Première édition de la journée nationale de la résilience : replay de la journée d’information et de sensibilisation du Cerema sur les maisons fissurées par la sécheresse

1674 Dernière modification le 19/10/2022 - 10:32
Première édition de la journée nationale de la résilience : replay de la journée d’information et de sensibilisation du Cerema sur les maisons fissurées par la sécheresse

A l’occasion de la première édition de la journée nationale de la résilience, le Cerema, Institut Carnot Clim’adapt, a organisé le lundi 10 octobre 2022 à Blois une journée d’information et de sensibilisation ouverte à tout public. 

Dans le but de parler des maisons exposées à la sécheresse et au phénomène RGA pour évoquer avec l’ensemble des acteurs socio-économiques concernés les divers impacts, la sensibilisation au sens large et les travaux de recherche et d’innovation en développement pour la réduction des vulnérabilités et l’adaptation du bâti au changement climatique. 

Quel a été le contexte et l’objectif de cette journée ?

En France métropolitaine, plus de 10,4 millions de maisons individuelles sont potentiellement très exposées au phénomène de retrait-gonflement des sols argileux (RGA), dont près de la moitié bâtie après 1976. Selon le Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM), le nouveau zonage national montre que l’exposition forte ou moyenne au RGA concerne désormais 48% des sols métropolitains. Ainsi, trois-quarts des communes ont plus de 50% de maisons exposées selon les derniers chiffres de la Mission Risques Naturels (MRN).

Après la sécheresse exceptionnelle 2022, la MRN estime d’ores et déjà son coût de réassurance, au titre de la reconnaissance en état de catastrophe naturelle sécheresse, entre 1,6 et 2,4 Md€. Ceci placerait en moyenne la sécheresse 2022 au rang 2, après celle de 2003, des sécheresses les plus coûteuses en France. Dans une étude publiée en 2021, France Assureurs estime que le coût de la sinistralité sécheresse pourrait tripler à horizon 2050, en passant de 13,8 Md€ entre 1989 et 2019 à 43 Md€ entre 2020 et 2050, et impacter plus fortement certains départements.   

C’est dans ce contexte que le Cerema a réuni le 10 octobre 2022 au sein de son Agence à Blois des intervenants majeurs de tous les horizons : des élus locaux, des services de collectivités en charge de la gestion de ces sinistres, la MRN, la Direction de l'Habitat de l'Urbanisme et des Paysages (DHUP), le Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM), l'Agence Qualité Construction (AQC) et un expert des problèmes de sol (argilopathe).

Avec une animation assurée par Grégoire Brethomé de Construction21 France, l’objectif de cette journée était d’informer et de sensibiliser le grand public sur la nécessité d’adaptation du bâti face à l’extension et l’intensification du phénomène RGA sous l’effet du changement climatique.

Consulter la source et les replays

Partager :