Plateforme BtoB Rockease : une marketplace dédiée aux granulats

 

Organisé par le Technopôle Domolandes, le Grand prix de l'innovation construction durable et cadre de vie récompense chaque année des projets de création et de développement d’entreprises innovantes en matière d’éco-construction, d’habitat, de cadre de vie et d’aménagement.
Alors que l’appel à projets de l’édition 2022 est lancé jusqu’au 31 mars, nous vous invitons à découvrir ou redécouvrir les 10 finalistes sélectionnés par le Jury de Sélection lors de la dernière édition.

Cette semaine, nous sommes partis à la rencontre de Guillaume Richer, co-fondateur de la startup finaliste Rockease – créée en janvier 2021 et implantée à Bordeaux en Nouvelle-Aquitaine. 

 

Pouvez-vous présenter les grandes lignes de votre projet d’innovation ? 

A travers mes différentes expériences professionnelles dans le secteur du BTP, j’ai constaté d’importants problèmes de productivité au niveau de la chaîne d’approvisionnement des granulats, la rendant relativement inefficace et engendrant par la même occasion des coûts financiers et une empreinte carbone très élevés. Grâce à de nombreux entretiens que j’ai menés, j’ai également constaté que le marché du granulat est extrêmement fragmenté et très peu numérisé. 

C’est pour répondre à ces manquements que nous avons créé avec Etienne Rugeri : Rockease, une marketplace pour les professionnels du BTP, qui a pour objectif de simplifier la chaîne d’approvisionnement – achat, vente et transport – de la construction. Cette plateforme en ligne permet aux entreprises de construction de consulter automatiquement tous les producteurs de matériaux – de type granulat – disponibles autour d’eux, en leur proposant la meilleure solution, en fonction de critères tels que le prix, la disponibilité, la proximité ou encore le coût carbone. 

Parallèlement, Rockease vient tout juste de mettre au point son application mobile. Cette-dernière permet aux acteurs de la construction et aux transporteurs d’assurer une meilleure traçabilité de l’ensemble des bons de livraison. 

A qui vous adressez-vous ?

Notre startup s’adresse aux 3 acteurs majeurs de la filière du granulat. Ce sont tout d’abord les producteurs (carrières ou plateforme de recyclage) : en leur proposant une plateforme numérique qui automatise leur processus, en les aidant à atteindre de nouveaux clients et à augmenter leurs ventes, tout en recensant ceux qui font des reprises de déchets inertes. Il y a ensuite les entreprises de la construction : en numérisant leur approvisionnement afin de simplifier leurs achats, réduire les coûts et apporter de la traçabilité. Enfin, nous ciblons également les transporteurs : en réduisant les kilomètres parcourus à vide grâce à l’optimisation logistique, et en gérant les flux le plus profitablement possible en généralisant le double fret.

 

Quels sont les bénéfices environnementaux de votre plateforme en ligne ? 

En numérisant l’ensemble du processus, depuis la consultation jusqu’à la livraison des matériaux, Rockease permet de réaliser un gain de temps important. Cela résulte de la possibilité de consulter l’ensemble du marché des matériaux en temps réel sur la plateforme, mais aussi de l’élimination des documents administratifs en version papier, des appels téléphoniques, des courriers électroniques. On s’épargne ainsi tous les potentiels risques d’erreurs à chacune de ces étapes.

En regroupant l’ensemble du marché du granulat sur notre application, nous offrons également la possibilité aux acteurs du BTP de trouver des matériaux moins chers, ainsi que leurs équivalents recyclés, tout en optimisant la logistique et donc les coûts de transport. Sur ce dernier point, il faut garder en tête que 80% des camions reviennent vides des chantiers. En optimisant ces flux mal utilisés, nous pouvons aider les acteurs du BTP à réduire non seulement leurs coûts de transports, mais également les prix des matériaux qui y sont directement liés.

Outre l’amélioration de la partie logistique, avec la réduction importante des flux de transports et donc de l’empreinte carbone, Rockease propose aux acteurs du BTP de se fournir non seulement le plus localement possible, mais également avec des matériaux revalorisés et recyclés, aux caractéristiques identiques à des matériaux neufs. 

Par ailleurs, nous avons développé sur notre solution un calculateur carbone, qui permet d’évaluer l’empreinte carbone de chaque matériau en vente. De cette manière, Rockease propose, voire incite, les acteurs du BTP à intégrer ce critère lors de la sélection du matériau et du lieu d’approvisionnement.

 

Quelles sont vos stratégies de développement ?

Nous développons actuellement une palette d’outils numériques pour les entreprises de la construction, mais plus particulièrement à destination des carrières. En effet, ces-dernières sont principalement indépendantes, sans réelles capacités internes de développer des solutions d’innovations, souvent lourdes et coûteuses. Il s’agit donc de mettre au point une solution SaaS qui les aidera sur les plans financier, administratif, numérique, logistique, ou encore communicationnel.

