Solutions fondées sur la nature et résilience des territoires: le Cerema aux côtés de l'Agence Française pour la Biodiversité dans le projet Life Artisan

Solutions fondées sur la nature et résilience des territoires: le Cerema aux côtés de l'Agence Française pour la Biodiversité dans le projet Life Artisan
Accroître la Résilience des Territoires au changement climatique par l’Incitation aux Solutions d’Adaptation fondées sur la Nature" : c'est l’ambition du projet Life Intégré Artisan qui concourt à la mise en œuvre du Plan national d’adaptation au changement climatique 2018-2022 (Pnacc-2).

Le projet partenarial "Life intégré" Artisan a pour objectif de faire connaître l'intérêt des solutions fondées sur la nature pour l'adaptation au changement climatique et de les généraliser. Ces solutions contribuent aux enjeux relatifs au climat et à la biodiversité, leur utilisation doit ainsi devenir un réflexe dans l'aménagement des territoires.

logo des projets LifeCe projet est coordonné par l’Agence Française pour la Biodiversité. Le Cerema, qui porte le Centre de ressources sur l'adaptation des territoires au changement climatique, est un partenaire fortement investi dans le projet Artisan, aux côtés notamment de l'AFB, de l'Ademe et de l'Observatoire national sur les effets du réchauffement climatique de la Direction générale de l'énergie et du climat. 

Le Centre de ressources sur l'adaptation au changement climatique fournira des outils aux porteurs de projets.

Ce projet est financé par le programme européen pour l'environnement et l'action pour le climat de l'Union européenne. Il s'agit d'un "projet Life intégré" [1] qui bénéficie d'un financement pour une durée de 8 ans.

 

EVALUER DES SOLUTIONS INNOVANTES ET DIFFUSER LES BONNES PRATIQUES

Le projet Artisan dispose ainsi d’un budget de 16,7 millions d’euros, financé à hauteur de 60 % par l’Europe, afin que, dans les huit prochaines années, le recours aux solutions fondées sur la nature pour s’adapter au changement climatique se généralise.

Les solutions fondées sur la nature sont définies par l’Union internationale pour la conservation de la nature comme "les actions visant à protéger, à gérer de manière durable et à restaurer des écosystèmes naturels ou modifiés pour relever directement les enjeux de société de manière efficace et adaptative, tout en assurant le bien-être humain et en produisant des bénéfices pour la biodiversité".

Artisan repose sur un plan d’actions dont les principaux objectifs sont de :

  • mur de briques et végétation

    Démontrer que les solutions fondées sur la nature peuvent répondre à une diversité de contextes climatiques, écologiques et institutionnels, en matière de porteurs de projet ;

  • Créer un cadre propice à la mise en œuvre des solutions d’adaptation fondées sur la nature ;

  • Sensibiliser, valoriser et diffuser les bonnes pratiques.

 

UN PROGRAMME QUI S'APPUIE SUR DIX DÉMONSTRATEURS DANS LES TERRITOIRES

Le projet Artisan s’appuie, en particulier, sur un programme démonstrateur qui consiste à mettre en œuvre dix projets d’adaptation fondée sur la nature, répartis sur l’ensemble du territoire métropolitain et ultra-marin, afin de montrer la diversité de ces solutions.

 

PORTEUR DE PROJET/ LOCALISATIONTECHNIQUE MISE EN OEUVRERÉSULTATS ATTENDUS

Parc naturel des Pyrénées Ariégeoises

Sélection d’essences sylvicoles et transformation des pratiques d’exploitation forestière

Limiter les pertes de rendement sylvicoles liées aux anomalies de températures appelées à devenir plus fréquentes en zone de montagne.

Ville des Mureaux (Région IDF)

Désartificialisation et végétalisation d’espaces minéralisés

Lutter contre le phénomène d’îlot de chaleur urbain appelé à se renforcer.

Bassin versant du Néal (Région Bretagne)

Restauration hydromorphologique de zones humides

Limiter l’impact du renforcement du stress hydrique agricole en période d’étiage.

Communauté de commune des Cingal Suisse Normande

Sélection et replantation de haies bocagères

Limiter les pertes de rendement agricoles liées au changement climatique.

Communauté d’agglomération du centre ouest de Martinique

Restauration de la mangrove par l’implantation de rangées de pieux de nature à augmenter l’accrétion sédimentaire favorisant la restauration de la mangrove

Limiter l’impact des épisodes cycloniques plus fréquents sur le littoral urbanisé en outre-mer.

