Lutte contre la précarité énergétique : retour sur la mobilisation

Rédigé par

CLER La rédaction

Rédaction

600 Dernière modification le 19/12/2022 - 10:28
Lutte contre la précarité énergétique : retour sur la mobilisation

En pleine crise énergétique et avec l’arrivée des températures hivernales, le mois de novembre a été marqué par une grande mobilisation des acteurs du monde social et de la transition écologique et énergétique pour lutter contre la précarité énergétique.

23 organisations nationales, dont le CLER-Réseau pour la transition énergétique, se sont impliquées à travers la journée contre la précarité énergétique pour interpeller, valoriser les initiatives locales et fédérer les acteurs qui agissent au quotidien.

L’événement en quelques chiffres :

Organisée le 24 novembre 2022, la deuxième édition de la journée contre la précarité énergétique a donné lieu à l’organisation de 150 événements locaux portés par des associations, collectivités territoriales, entreprises, syndicats… Les structures membres du CLER-Réseau pour la transition énergétique se sont largement mobilisées. Parmi elles, le GERES, l’ALEC MVE, la Métropole de Nantes et bien d’autres encore ont rejoint le mouvement pour mettre en lumière leurs actions. 

Cette grande mobilisation a été marquée par le Colloque national de la Journée contre la précarité énergétique organisé par la Fondation Abbé Pierre, au Forum des images à Paris et réunissant plus de 300 participants. Jean-Baptiste Lebrun, Directeur du CLER-Réseau pour la transition énergétique a animé une table-ronde intitulée “Sommes-nous prêts à mettre en place une obligation de rénovation ?” avec la participation de Philippe Pelletier, Président du Plan bâtiment durable, Vincent Legrand, Directeur de l’Institut négaWatt, Marjolaine Meynier Millefert, Députée de l’Isère et William Aucant, citoyen de la Convention Citoyenne pour le Climat. Les riches échanges ont permis d’affirmer la pertinence d’une obligation de rénovation, en la présentant davantage comme une opportunité plutôt qu’une contrainte. Cette table-ronde a été l’occasion de discuter des modalités et des conditions de réussite.

Retour sur la rencontre des acteurs engagés contre la précarité énergétique

Dans le cadre de la journée contre la précarité énergétique, le CLER-Réseau pour la transition énergétique a organisé sa Rencontre nationale des acteurs engagés contre la précarité énergétique portée par le Réseau RAPPEL et le programme Slime. Plus de 150 acteurs professionnels se sont réunis pour échanger, se rencontrer et co-construire les solutions pour agir contre la précarité énergétique partout en France. 

Les deux experts Andreas Rüdinger, Coordinateur Transition énergétique France à l’IDDRI, et Danyel Dubreuil, Coordinateur de l’initiative Rénovons au sein du CLER-Réseau pour la transition énergétique ont apporté, dans le cadre d’une table-ronde, leur éclairage sur la crise énergétique et les mesures à mettre en oeuvre face à la précarité énergétique grandissante. L’occasion de mettre en évidence la dimension court-termiste du bouclier tarifaire déployé par le gouvernement. “Cette crise ne s’arrête pas, elle risque de durer entre 4 et 5 ans. Ce constat invite à questionner la gestion politique de la crise qui oublie la notion d’équité et les enjeux de transition énergétique” a expliqué Andreas Ründinger avant de laisser la parole à Danyel Dubreuil pour présenter les mesures portées par l’initiative Renovons rassemblées sous le nom de Bouclier énergie

 

table-ronde

Ce Bouclier énergie est composé de mesures très concrètes, pour d’une part aider de manière immédiate les Français en situation de précarité énergétique avec une revalorisation du chèque énergie à hauteur de 700 euros en moyenne. Puis, il s’inscrit dans un temps plus long avec la rénovation globale et performante des logements en s’appuyant sur un reste à charge zéro pour les ménages les plus précaires. 

Aujourd’hui, il n’existe pas de politique publique de lutte contre la précarité énergétique. Pourtant, on peut le faire, c’est un objectif que nous devons nous fixer.” a conclu Danyel Dubreuil. 

Les participants ont ainsi pu réagir en alimentant les discussions de leurs propres retours d’expérience, difficultés et observations de terrain. Cette dynamique d’échange s’est poursuivie dans le cadre d’ateliers sur des thématiques diverses : énergies renouvelables, lien avec les fournisseurs d’énergie, capacités d’action des ménages, performance énergétique et décret décence, postures et pratiques professionnelles… 

Dédiée au programme Slime, la deuxième journée de ces rencontres a permis aux porteurs du programme présents sur les différents territoires d’échanger et de s’outiller pour poursuivre les actions déployées. 

En 2023, le rendez-vous est fixé le jeudi 12 et le vendredi 13 octobre ! 

slime

 

Actualité publiée sur CLER - Actualités
Consulter la source

Partager :