PlanRadar : une application pour un suivi de chantier optimal et collaboratif

PlanRadar : une application pour un suivi de chantier optimal et collaboratif

PlanRadar est une solution autrichienne spécialisée dans le suivi de chantier digital et collaboratif. Présente en France depuis 2020, l’entreprise souhaite favoriser le développement du réemploi dans le bâtiment grâce à son application numérique. Entretien avec Matthieu Walckenaer, directeur France de PlanRadar.

Pouvez-vous nous présenter PlanRadar ?

Matthieu Walckenaer : PlanRadar est une solution digitale collaborative de suivi de chantier en temps réel. C’est un outil de dialogue entre les différentes parties prenantes d’un projet, qui permet de centraliser des données qui sont d’ordinaire éparpillées et de permettre aux donneurs d’ordre de se focaliser uniquement sur ce qui pose problème pour assurer le bon déroulement des travaux. L’application Plan Radar est accessible aussi bien sur l’ensemble des tablettes et smartphones que sur ordinateur. PlanRadar est 100% personnalisable pour permettre à ses utilisateurs de passer du papier au digital tout en conservant le même langage et vocabulaire qu’avant et donc garantir une prise en main facile et très rapide.

La première étape est de créer son projet dans l’application PlanRadar. PlanRadar permet de travailler sur plan 2D ou sur BIM. Une fois la maquette renseignée, chaque intervenant du chantier pourra y ajouter ses commentaires et ses notes en temps réel. Ils pourront y intégrer des commentaires texte, des documents, des photos, des vidéos ou encore des mémos vocaux. Bref, tout type d’information nécessaire à partager en fonction de l’évolution des travaux. Les porteurs de projet peuvent ainsi gérer en temps réel ce qui se passe sur le chantier. Par exemple, s’il faut poser une cloison, le maitre d’œuvre peut notifier l’information sur l’application et attribuer la tâche à l’entreprise en charge de poser les cloisons. Cette société va recevoir la notification par mail et sur l’application pour réaliser la prestation en ayant toutes les informations détaillées nécessaires. Une fois la tâche terminée, elle pourra l’indiquer directement sur l’application.

Les équipes sur site ont un accès gratuit à l’application : seul le maitre d’ouvrage ou le maitre d’œuvre à besoin d’une licence.

 

En quoi votre solution favorise l’économie circulaire et plus particulièrement le réemploi ?

M. Walckenaer : Grâce à Plan Radar, il est possible de faire un audit de tous les matériaux présents sur un chantier et dans un bâtiment. Cela permet d’identifier les différents matériaux réemployables lors de la phase démolition. Les utilisateurs de l’application vont pouvoir créer une fiche technique spécifique à chaque type de matériaux, accompagnée de photos, avec des champs personnalisables, par exemple pour préciser la date depuis laquelle l’élément est utilisé. Cela concerne l’ensemble des éléments qui peuvent être réemployés tel que les poutres IPN ou du mobilier comme des lavabos, etc. Toutes ces données sont ensuite exportables en PDF ou en Excel par exemple, ou directement exportable via notre API.

Plan Radar permet ainsi de faire un catalogue précis de ce qui est récupérable sur un site, de faire un état des lieux du gisement. Cela répond à une grande problématique du réemploi, à savoir le manque de gisement ou de connaissance des porteurs de projets à ce sujet. Plus les gisements seront répertoriés, plus le réemploi pourra se développer.

 

Quelles sont les autres fonctionnalités principales de Plan Radar ?

M. Walckenaer : Plan Radar permet également de faire de la gestion de consommation sur les chantiers. Certains de nos clients utilisent ainsi l’application pour suivre leur consommation en eau, en électricité, leur production de déchets ou encore les besoins en carburant des camions qui circulent sur le site.

Nous venons de lancer une nouvelle fonctionnalité. Elle permet à l’utilisateur de scanner des documents papiers, comme des formulaires, et de l’utiliser directement dans l’application. Une fois numérisé, le document apparaîtra dans l’application sous la même forme, avec une trame et un contenu identique. Les cases pourront ensuite être remplies depuis le chantier par tablette, mobile ou encore ordinateur et les informations seront centralisées dans Plan Radar. Ce type de fonctionnalité est essentiel pour permettre la transition du papier vers le numérique tout en gardant le support de travail habituel des utilisateurs.

Nous veillons à ce que le développement des fonctionnalités soit basé sur les retours des clients. Souvent, dans le secteur des applications, les idées de nouvelles fonctionnalités proviennent de l’équipe technique. Chez Plan Radar, l’équipe de R&D se concentre sur les besoins qui remontent du terrain, ce qui garantit l’adéquation de ce que nous proposons avec la demande client.

 

Quelles sont vos perspectives de développement ?

M. Walckenaer : Aujourd’hui, Plan Radar a plus de 10 000 clients dans 46 pays d’Europe (notamment Autriche, Allemagne, Angleterre, pays scandinaves, Espagne, Italie, etc.). Nous travaillons par exemple avec Constructa, Efficia, Oger International, Strabag ou encore Swietelsky. Nous souhaitons continuer à nous développer à l’international. Nous avons organisé une grosse levée de fond en ce sens. Plan Radar France a ouvert en juin 2020 et compte 10 salariés pour le moment, chargés d’accompagner les clients dans la création de leurs projets.

Nous ciblons les donneurs d’ordre de l’immobilier et de la construction (maîtres d’œuvre, maîtres d’ouvrage) ainsi que les acteurs de la phase exploitation (property et facility manager, etc). Et ce, peu importe la taille du client. Plan Radar peut autant être utilisé par des petites que des grandes structures. Nous souhaitons encourager le secteur de la construction à sauter le pas de la digitalisation. Il ne s’agit pas seulement d’optimiser les chantiers : il y a un vrai problème de pénurie de main d’œuvre dans le bâtiment aujourd’hui, la digitalisation peut attirer les jeunes talents.

 

Propos recueillis par Manon Salé - Construction21, La rédaction


Pour aller plus loin, consultez le site de Plan Radar

xeokit - 3D Web Programming Toolkit for BIM and Engineering Visualization

 bâtiment
 transition numérique
 startups et innovation
 économie circulaire
 réemploi
 application

Autres actualités

Plus d'articles

Sur les mêmes thèmes

 bâtiment
 transition numérique
 startups et innovation
 économie circulaire
 réemploi
 application