Quel bilan de la COP ? L’absence du secteur de l’habitat et de la construction.

Quel bilan de la COP ? L’absence du secteur de l’habitat et de la construction.

Le Pacte de Glasgow à la COP 26 scelle dans un court texte de 8 pages la position de consensus des pays sur l’action climatique. La présence de près de 200 pays, de plus d’une centaine de chefs d’Etat lors de l’ouverture de la conférence et de 25000 délégués lui donne une grande légitimité.

Mais si son bilan mitigé marque des avancées, celles-ci s’avèrent insuffisantes pour atteindre les objectifs, au point que rendez-vous est pris dès l’année prochaine pour renforcer les engagements.

En réitérant l’objectif des 1,5°C le Pacte de Glasgow considère la nécessité de réduire de 45% les émissions de CO2 d’ici 2030 par rapport à 2010, d’atteindre zéro émission nette au milieu du siècle, et réduire de façon importante les autres gaz à effet de serre.

Le Pacte de Glasgow ne propose pas de déclinaison sectorielle ne citant que les systèmes énergétiques, c’est-à-dire le déploiement de production d'énergie propre et des mesures d'efficacité énergétique. L’un des élément clé est la proposition de la réduction progressive de l'énergie du charbon et la suppression progressive des subventions inefficaces aux combustibles fossiles. Au moment où tous les acteurs, incluant l’Agence Internationale de l’Energie, considèrent la nécessité de laisser dans le sol plus des trois quarts de combustibles fossiles, c’est très insuffisant.

Mais les résultats d’une COP ne se jugent pas seulement à un texte, une minorité des vingt-cinq mille délégués ayant participé réellement à la négociation. La plupart d’entre eux ont participé aux évènements parallèles qui se tenaient en marge de la négociation dans les pavillons de la zone bleue. Ceux-ci, qui s’apparentent à des stands de salons professionnels, sont tenus par de trois types d’acteurs : les organisations internationales qui communiquent sur leurs politiques, leurs programmes et leurs financements ; les pays qui visent, par des conférences et expositions, à promouvoir leurs politiques et les initiatives de leurs associations et entreprises ; les alliances et coalitions qui réunissent leurs membres et communiquent sur leur activité, en jouant un rôle d’influence, voire de lobbying, sur l’orientation des politiques climatiques. C’est cet ensemble d’initiatives qui forme l’épaisseur de la négociation, et permet d’identifier les tendances et les priorités.

On doit dramatiquement noter la quasi-absence d’un secteur majeur qui représente pourtant près de 40% des émissions : la construction. Lors de la COP21, la France avait pris l’initiative de lancer une Alliance Mondiale pour le Bâtiment et la Construction (la Global ABC), qui réunit aujourd’hui près de 34 pays et 160 organisations, mais n’a pas rencontré le succès et la dynamique nécessaires pour inscrire réellement la construction à l’agenda politique de la convention et à mobiliser les ressources. C’est tout de même la première COP où un pavillon bâtiment a pu accueillir une trentaine d’évènements (hybrides sur place et en ligne). Aujourd’hui 138 pays ont intégré le bâtiment dans leur stratégie nationale climat (NDC), thème qui arrive en deuxième place après l’électricité renouvelable

C’est un secteur où bien des solutions n’induisent pas de surcoût, mais un changement dans les pratiques, des innovations techniques et frugales, et où la formation des acteurs est déterminante.

Si le pacte de Glasgow propose de coupler aux financements le renforcement de capacité et la formation, ce renforcement de capacité est le plus souvent réduit aux capacités politiques et administratives des pays et ne vise pas celles des acteurs de terrains.

Construction 21 doit jouer un double rôle : soutenir le développement de la Global ABC et se déployer dans toutes les régions afin de mobiliser les connaissances, les expériences et les solutions pour permettre au secteur de relever le défi.

 COP26
 GABC
 Construction21

Auteur de la page

  • Christian Brodhag

    Président Construction21 France / Président Construction21 AISBL

    Suivre
  • Dernière modification de l'auteur le 19/11/2021 - 11:54

    Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     COP26
     GABC
     Construction21