Mettre les données au service de la transition écologique des territoires: le projet CAPACities renforce la collaboration collectivités - entreprises

989 Dernière modification le 10/05/2023 - 10:22
Mettre les données au service de la transition écologique des territoires: le projet CAPACities renforce la collaboration collectivités - entreprises

Afin de donner aux collectivités des outils pour agir dans le sens de la transition écologique en s’appuyant sur l’exploitation des données, le projet de recherche-action CAPACities a été mené pendant 1 an par le Cerema et Chronos. 

5 territoires ont été suivis dans des démarches de mobilisation des données et d’organisation de leur gouvernance. Cette démarche a été appréciée par les collectivités et leurs partenaires, et se poursuit à travers CAPACities 2.de leur gouvernance. Cette démarche a été appréciée par les collectivités et leurs partenaires, et se poursuit à travers CAPACities 2. Les données constituent une richesse brute pour les territoires, qui lorsqu’elles sont maîtrisées et exploitées de manière optimale peuvent être créatrices de valeur. Les enjeux en matière de données sont cependant multiples : établir une gouvernance adaptée, établir des partenariats pour partager les données, construire une plateforme de données, identifier le cadre juridique sont des étapes indispensables pour exploiter au mieux les données.

Questionner les besoins pour une meilleure coopération collectivités - entreprises

Le projet de recherche-action CAPACities (Développer les CAPACItés des entreprises et des collectivités à coopérer pour des Territoires Intelligents, Écologiques et Sobres) a permis de renforcer la coopération entre les collectivités et les entreprises pour le partage et l’exploitation des données afin de favoriser la transition écologique. Il s’agit d’une démarche tournée vers l’action, destinée à produire collectivement des outils utiles à tous les acteurs.

L’intérêt de ces outils est qu’ils ont été imaginés par les entreprises et les collectivités lors d’ateliers d’itération, qui ont permis de mieux comprendre les besoins de chacun et de définir des démarches de collecte et gestion des données pour y répondre.

De cette compréhension mutuelle ont pu émerger des outils pertinents à toutes les phases des projets d’exploitation territoriale des données.

5 collectivités ont été suivies dans leurs démarches aux objectifs différents: 

  • Toulon Provence Méditerranée souhaitait reprendre la maîtrise de la donnée sur les parkings et la mobilité pour proposer de nouveaux services aux usagers.
  • Lisieux Normandie a créé un jumeau numérique en milieu rural, pour améliorer la protection de la nature, la gestion de l’eau et l’énergie.
  • Chamonix-Mont-Blanc a mobilisé les données d’usage des transports pour optimiser l’usage des transports en commun notamment en facilitant les correspondances entre modes.
  • Caux Seine Agglomération a mené une réflexion sur l’accès à la donnée en urgence dans le cadre d’une gestion des risques industriels et naturels.
  • La Communauté Urbaine de Dunkerque avait une démarche d’utilisation du numérique pour favoriser la sobriété des usages de son port de plaisance et développer le tourisme.

Une production collective d'outils à destination des collectivités

Cinq ateliers ont été organisés entre mars et septembre 2022 pour jalonner la démarche. Ils ont réuni les acteurs des collectivités et des entreprises partenaires du projet (ESRI France, InfraNum, Lacroix, NGE Connect, Sogetrel, Vinci Omexom et l’Ademe) pour produire collectivement des outils pratiques correspondant aux besoins des collectivités utilisant la donnée au service de leur transition numérique et écologique. 

Les collectivités et les entreprises travaillaient sur tous les cas d’usage en même temps en tirant à chaque fois des fils rouges communs à tous les cas d’usage. Ces ateliers avaient pour thèmes : 

  1. Définition des cas d’usages suivis durant le projet
  2. omment partager les données, avec quels outils techniques, quelles plateformes, comment s’assurer de leur interopérabilité, quel cadre juridique ? 
  3. Comment organiser la gouvernance des données pour s’assurer qu’elles seront partagée en interne et avec des partenaires extérieurs avec des droits différenciés pour que chacun y trouve son compte ?
  4. Comment créer de la valeur grâce aux croisements de données issues de différents services ou avec des partenaires extérieurs ?
  5. Comment s’assurer que son projet numérique est responsable (sur les plans juridique, environnemental, social…) ?

Ces ressources ont été créées sous licence Creative Commons pour que toutes les collectivités puissent mener à bien une démarche partenariale de gouvernance de la donnée. Le kit comprend une présentation des cas d’usages étudiés, la synthèse des questions à se poser aux différentes étapes et des conseils à chaque étape de la démarche pour animer des ateliers, la grille de questions à se poser pour garantir que son projet numérique est responsable, une fiche de comparaison des structures de portage pour choisir celle qui convient le mieux, une liste de clauses juridiques à intégrer dans ses marchés, un carnet d’ateliers inspirants pour animer toutes ces démarches au sein de sa collectivité…

Découvrir les outils CAPACities

CAPACities 2 : un lieu d'échange entre collectivités et entreprises pour collaborer sur le long terme et en confiance

Avec cette prolongation du programme, un nouvel outil sera proposé : Une plateforme de données accessible gratuitement pour mettre leurs premières données, les croiser, les visualiser et faire la preuve que ca fonctionne (POC).

Ce qu’on appelle un "bac à sable" leur permettra de tester les solutions conçues par les entreprises et de montrer leur interopérabilité. Cette plateforme servira de vitrine pour communiquer auprès des élus et des partenaires qui pourront voir les croisements de données possibles et les usages potentiels.

CAPACities 2 commencera par un atelier avec les participants du premier programme pour faire le point sur la maturation de leurs projets et l’apport du programme CAPACities.

Autre nouveauté : un atelier sera dédié à chaque collectivité partie prenante, en fin de parcours, pour les aider à avancer sur leur propre projet, en intégrant les élus et les partenaires de terrain.

Actualité publiée sur Cerema actualité
Consulter la source

Partager :