ThermiUp, pour une production d'eau chaude sanitaire moins énergivore

Rédigé par

David Portugais

Responsable Marketing

1713 Dernière modification le 06/06/2023 - 12:01
ThermiUp, pour une production d'eau chaude sanitaire moins énergivore

 

Chaque année depuis 2011, le Technopôle d’innovations Domolandes organise son Grand Prix de l’Innovation Construction durable et Cadre de vie, venant récompenser des porteurs de projets novateurs pour les villes et bâtiments de demain. Alors que les candidatures pour le concours 2023 sont ouvertes jusqu’au 30 juin prochain, nous revenons sur les finalistes de l’édition précédente dans une série de huit articles dédiés. Aujourd’hui, zoom sur ThermiUp, qui produit et commercialise des échangeurs d'eau passifs permettant d'économiser de l'énergie grâce à la chaleur des eaux usées.

 


Pouvez-vous présenter votre concept ?

ThermiUp conçoit, produit en France et commercialise des récupérateurs de chaleur sur eaux usées. Ces dispositifs simples et passifs permettent d’économiser 10 à 30 % de l’énergie nécessaire à la production d’eau chaude sanitaire. Ce sont des échangeurs thermique passifs qui préchauffent l’eau froide sanitaire en utilisant la chaleur des eaux usées.
 

Comment est née l’idée et pour résoudre quelles problématiques ?

L’idée est née d’échanges avec les bureaux d’études thermiques. Ceux-ci sont conscients que l’eau chaude sanitaire représente maintenant près de la moitié de la consommation d’énergie des bâtiments neufs. Mais contrairement au poste chauffage que des solutions techniques ont pu réduire, il existe peu de solutions pour réduire le poste eaux chaude sanitaire…hormis de demander aux habitants des bâtiments de réduire leur consommation ! L’idée de récupérer une partie de la chaleur par des échangeurs, comme cela se pratique déjà en ventilation avec la VMC double flux, leur paraissait donc être une évidence non exploitée. 
 

Qui dirige ThermiUp ?

Le dirigeant cofondateur de la société, Philippe Barbry, a une expérience de plus de 20 ans dans le développement de solutions innovantes chez des fabricants leaders dans le secteur. Son associé co-fondateur Christian Cardonnel a créé et développé le bureau d’études Thermiques référent dans la profession Christian Cardonnel Ingénierie.
 

A qui se destine cette innovation, à qui veut-elle s’étendre ?

Cette innovation est principalement destinée à la maîtrise d'oeuvre et d’ouvrage des bâtiments de logements collectifs, résidences gérées, hôtels…Elle pourra s’étendre aux logements individuels.

Quels sont vos projets pour l’année 2023 ? 

ThermiUp a levé 1 million d’euros auprès d’investisseurs, dont le promoteur ICADE. L’année 2023 a débuté l’intégration de la solution dans la RE2020. 2023 sera donc celle du déploiement commercial de la solution. 
 

Et à long terme, quelles ambitions ?

A plus long terme, ThermiUp entend faire de cette solution de bon sens un standard dans la construction en France…et en Europe !
 

Quelle a été votre expérience du Grand Prix de l’Innovation ?

Le Grand Prix de l’innovation a été une très bonne expérience pour faire connaître notre innovation et échanger avec des nombreux intervenants majeurs du secteur de la construction. 
 

Un concurrent ou autre lauréat qui vous a marqué ? 

Sans chauvinisme, j’ai été marqué par l’autre nantais du concours, la société Equium. Leur solution de compresseur basé sur les vibrations acoustiques est une innovation de rupture qui a le potentiel de déloger les compresseurs asiatiques du marché avec une solution plus performante à tous points de vue… et fabriquée en France !

 

Lire aussi : Notre interview d’Hervé Noyon, directeur général de Domolandes

Partager :