[Cas pratique] Un mortier biosourcé à base de riz redécouvert par des archéologues

Ou comment un extrait de documentaire sur la Grande Muraille de Chine sans lien avec les biosourcés donne des pistes pour la construction dans les pays soumis aux tremblements de terre. La solution : un mortier à base de chaux et de pâte de riz, cette dernière assurant un lien à la fois puissant et élastique permettant aux murs de travailler sans se rompre. Un bon moyen par ailleurs d'avoir un bilan carbone excellent et de faire baisser le coûts des constructions dans des pays où l'offre en mortier est souvent dominée par des acteurs quasi monopolistiques.

 biosourcé
 riz
 chine

Auteur de la page


  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     biosourcé
     riz
     chine