Parallèlement à l’amélioration de notre marketplace, nous travaillons également sur notre application mobile. Nous mettons actuellement au point des solutions de dispatch, de facturation et peut-être un service de paiement en ligne – notamment pour les artisans qui n’ont pas de compte client chez les différents fournisseurs et doivent payer comptant.

Quels sont vos concurrents et comment vous démarquez-vous d’eux ?

Il existe effectivement des concurrents à l’étranger qui se positionnent sur un marché similaire au nôtre. Ce sont principalement Brokrete au Canada et Schüttflix en Allemagne. Créée en 2020, Schüttflix se présente comme une société de construction-tech, ayant développé une marketplace numérique et une plateforme de livraisons de matériaux de construction en vrac. L’entreprise allemande a par ailleurs levé plus de 50 millions d’euros, quadruplé ses activités en moins de 2 ans et emploie actuellement environ 150 personnes.

Toutefois, Rockease se démarque sur la dimension écologique à travers 2 aspects : avec la généralisation du double fret d’une part, et l’identification des carrières qui effectuent du recyclage d’autre part. Ainsi, nous tentons de respecter et d’atteindre les objectifs environnementaux fixés par le gouvernement en matière de valorisation des déchets inertes.  

 

Quelles sont vos sources de financement ?

Nous venons d’achever courant février une levée de fonds d’environ 550 000 euros, notamment auprès de business angels du secteur de la construction. En outre, la BPI et la région de la Nouvelle-Aquitaine nous ont également versé des subventions dans le cadre d’un de leur dispositif prototype-impact.

A termes, notre modèle économique sera celui d’une marketplace traditionnelle, grâce à laquelle nous nous commissionnerons, avec un pourcentage fixé, sur les achats réalisés sur la plateforme par les différents acteurs du BTP. Nous avons actuellement des clients payants depuis plusieurs mois et notamment des certains majors du BTP. Nous sommes réellement dans une phase d'accélération commerciale.

Que vous a apporté le suivi du Technopôle Domolandes ? Que vous a apporté votre statut de finaliste du concours organisé par Domolandes ?

Le concours Domolandes a été une opportunité de réfléchir sur notre positionnement par rapport aux autres acteurs de la construction durable. La présentation de Rockease, devant un jury composé d’experts issus des différentes filières de la construction, nous a offert la possibilité de confronter notre projet d’innovation et sa mise en œuvre, notre modèle économique, nos choix de développement, etc.

Notre sélection en finale nous a par ailleurs apporté beaucoup de visibilité et d’échanges avec certains membres du jury – discussions toujours en cours actuellement après plus d’un an –, qui déboucheront, on l’espère, sur des contrats.

Propos recueillis par Alexandre Job – Construction21, La rédaction


Implanté dans les Landes à l’initiative du Conseil Départemental et de la Communauté de Commune Maremne Adour Côte Sud, le Technopôle DOMOLANDES favorise l’innovation et accompagne les entreprises vers le numérique, la construction durable et la solidarité.

Domolandes rassemble un écosystème d’acteurs publics et d’entreprises privées autour d’un centre de ressources et de développement propice à la performance des entreprises. Il stimule la transition numérique auprès des acteurs de la construction et encourage la lutte contre la précarité énergétique pour l’Habitat de demain.

Pôle d'excellence, Domolandes organise chaque année, depuis 2012, le Grand Prix de l’Innovation Construction Durable & Cadre de Vie qui identifie et récompense les projets les plus innovants de la filière Bâtiment sur le plan national. Ce concours a généré aujourd’hui plus de 1 000 manifestations d’intérêt, 500 dossiers étudiés, 76 start-up retenues pour le Grand Jury, composé des Présidents et Directeurs Généraux des grands acteurs du Bâtiment et d’experts de l’innovation et de la création d’entreprises, et 20 lauréats récompensés.

Pour candidater, il vous suffit de vous inscrire sur le site de Domolandes et de compléter le formulaire du Concours. 

Découvrez l'article C21 sur les lauréats

Découvrez l'article C21 sur les nominés


Toutes les interviews des lauréats de l'édition 2021 du Grand Prix de l’Innovation Construction durable et Cadre de vie sont à retrouver dans notre série Parole de startup


 

 Parole de startup
 Grand Prix de l'Innovation Domolandes 2021
 concours
 startups et innovation
 numérique

Auteur de la page

  • David Portugais

    Responsable Marketing

    Suivre

  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     Parole de startup
     Grand Prix de l'Innovation Domolandes 2021
     concours
     startups et innovation
     numérique