Quartiers de demain : quelles pistes d'aménagement pour 3 quartiers parisiens ?

Dans le cadre d'un partenariat entre le Cerema et le Master 2 Développement Urbain Durable de l'Université Gustave Eiffel, un groupe d'étudiants s'est penché sur les impacts de la crise covid pour l'aménagement des quartiers de demain, en analysant les projets en cours dans trois quartiers de l'est parisien.

A la suite des confinements et de la crise sanitaire qui a impacté la vie de tous aussi bien en ville que dans les territoires ruraux, le Cerema s'est interrogé sur l'évolution de l'aménagement pour répondre aux enjeux de qualité et de cadre de vie. Il a produit des ressources à destination des professionnels et animé des webinaires sur l’impact de la crise sur les aménagements, Une enquête a été menée auprès des professionnels de l'urbanisme, du logement, de l'aménagement, et a permis de formuler une série d'hypothèses, afin d’améliorer collectivement les pratiques. A partir de ces hypothèses, des étudiants en Urbanisme ont bâti des diagnostics et des scénarios d'aménagement sur des quartiers franciliens.

 

Quelles évolutions possibles des quartiers de demain?

Ces quartiers de demain  :

  • seront-ils plus flexibles, par exemple pour s'adapter à l'évolution du télétravail, faciliter les alternatives à la voiture, envisager des bâtiments infrastructures réversibles, modulables, ou multiusages...?
  • seront-ils plus conviviaux, avec des jardins collectifs, des toits aménagés...?
  • auront-ils des espaces publics adaptés aux différents modes de mobilité, capables d'évoluer en fonction des besoins...?
  • la nature et la biodiversité y seront-elles plus présentes?
  • les logements seront-ils différents, avec des espaces extérieurs, des espaces partagés, des pièces prévues pour le télétravail...?
  • favoriseront-ils la proximité, autour du concept de ville du quart d'heure?
  • seront-ils plus ou moins denses? 
  • permettront-ils aux citoyens de participer à l'aménagement du quartier?

Mi 2020, l’Université Gustave Eiffel s’est rapprochée du Cerema pour qu’il présente les premiers résultats de l’enquête sur l'impact de la crise pour l'aménagement des quartiers de demain, en vue d’alimenter un atelier de projet des étudiants de Master 2 portant sur ce sujet. A la suite de cette table ronde (Jeudi du Génie Urbain) qui s’est déroulée en octobre 2020, un partenariat a été officialisé avec l’Université Gustave Eiffel sous forme de lettre de commande auprès du Cerema afin de s’associer à un travail mené par les étudiants du Master 2 Génie urbain - Développement Urbain et Durable entre fin 2020 et mi 2021.

Ceux-ci ont travaillé de manière itérative et progressive à partir des hypothèses formulées par le Cerema sur l’impact de la crise sanitaire dans les opérations d'aménagement urbain.

 

Des propositions d'aménagement pour transformer trois quartiers

Dans un premier temps, ils ont d’analysé ces hypothèses et en ont étudié la faisabilité (forces, faiblesses, potentiels…) au regard d’un diagnostic mené sur trois sites dans l’est parisien (Montreuil Murs à Pêches, Val de Fontenay et Portes de Montreuil Bagnolet).

carte des 3 sites

Dans un second temps, l’enjeu a été de donner corps aux hypothèses, en faisant émerger des pistes de projets qui ont permis de tester ces hypothèses au plan de la spatialisation et de la programmation urbaine. Les projets se sont inscrits dans tout ou partie des périmètres correspondant aux sites d’étude.

Un diagnostic a été réalisé pour chaque territoire, et des solutions ont été envisagées par les étudiants afin de répondre à des enjeux tels que l'amélioration du cadre de vie, la résilience alimentaire, l'anticipation des vulnérabilités dans l'aménagement. Pour faire leurs propositions, les étudiants se sont souvent appuyés sur des projets déjà existants dans les collectivités.

  • Portes de Montreuil et Bagnolet: un territoire marqué par le périphérique et un passé industriel, qui possède peu d'espaces verts. La population y est aussi plus précaire qu'ailleurs. Les étudiants ont proposé de renaturer le faubourg sur les espaces publics en réduisant le stationnement. Un pôle logistique au niveau du centre commercial permettrait de réduire le trafic motorisé en ville. En matière d'autonomie alimentaire, le groupe a proposé la création d'une micro ferme solidaire, d'autant que la ville a lancé une dynamique autour de l'agriculture urbaine. Enfin, ils ont abordé la question d'une requalification du périphérique en boulevard urbain, le développement des services de proximité pour relier et rééquilibrer le territoire, faciliter les déplacements.
  • Montreuil  Murs à Pêches : le territoire comporte une ancienne terre agricole aujourd'hui protégée en coeur de ville mais peu exploitée et menacée. Il comporte aussi de nombreuses friches. Le site des murs à pêches pourrait être davantage ouvert aux habitants. Un sentier de la biodiversité pourrait relier les parcelles agricoles et jardins partagés, et les étudiants ont aussi proposé l'installation d'un restaurant solidaire alimenté par les circuits courts.
  • Val-de-Fontenay: le territoire est coupé par une infrastructure qui sépare la zone résidentielle de la zone d'activité. Il y a peu de commerces excepté un grand centre commercial. Le groupe de travail a proposé de reconnecter les quartiers en reliant les espaces verts déjà existants. 

Carte réalisée pour un des projets avec lien entre espaces verts

Cartographie réalisée par les étudiants pour le projet Montreuil Murs à pêches 

Ces étudiants étaient encadrés par : Flavie Frechaud, Maîtresse de conférences en aménagement de l'espace, urbanisme à l’Université Gustave Eiffel et Anna Perroux, Déléguée à l'innovation – DIC à Grand Paris Aménagement.  Margot Pellegrino Maître de conférences était la responsable du Master 2 Développement Urbain Durable.

Le Cerema a suivi les travaux apportant des conseils et des recommandations, ainsi qu'en participant aux deux jurys qui se sont tenus en décembre 2020 et février 2021.

Gabrielle Fontaine et Julie Rousset, deux des étudiantes ont valorisé et présenté ce travail lors de l'atelier Pandémie du Groupe de Travail "Résilience des Opérations d'Aménagement" qui s’est réunit à deux reprises sur le GroupeCo Quartiers de Demain * .

 


* Le GroupeCo Quartiers de Demain est un groupe collaboratif lancé par le Cerema qui s'est donné pour mission de développer une communauté avec les acteurs du monde de l'aménagement pour permettre l'émergence de nouvelles pratiques sur l'aménagement urbain pour des quartiers plus sobres, résilients et inclusifs.

 

Article publié sur Cerema Actualités - Lire la suite

Crédit photo : CC-BY-SA

 villes et territoires
 aménagement
 urbanisme

Auteur de la page


  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     villes et territoires
     aménagement
     urbanisme