Les sols urbains sont ils cultivables ?

Un collectif de  scientifique s'est organisé pour répondre à cette question dans un contexte de réduction de l'artificialisation,  de préservation et de remobilisation des sols dans l'enveloppe urbaine. Ces réflexions ont conduit à la publication d'un ouvrage à destination des décideurs dans le domaine de l'aménagement.

Les réflexions en cours au sujet de la réduction de l'artificialisation suivie à travers l'évolution de la consommation des espaces Naturels, Agricoles et Forestiers, conduisent à une recherche de densification des constructions dans l'enveloppe urbaine. Dans ce contexte, un équilibre est à trouver entre la densification et la préservation d'espaces de respiration en ville.

A cela s'ajoute le besoin exprimé des citoyens de disposer d'espaces à cultiver dans la ville. Des projets d'agriculture urbaine investissent les friches et délaissés. Pour ces citoyens, le sol "cultivable" est considéré comme un bien commun. Mais peut-on ignorer l'histoire des sols urbains, longtemps traités comme supports de nos activités, remaniés, déblayés, pollués, et le risque sanitaire associé ?

Un collectif de scientifique auquel contribue le Cerema alerte sur les risques mais font le choix de ne pas renoncer a cette ressource.

Nos sols urbains apportent de nombreux services : espaces récréatifs, stockage du carbone, régulation de l'îlot de chaleur urbain et sous certaines conditions pourvoyeurs d'une alimentation saine et de proximité.

L'ouvrage collaboratif "Les sols urbains sont-ils cultivables" vise à répondre à un ensemble de questions quant à la place et l'usage laissés aux sols, urbains, péri urbains et ruraux dans l'aménagement du territoire. Quelle gestion des sols pollués ? Comment mieux relier usages et qualité des sols?

Il fait écho aux réflexions scientifiques conduites par le Cerema dans le cadre du projet MUSE visant à intégrer la qualité des sols dans les documents d'urbanisme et le travail de thèse en cours sur la qualité des sols urbains en lien avec leurs changements d'usage historiques et aux réflexions plus opérationnelles sur la question de la préservation/restauration des sols et de leurs fonctions, maillons essentiels au fonctionnement de nos écosystèmes naturels ou anthropiques.

Accéder à cette publication :

Les sols urbains sont-ils cultivables ?

Actualité publiée sur Cerema actualité
Consulter la source

 aménagement
 artificialisation
 nature en ville
 agriculture urbaine
 villes et territoires

Auteur de la page


  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     aménagement
     artificialisation
     nature en ville
     agriculture urbaine
     villes et territoires