Quatre tendances d’une reprise verte

Quatre tendances d’une reprise verte

Ces dernières années, je commençais toujours à parler de développement durable en soulignant comment le changement climatique représentait le plus grand défi pour l’humanité.

Bien entendu, en 2020, mon discours a un peu changé avec l’impact de la pandémie de coronavirus et ses effets dévastateurs sur la santé humaine et notre économie mondiale.

Certains commentateurs ont parlé de 2020 comme d’une grande pause et ont souligné comment les niveaux de dioxyde de carbone ont chuté de façon significative à mesure que les pays verrouillaient leurs frontières et comment les écosystèmes avaient un bref et inattendu répit temporaire. D’autres envisagent 2020 comme l’année qui a marqué une remise à zéro importante de la façon dont nous envisageons de protéger notre planète et de créer un monde résilient où l’humanité ne se contente pas de survivre, mais prospère.

Une reprise verte est celle où les gouvernements et les entreprises placent l’environnement au centre des plans de reconstruction de l’économie. L’occasion de penser une reprise économique qui tient compte de la réduction des émissions de carbone, de la protection de la biodiversité et du renforcement de la résilience en travaillant avec la nature plutôt que contre elle.
Voici quatre tendances d’une reprise verte que nous observons chez Interface :

La protection de la nature au centre d’une reprise verte

Dans une interview récente avec Greenbiz, l’ancien PDG d’Unilever, Paul Polman, a souligné l’importance de protéger la nature: «La COVID a clairement indiqué qu’il ne peut y avoir de personnes en santé sur une planète en mauvaise santé.»

[Lire la suite]

 

Article publié sur Interface
Consulter la source

 reprise verte
 bas carbone
 relance écologique

Auteur de la page


  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     reprise verte
     bas carbone
     relance écologique