Métropole du Grand Lyon

Désimperméabilisation de l'espace public en ville

Rafraîchir la ville en période de canicule et sensibiliser les citoyens à l'intérêt des actions d’adaptation.

Syndicat de Gestion de l’Eygoutier (Région PACA)

Restauration hydromorphologique de zones humides

Lutter contre les inondations dont la fréquence doit se renforcer.

Aqui’brie, SM4VB, IRSTEA (Région IDF)

Création de zones-tampons écologiques pour le stockage d’eau d’irrigation

Limiter l'amplitude des variations quantitatives de la ressource en eau en territoire rural.

Ville de Lille

Désartificialisation et végétalisation de cours d’écoles

Diminuer la vulnérabilité des plus jeunes aux effets des canicules et sensibiliser à l’adaptation au changement climatique le public scolaire.

Communauté d’agglomération locale de Guyane

Aménagement et entretien des canaux gravitaires d’évacuation des eaux pluviales par des techniques de génie végétal équatorial

Limiter les inondations urbaines liées à l'augmentation de la fréquence des épisodes pluvieux intenses et de la submersion marine en outre-mer

 

UN PROJET MULTIPARTENARIAL ET UNE PLATEFORME NUMÉRIQUE

Toutes les actions du programme seront menées de façon partenariale. Les équipes du Cerema seront particulièrement impliquées dans :

  • la conception de la plate-forme numérique, centre de ressources, dédié aux SAFN,
  • la réalisation d’un inventaire des ressources disponibles, et le développement de nouveaux outils,
  • l’animation et la formation des acteurs du programme de démonstrateurs,
  • le suivi et l’évaluation du programme de démonstrateurs qui seront mis en place par les porteurs de projets.

Autour de l'AFB, de nombreux partenaires locaux et nationaux sont impliqués dans le projet Artisan:

 

ECHELLE PARTENAIRES ASSOCIÉS AU PROJET

Niveau local

Métropole de Lyon, Ville de Lille, Ville des Mureaux, Communauté d’Agglomération du Centre Littoral de Guyane (CACL), Communauté d’agglomération du Centre de la Martinique (CACEM), Parc naturel regional des Pyrénées ariégeoises (PNR PA), Syndicat Mixte du Bassin Versant de la Brèche (SM4VB), Cingal Suisse Normande (CSN), Syndicat Mixte Aqui’brie, Syndicat de gestion l’Eygoutier (SGE), Forums des Marais Atlantiques (FMA), Centre européen de prévention des risques d’inondation (CEPRI)

Niveau Régional

Centre de ressource du développement durable (CERDD), Agence régionale de la biodiversité Ile de France (ARB IDF), Agence régionale de la biodiversité Occitanie (ARB Occitanie), Agence régionale de la biodiversité Centre-Val de Loire (ARB CVL)

Niveau national

(Public)

Agence Française pour la Biodiversité (AFB), Agence de l’Environnement et de la Maitrise de l’Energie (ADEME), Observatoire national sur les effets du réchauffement climatique/Ministère de la Transition Écologique et Solidaire (MTES-DGEC-ONERC), Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement (CEREMA), Institut national de l’information géographique et forestière (IGN), Caisse des Dépôts et Consignations-Biodiversité (CDC-B), Centre national de la propriété forestière (CNPF), Institut national de recherche en sciences et technologies pour l'environnement et l'agriculture (IRSTEA), Ecole Nationale des Ponts et Chaussées (ENPC), Université Rennes 2 (UR2)

Niveau national

(Privé)

Solagro, Comité Français de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN-FR), Comité 21 (C21)

 

Budget du projet ARTISAN: 16,7 millions d'euros
Financement européen LIFE : 10 millions d'euros
Durée : 2020-2027

 


[1] Un projet Life (L’instrument financier pour l’environnement) est un projet qui bénéficie d’une subvention européenne au titre de sa contribution à la préservation de l’environnement ou à l’atténuation et à l’adaptation au changement climatique. Un projet "Life intégré" se distingue d’un "Life traditionnel" notamment par son ampleur en matière de budget, de pas de temps, d’échelle ou encore de partenariats, et par son objectif : la mise en œuvre d’une stratégie ou d’un plan d’action en matière d’environnement ou de climat requis par la législation de l’Union européenne ou élaborés par les États membres.

 

 

Article publié sur Cerema Actualités
Consulter la source

 Adaptation au changement climatique
 Transition et développement durable des territoires
 Nature en ville
 Nature en ville et aménagement
 Services écosystémiques

Auteur de la page


  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     Adaptation au changement climatique
     Transition et développement durable des territoires
     Nature en ville
     Nature en ville et aménagement
     Services écosystémiques