 27 et 28 septembre 2022 à Paris. Inscriptions : https://assises.bruit.fr

 environnement
 santé
 transition écologique
 transition énergétique
 construction
 RE 2020

Auteur de la page


  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     environnement
     santé
     transition écologique
     transition énergétique
     construction
     RE 2020