[Manifeste EnerJ-meeting Nantes 2019] Du bâtiment à l’îlot puis au quartier : vers une solution énergie-carbone collective

[Manifeste EnerJ-meeting Nantes 2019] Du bâtiment à l’îlot puis au quartier : vers une solution énergie-carbone collective

Déploiement d’un microgrid « autoconsommation collective » comme solution bas carbone : présentation du projet du quartier République, 270 000 m² d’ici 2029. 

Les premières réflexions environnementales sur le futur quartier « République », 270 000 m² SDP d’ici à 2029 au coeur de l’Ile de Nantes, ont fait émerger auprès de la Samoa, accompagnée par Pouget Consultants, l’ambition de développer un microgrid. C’est-à-dire un maillage photovoltaïque à échelle urbaine ! L’arrivée de la future RE 2020, un contexte législatif qui évolue, la parité réseau, sont autant de signaux positifs en faveur de l’autoconsommation collective. Après la réduction des besoins (Bbio max-30% mini) et l’intégration d’équipements efficients (RCU à fort taux EnR), l’autoconsommation collective à l’échelle urbaine est, nous semble-t-il, un vecteur important pour décarboner la ville de demain. 

Quartier RépubliqueDu fait, chaque opération (résidentiel, tertiaire, équipements), au travers du cahier des prescriptions environnementales et des fiches de lots établies par les urbanistes Osty-Shorter en charge du territoire, devront intégrer une surface de panneaux photovoltaïques minimales. Cette surface a été définie par Pouget Consultants, îlot par îlot, au regard des différents programmes et ambitions qui se côtoient en toiture : usage, végétalisation, rétention d’eau, technique, masques… Il en ressort une capacité d’installation d’environ 10 000 m² de panneaux sur 9 ans, 1,8MWc en autoconsommation collective, pour un taux d’autoproduction d’environ 15%.

Outre l’approche technique, c’est le volet juridique qui pose question : nous avons travaillé avec le cabinet Fidal pour explorer avantages et inconvénients de différents scénarii en matière de montages juridiques. A ce stade, plusieurs scénarii sont à l’étude.

Quartier République 

Vincent Braire, Directeur associé, Pouget Consultants

Après avoir grandi en Bretagne, il intègre le bureau d’étude Pouget en 1997 à Paris. En 2001, il crée l’agence de Nantes puis devient associé avant de reprendre la direction du BET en 2019 avec 3 collaborateurs. Que ce soit à l’échelle des quartiers ou des bâtiments, en neuf comme en rénovation, Pouget Consultants propose une approche globale d’un point de vue énergétique et environnemental, dans une logique de performance durable pour concevoir la ville de demain.

Alain Bertrand, Directeur général adjoint, Samoa

Diplômé en architecture et urbanisme, Alain Bertrand a travaillé pendant plus de dix ans comme consultant au sein de Beture Conseil, filiale de la Caisse des Dépôts et Consignations. Il a notamment dirigé l’agence parisienne de 1998 à 2001 avant de rejoindre l’EPA Seine-Arche comme directeur de la stratégie urbaine, puis la Semavip, en tant que DG adjoint et enfin, en 2011, la Samoa dont il est DG adjoint, en charge du projet urbain de l’Ile de Nantes.

Téléchargez le manifeste

Manifeste à retrouver sur XPAIR
Construction21, partenaire média d'EnerJ-meeting Nantes 2019

Sources : Batiactu & Xpair organisateurs d'EnerJ-Meeting Nantes / Consulter la source

 Manifeste
 EnerJ meeting Nantes 2019
 énergie carbone
 îlot
 quartier

Autres actualités

Plus d'articles

Sur les mêmes thèmes

 Manifeste
 EnerJ meeting Nantes 2019
 énergie carbone
 îlot
 quartier