Mieux aménager les territoires face aux risques naturels : lancement d’un concours d’idées

Vous êtes architectes, urbanistes ou paysagistes ? Participez au concours d’idées du programme Amiter, Mieux aménager les territoires en mutation exposés aux risques naturels. L’objectif est de faire émerger des projets adaptés aux risques naturels auxquels sont exposés les 9 territoires présélectionnés et des solutions pour réduire leur vulnérabilité et améliorer leur résilience.

[Vidéo] Mieux aménager les territoires face aux risques naturels

 

Le territoire national est exposé à des risques naturels majeurs, susceptibles de s’aggraver avec le changement climatique, comme la hausse du niveau de la mer, l’accroissement des mouvements de terrains ou encore l’augmentation des épisodes dits cévenols.

Dans la continuité des deux éditions du Grand Prix d’aménagement en terrains inondables constructibles, le ministère de la Transition écologique et le Plan urbanisme construction architecture (PUCA) proposent le programme Amiter, Mieux aménager les territoires face aux risques naturels, en 2 étapes :

  • étape 1 : l’appel à manifestation d’intérêt ;
  • étape 2 : le concours d’idées.

Envie de participer ?
Déposez votre candidature

9 territoires exposés aux risques naturels à repenser

Lors de la première étape du programme Amiter, 43 collectivités ont répondu à l’appel à manifestation d’intérêt. 9 ont été retenues, en février 2020, en raison de l’exemplarité et de l’intérêt des problématiques soulevées au regard des objectifs de l’AMI.

Consulter la map 

 

Lancement du concours d’idées 

La deuxième étape du programme Amiter, qui débute lundi 15 février 2021, consiste en un concours d’idées. Sur chacun des 9 sites, l’objectif est de faire émerger des solutions d’adaptation au changement climatique, en faisant du risque un levier et non plus une contrainte.

L’appel à candidatures consiste en une note d’intention visant à retenir pour chacun des sites au maximum 8 équipes pluridisciplinaires (architecture, aménagement, risques, paysages…). Ces équipes recevront une indemnité forfaitaire de 2 000 € afin de couvrir les frais engagés.

Les dossiers de candidature sont à déposer en ligne au plus tard le 25 mars 2021 à minuit.

Une dernière phase, celle de l’élaboration des propositions, débutera mi-mars et sera nourrie par des visites de site et le partage des données et études listées dans chacun des dossiers de site.

 

Les récompenses

Pour chacun des sites, le jury national pourra désigner un lauréat et accorder une mention à une seconde équipe :

  • 16 000 € pour chaque lauréat dans la limite d'un lauréat par site ;
  • 8 000 € pour les mentionnés dans la limite également d'un mentionné par site ;
  • Une surprime de 7 000 € pour les trois grands prix nationaux qui seront distingués au plan national parmi le vivier des 9 lauréats.

Les collectivités qui le souhaitent pourront également décider de contracter avec les lauréats de l’appel à candidature pour la réalisation de tout ou partie de leur proposition.

 

Pour plus d'informations sur le programme Amiter :

Actualité publiée sur MTES - Ministère écologie
Consulter la source

 appel à projets
 concours
 villes et territoires
 résilience

Autres actualités

Plus d'articles

Sur les mêmes thèmes

 appel à projets
 concours
 villes et territoires
 résilience