Risques littoraux: de la prise de conscience à la gestion des risques dans les territoires

La prise de conscience du grand public sur les risques littoraux a réellement émergé en France suite à la tempête Xynthia qui a particulièrement frappé le littoral atlantique. Pour les pouvoirs publics, l’objectif a été de mieux connaître les phénomènes en cours, et d’élaborer des normes et méthodes afin de réduire, anticiper et gérer les risques. Les collectivités ont également un rôle essentiel à jouer.

La tempête Xynthia en février 2010, qui a particulièrement frappé le littoral atlantique, a eu un impact important en termes humains d’abord, et matériels. Cet événement a entraîné une prise de conscience du grand public, ainsi que des acteurs des politiques publiques aux niveaux national et local.

 

UNE PRISE DE CONSCIENCE PROGRESSIVE DES RISQUES ET ENJEUX DEPUIS LA TEMPÊTE XYNTHIA

Littoral de  Charente inondé après la tempête XynthiaLittoral de Charente Maritime après la tempête Xynthia - Bruno Landreau - TERRA

Avant 2010, l’ouragan Katrina en Louisiane, survenu en 2005, avait déjà entraîné une réflexion scientifique au niveau international, et c’est dans ce contexte que les travaux pour la réalisation du guide international sur les digues, dont la version en français vient d’être publiée, ont été lancés.

Les experts du Cerema y ont contribué, et ont initié également des études sur les zones de submersions marines ainsi que la publication d’une cartographie des zones basses du littoral peu avant la tempête Xynthia.

En France, après la tempête Xynthia, les pouvoirs publics ont mis en place un plan Submersions Rapides, qui concernait aussi bien les crues rapides des rivières que les submersions marines, et constituait une feuille de route nationale pour prévenir le risque d’inondation suite à des crues ou submersions rapides telles que celles qui sont survenues lors de l’épisode Xynthia.

Parmi les objectifs, figuraient l’accélération des plans de prévention des risques littoraux et l’obligation de mettre en place des Plans Communaux de Sauvegarde, la mise en place de systèmes d’alerte, l’élaboration de guides et référentiels pour les maîtres d’ouvrage, les collectivités, les professionnels et aussi le public.

Une étape de cette démarche a consisté à mieux connaître les systèmes de protection présents sur le littoral, puis à évaluer précisément les risques de défaillance et les travaux d’entretien ou de renforcement à réaliser. Des méthodes ont été définies à partir de travaux de recherche et d’études de cas ayant permis d’améliorer les connaissances.

Par exemple, des travaux sur l’analyse des systèmes de protection se sont en partie appuyés sur des études de cas issus de la catastrophe Xynthia, et ont accompagné la production ultérieure d’un guide méthodologique sur l’étude de dangers des systèmes d’endiguement.

 Crédit photo : James McGill via Unsplash

Article publié sur Cerema Actualités
Consulter la source

 littoral
 risques littoraux
 submersions marines
 inondations
 gestion des risques
 adaptation au changement climatique
 méthodologie

Auteur de la page


  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     littoral
     risques littoraux
     submersions marines
     inondations
     gestion des risques
     adaptation au changement climatique
     méthodologie