Quelles aides financières pour accélérer le raccordement des bâtiments aux réseaux de chaleur et de froid ?

Rédigé par

Chloé Noual

2459 Dernière modification le 23/01/2023 - 20:00
Quelles aides financières pour accélérer le raccordement des bâtiments aux réseaux de chaleur et de froid ?


Les réseaux de chaleur et de froid constituent des sources d’énergies locales et décarbonées encore sous-exploitées. A l’approche de l’hiver et dans un contexte de crise énergétique, il est plus que nécessaire d’accélérer leur développement en France. Pour permettre à de nombreux bâtiments de se raccorder dans les prochaines semaines et mois, l’Etat a mis en œuvre des aides financières. Décryptage de CertiNergy & Solutions.

Réseaux de chaleur et de froid : un potentiel insuffisamment exploité

Comme mentionné par le rapport de la Cour des Comptes, "le chauffage urbain (ou réseau de chaleur) est une contribution efficace à la transition énergétique qui reste insuffisamment exploitée". Renouvelable et locale, cette énergie constitue une alternative efficace à l’électricité et au gaz, très soumis à la variation des prix. « Il faut faire de la pédagogie sur la place de la chaleur en France. La chaleur et le froid par les réseaux doivent devenir la nouvelle référence pour les villes », précise Yann Rolland, président du Syndicat National du Chauffage Urbain (SNCU). 

Pour accélérer cette dynamique, le gouvernement se mobilise pour inciter les entreprises à exploiter le potentiel des réseaux de chaleur et de froid grâce à la mise en place d’aides financières.

« Qu’est-ce qu’un réseau de chaleur ? Qui peut s’y raccorder ? Pour quels bénéfices ? Comment procéder ? Hortense Fournel, co-intrapreneuse de France Chaleur Urbaine, et Laurent Dovergne, Responsable Commercial Développement à la Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain (CPCU), répondent à toutes ces questions dans notre podcast à écouter ici »

Quels financements pour massifier le raccordement des bâtiments ?

Plusieurs aides financières peuvent être mentionnées, notamment pour les entreprises, les collectivités ou les copropriétés qui souhaiteraient bénéficier d’un réseau de chaleur ou de froid passant dans leur rue. Le dispositif des Certificats d’Economies d’Energie (CEE) permet, par exemple, de financer le raccordement des bâtiments résidentiels et tertiaires à des réseaux de chaleur. Différentes bonifications CEE, dites « Coup de Pouce » (Chauffage des bâtiments résidentiels collectifs et tertiaires, Rénovation Performante...), permettent aussi d’augmenter le montant des primes CEE. Dans certains cas, les CEE peuvent prendre en charge 100% du montant du projet. En parallèle, l’ADEME se mobilise pour accélérer le déploiement de la chaleur renouvelable. En effet, à travers le « fonds chaleur », des financements peuvent couvrir jusqu’à 60% du coût de raccordement à un réseau de chaleur ou de froid. 

Pour démocratiser le recours à cette nouvelle solution, des financements sont aussi fléchés vers les collectivités et les entreprises privées pour accompagner les créations et les extensions de réseaux. Nous pouvons, par exemple, citer l’appel à projets « une ville, un réseau », lancé par l’ADEME, à destination de toutes les villes ou EPCI de moins de 50 000 habitants. L’objectif ? Financer, jusqu’à 90%, les études préalables à la création ou à l’extension de réseaux de chaleur ou de froid. 

Malgré le succès de ces aides, elles sont toujours jugées insuffisantes par la filière. « 520 millions d'euros sont prévus [dans le cadre du Fonds Chaleur] alors qu'il faudrait porter ce fonds à 1 milliard par an d'ici à 2024 pour être au rendez-vous des objectifs », souligne Pierre de Montlivault, Président de la FEDENE.

A noter : les aides de l’ADEME et les CEE se cumulent dans certains cas, notamment pour le raccordement de bâtiments à des réseaux de chaleur urbains.

Une association d’acteurs pour mobiliser ces financements

Les entreprises, les collectivités ou encore les bailleurs sociaux peuvent utiliser ces aides financières pour réduire le coût du raccordement à un réseau de chaleur. A Paris, la Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain (CPCU) accompagne les acteurs franciliens qui le souhaitent à bénéficier des aides disponibles, notamment des CEE.

« Depuis 95 ans, la Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain (CPCU) produit et distribue de la chaleur pour le chauffage et l’eau chaude d’habitations, de bureaux et d’établissements de la métropole parisienne. Acteur privilégié du Plan Climat de la Ville de Paris, elle contribue aux objectifs de transition énergétique et d’aménagement durable du territoire francilien. »

Grâce au partenariat entre la CPCU et CertiNergy & Solutions, expert historique du dispositif des Certificats d’Economies d’Energie (CEE), un grand monument parisien va pouvoir bénéficier d’une prime de 388 000€ pour se raccorder au réseau de chaleur de Paris. Il va ainsi pouvoir profiter d'une source de chaleur locale et diminuer son empreinte environnementale grâce à la suppression de son ancienne chaudière à gaz.

« Par ailleurs, avec la Ville de Paris, nous avons mis en place depuis juillet 2022 un barème de raccordement plus attractif pour faciliter l’accès au réseau de chaleur » nous indique, pour conclure, Nicolas Bessagnet, Directeur Commercial de la CPCU.

Un article signé Dorine Budant et Chloé Noual - CertiNergy


Retour à la page d'accueil du dossier

 

Partager :