Tendances Green Solutions Awards 2020-21 : les infrastructures

La catégorie infrastructure des Green Solutions Awards propose chaque année des projets très diversifiés. Cette édition marque une réelle progression en termes d’ambition et de réplicabilité des projets. Un constat qui est somme toute normal, puisque les débats autour du durable sont chaque année plus riches. Construction21 remercie l’ensemble des candidats et dévoile ici une analyse des grandes tendances qui s’en dégagent.

 

Les énergies renouvelables à toutes les échelles, sous toutes les formes 

Nous observons cette année un engouement croissant pour la question de l’énergie parmi nos candidats. 8 infrastructures sur 22 sont sur ce thème. Une vraie diversité de solutions y est proposée. En témoigne un Micro-réseau de chaleur à énergie locale qui peut être largement répliqué sur tout le territoire français. Le parti pris étant de remplacer des chaudières fioul par une chaufferie qui crée de l’énergie à partir du bois et de ses déchets. Ou, à l’inverse, la Solarisation de la métropole de Saint-Etienne, un projet de grande envergure à l’échelle d’une métropole. Une infrastructure qui nécessite une grande volonté politique mais qui peut réellement changer la donne. Peu importe leur taille, tous ces candidats ont un vrai impact sur la réduction des émissions de carbone et s’inscrivent donc à part entière dans les Green Solutions Awards.

De nouveaux modèles juridiques apparaissent aussi, comme dans le cadre de La centrale photovoltaïque de l’Hôtel des Postes de Nantes. Le porteur de projet met la centrale à disposition des occupants contre une redevance. Les habitants sont ainsi des producteurs-consommateurs, en autoconsommation individuelle. Pour preuve de ce changement au sein de notre concours, nous avons même accueilli une avocate dans le jury infrastructure ! 

Une autre tendance que nous relevons parmi ces projets : plusieurs infrastructures mixent les sources d’énergies renouvelables. Cela permet de ne pas se reposer sur une seule source de production d’énergie et d’être plus résilient. Certaines, comme le Double Smart Grid de Nanterre Coeur Université en exploitent jusqu’à 5 ! Nous notons enfin une grande variété des types d’EnR au sein de nos candidats : méthanisation, solaire photovoltaïque, géothermie, biomasse, récupération de chaleur... 

Les études de cas candidates aux Green Solutions Awards tournées vers la production d’énergie : 

 

 

Encore besoin d'innovation pour la mobilité

Nous avons reçu cette année sept candidats œuvrant pour une mobilité douce et durable. Les types de projets et de modes de transport sont très divers : covoiturage, mobilité électrique, marche, vélo, parking… Tous étaient captivants, mais notons un bémol : après des éditions proposant des projets très ambitieux, nous sommes là davantage sur du complément d’actions plus ambitieuses initiées depuis déjà quelques années.

Au milieu de projets très centrés sur la ville, notons la présence de la Station BioGNV des Monts du Lyonnais qui anticipe l’un des enjeux qui émerge actuellement : celui de la réduction du poids carbone de la mobilité dans les zones rurales et périurbaines. Cette station accolée à un méthaniseur permet la production d’énergie en circuit ultra court, les pompes à carburant étant situées à quelques mètres.

Les études de cas de mobilité qui participent aux Green Solutions Awards : 

 

Végétalisation et biodiversité : un enjeu encore timide ?

Quatre projets s’inscrivent cette année dans les thématiques de biodiversité et de végétalisation en ville. On note une réelle arrivée à maturité sur le plan des coûts économiques et de la réplicabilité. C’est le cas notamment de la Ferme Urbaine de l’Arche Végétale ou des actions de végétalisations de toits. Néanmoins, en dehors de ces projets à l’échelle du bâtiment, la végétalisation et l’action sur la biodiversité peinent à s’imposer dans des démarches systématiques à grande échelle. Le Réaménagement du boulevard Aubanel à Miramas montre pourtant que le savoir-faire est présent. 

Les études de cas candidates aux Green Solutions Awards tournées vers la biodiversité: 

 

Des actions plus isolées mais tout aussi fascinantes

Enfin, nos trois derniers candidats sont des actions plus isolées de mobilier urbain de petite taille, ce qui n’enlève rien à leur intérêt et à leur reproductibilité. Par exemple, l’Eco-conception d’un abri pour chaudière allie économie circulaire et insertion professionnelle locale.

Les études de cas candidates aux Green Solutions Awards: 

 

Concours organisé avec le soutien de :

 

Crédit photos : Cueillette Urbaine

 Green Solutions Awards
 #GreenSolutions Awards
 Green Solutions Awards 202021
 infrastructures
 énergies renouvelables
 énergie
 biodiversité
 végétalisation
 mobilité
 Tendances GSA 2021

Autres actualités

Plus d'articles

Sur les mêmes thèmes

 Green Solutions Awards
 #GreenSolutions Awards
 Green Solutions Awards 202021
 infrastructures
 énergies renouvelables
 énergie
 biodiversité
 végétalisation
 mobilité
 Tendances GSA 2021