Relance : le Gouvernement met les bouchées doubles pour développer la filière bois

Trois ministres - Agriculture, Industrie et Logement - viennent de signer un avenant "porteur de projets" au Contrat stratégique de la filière bois pour "actualiser" le texte dans la perspective du Plan de relance post-Covid. Une façon pour l'exécutif de passer à la vitesse supérieure dans le développement et l'industrialisation du secteur sylvestre, sur fond de vives tensions mondiales sur les marchés de matières premières.

Un nouveau geste fort en faveur de la filière bois : ce 19 avril 2021, le Comité stratégique dédié à ce secteur d'activité s'est réuni à Bercy en présence de son président, Luc Charmasson, de Julien Denormandie, ministre de l'Agriculture (dont le portefeuille englobe aussi les forêts), Agnès Pannier-Runacher, ministre de l'Industrie, et Emmanuelle Wargon, ministre du Logement. Pas moins de trois membres du Gouvernement donc, pour ratifier un avenant "porteur de projets" au Contrat stratégique de la filière (CSF) qui a été signé en 2018 entre les pouvoirs publics et les professionnels de la sylviculture. L'enjeu du texte est d'"actualiser" cette feuille de route dans la perspective du plan de relance post-Covid lancé par l'exécutif et intitulé France Relance. Autrement dit, cet avenant doit permettre à la filière bois - 60 milliards d'euros de chiffre d'affaires et 440.000 emplois - de bénéficier encore davantage des moyens consacrés à la relance économique, de sorte à se développer et à s'industrialiser pour, in fine, s'inscrire pleinement dans la transition écologique. Les 200 millions [...] Lire la suite

Actualité publiée sur Batiactu
Consulter la source

 Bois
 matériaux et solutions
 biosourcés
 écomatériaux
 finance durable
 bâtiment

Autres actualités

Plus d'articles

Sur les mêmes thèmes

 Bois
 matériaux et solutions
 biosourcés
 écomatériaux
 finance durable
 bâtiment