Politiques publiques de transition à échelle humaine dans les collectivités locales

Politiques publiques de transition à échelle humaine dans les collectivités locales

Face aux nouveaux enjeux de notre société, les collectivités territoriales prennent leurs responsabilités en menant des politiques de transition ambitieuses. Formuler une vision stratégique devient alors essentiel. Pour relever ces défis, l’approche participative s’impose peu à peu comme levier d’engagement des acteurs clés afin de réussir l’ancrage local. Les décideurs des collectivités locales tendent ainsi vers de la co-construction avec les parties prenantes, pour les intégrer dans la fabrique des projets.

La formulation de la vision stratégique, point de départ du projet

Implanter des politiques de transition ambitieuses

C’est l’heure de la transition… ou plutôt des transitions. Ces transitions sont en effet plurielles tant notre société et notre planète font face à de nombreux nouveaux défis. Défis économiques, culturels, ou environnementaux, ils imposent aux territoires de s’adapter. Cette adaptation vers des modèles plus vertueux, plus innovants et plus durables se décline ainsi sous plusieurs formes. 

La transition écologique est tout d’abord prioritaire parce que urgente. Les dernières publications du GIEC (Groupe d’experts international sur l’évolution du climat) le confirment, le cri d’alerte est lancé. Tous les acteurs ont un rôle à jouer, y compris les décideurs politiques amenés à prendre leurs responsabilités. D’autres transitions connectées à la transition écologique sont également majeures pour garantir un développement durable : la transition alimentaire, la transition énergétique, la transition des mobilités, la transition vers des aménagements urbains durables…

La question est alors d’implanter de nouvelles politiques publiques ambitieuses, acceptables et acceptées par les parties prenantes locales.

 

Formuler une vision stratégique avec les acteurs clés

L’enjeu est ainsi de formuler une vision stratégique commune avec les acteurs clés. Une vision stratégique sous-entend de poser un diagnostic, de visualiser les enjeux clés et enfin de se fixer des objectifs. C’est à partir du constat initial et des défis qui s’imposent à nous qu’il faut imaginer la transition future.

Pour nourrir cette vision chez les directeurs généraux et les élus des collectivités, différentes dimensions entrent en jeu . On peut mentionner à ce titre les documents de planification, la réflexion sur les échelles, les opportunités de partenariats ou bien encore les mécanismes de soutien et de financement.

Exemple CA Versailles Grand Parc

Dans nos échanges avec la CA Versailles Grand Parc, nous avons pu identifier tout l’intérêt d’outiller la réflexion stratégique par des processus apprenants et de logiques de partenariats. Soucieux de réduire le nombre de véhicules, en coopération avec ses 18 communes membres et en partenariat avec des acteurs privés de la donnée (fournisseurs de services de navigation, opérateur télécom,….), la CA Versailles Grand Parc a ainsi déployé un projet astucieux et innovant de coopération gagnant-gagnant autour des données de trafic et de qualité d’air.

 

Face aux défis de la transition, l'approche participative s'impose peu à peu comme un puissant levier d'engagement des acteurs pour réussir l'ancrage local

Adopter une approche participative collaborative

Engager une politique de transition impose de de faire des choix politiques pour le territoire. Les décideurs ont par définition le pouvoir de décision, mais pour réussir son projet de transition, il est important d’engager le collectif avec soi. Adopter une approche participative s’impose ainsi peu à peu révélant toutes ses vertus.

Faire participer les autres acteurs à la politique de transition relève ainsi de la participation, mais le territoire peut aller encore plus loin. Il peut dépasser les modalités classiques de la concertation pour tendre vers une logique de collaboration. Cette collaboration implique un travail en commun, à plusieurs, une “co-construction”.

Réussir l’ancrage local

La “co-construction” des projets d’un territoire permet ainsi à chacun de contribuer au développement de celui-ci, à sa transition. Au-delà du simple échange d’information, des synergies se créent dans la combinaison des informations.

Ces réflexions de groupe permettent de bâtir un projet en commun, d’ancrer localement le projet dans son territoire. Les acteurs du territoire concerné s’approprient mieux les enjeux, participent à la définition des objectifs et s’engagent dans la formulation de leviers d’action concrets. Ils travaillent ensemble sur des projets locaux, ayant chacun leur expérience du territoire, de ses enjeux et de ses spécificités.

Exemple SNCF Immobilier

L’urbanisme de transition, marque de fabrique de SNCF Immobilier et de ses filiales depuis de nombreuses années, est un sujet complexe. Il pose la question des publics cibles du futur lieu, des nouveaux usages, de l’introduction de nouveaux mécanismes de solidarité, d’économie du partage, d’économie circulaire et de l’activation du site. L’approche participative immersive est ici une clé de succès pour les projets urbains de reconversion de friches, en particulier les friches ferroviaires et industrielles insérées dans la ville dense

 

L'engagement des parties prenantes locales sur la durée, clé de succès pour relever les défis du territoire

Engager les parties prenantes

Adopter une démarche participative relevant d’une « co-construction » suppose de « faire ensemble ». Cela pose clairement la question du niveau d’engagement des parties prenantes dans la fabrique du projet. Citoyens, associations et commerçants sont ainsi amenés à travailler avec les élus et services des collectivités, les aménageurs, les promoteurs et tous les autres acteurs d’un projet.

La légitimité de la démarche de “co-construction” va en grande partie dépendre de deux facteurs : le nombre d’acteurs et leur représentativité. Chaque partie prenante a une expérience différente du territoire, un usage différent avec des contraintes différentes, et ainsi chaque expérience est à prendre en compte dans la fabrique d’un projet.

Maintenir l’implication des parties prenantes

Le défi dans l’engagement des parties prenantes reste cependant de maintenir cette implication dans la durée. Au fil des échanges et des ateliers organisés avec les acteurs participant à la démarche de co-construction, on peut constater une forme d’épuisement, en termes d’investissement et de créativité.

Mêlant des techniques de communication et d’appropriation, les nouvelles approches permettent alors de régénérer l’intérêt et la motivation des acteurs souhaitant s’impliquer autour du projet. Varier les formats est notamment l’une des clés pour maintenir l’enthousiasme de nos participants-acteurs.

Exemple Programme de Transition Écologique de Palaiseau

Dans le cas de la démarche de transition écologique municipale de Palaiseau, nous avons pu noter la nécessité de recharger l’énergie du groupe de citoyens dont nous avions la charge. En proposant de multiples formats, comme des ateliers de réflexion, des débats immersifs sur le marché, des balades exploratoires à vélo ou encore des ateliers avec les jeunes des centres de loisir, nous avons pu amener les acteurs à étendre leurs réflexions, à s’initier au débat et à l’observation de la ville, et à évaluer des différents niveaux d’intensité de transition.

 

Découvrez notre référence sur le Programme de Transition Écologique de Palaiseau :

Ville de Palaiseau – La Parole Citoyenne

 

« L’engagement des citoyens est pour notre équipe un enjeu majeur pour réussir le double challenge de la transition écologique et du vivre-ensemble. Véritable catalyseur des énergies du territoire, c’est un programme ambitieux pour le futur de la ville et de ses habitants »

 

 

 

Découvrez en plus sur les projets de SNCF Immobilier et sur les projets de la CA Versailles Grand Parc, inscrits dans notre observatoire des initiatives remarquables :

Observatoire des projets durables à impact positif

Observatoire des initiatives remarquables des territoires durables

Des projets remarquables à différents stades de maturité, avec un impact mesuré ou futur avéré, alimentant le retour d’expérience pour les acteurs engagés dans la ville durable en France. Nous avons souhaité proposer une diversité d’initiatives et de projets reflétant le dynamisme et la créativité des territoires sur le sujet de la durabilité.

 

 

 

Article publié sur La VilleE+

Consulter la source

 villes et territoires
 politiques publiques
 urbanisme
 règlementation
 transition écologique

Auteur de la page

  • Joris Gaudion

    Directeur des Opérations

    Suivre

  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     villes et territoires
     politiques publiques
     urbanisme
     règlementation
     transition écologique