Le projet ALDREN – des indicateurs de performance d’efficacité énergétique pour la finance verte dans les bâtiments

Le projet ALDREN – des indicateurs de performance d’efficacité énergétique pour la finance verte dans les bâtiments

par Johann ZIRNGIBL, chef de projet ALDREN

Les objectifs européens en termes d’efficacité énergétique et de gaz à effet de serre ne seront pas atteints sans un effort conjoint des politiques publiques et des acteurs privés. D’après l’Agence Internationale de l’Energie (AIE), l’Europe a besoin d’investir 1 300 milliards de dollars dans l’efficacité énergétique des bâtiments entre 2014 et 2035 puisque les trois quarts des bâtiments existants ont été bâti sans aucune réglementation thermique, ou alors avec des exigences minimes. L’enjeu de l’Union Européenne en matière d’efficacité énergétique concerne principalement la rénovation et l’investissement dans le parc de bâtiments existants. Ce défi ne pourra pas être relevé sans l’implication du secteur financier.

 L’émission de “green bonds” (obligations vertes) pourrait être un instrument majeur. En 2016, l’émission de green bonds a atteint le record de 93,4 milliards de dollars d’investissement dans le monde, d’après le dernier rapport de l’agence de notation Moody’s. L’émission de green bonds devrait atteindre plus de 200 milliards de dollars en 2017.

La différence majeure entre les obligations classiques et les green bonds réside dans l’utilisation du produit. Les investisseurs se concentrent de plus en plus sur l’intégration de critères de responsabilité sociétale (RSE) dans leurs procédures d’investissement. Les green bonds contribuent au respect de leurs objectifs environnementaux.

 Investir dans les green bonds peut apporter les avantages suivants:

  • Financement de projets environnementaux sans prise de risque ou coût additionnels
  • Plus de transparence dans l’utilisation du produit
  • Reporting sur l’impact climat d’un investissement fixe
  • Réduction d’impôt

Une obligation verte peut être émise par des organismes qualifiés, entreprises ou municipalités pour des projets de bâtiments environnementaux.

 Emettre une obligation verte apporte les avantages suivants:

  • Mise en valeur des actifs et activités verts
  • Image de marque
  • Diversification de la base d’investisseurs (puisqu’il est désormais possible d’attirer les investisseurs spécialisés en RSE)

 Afin de garantir la transparence et l’information sur l’investissement, il est essentiel que les émetteurs de green bonds assurent le suivi, contrôlent et rendent des comptes sur l’utilisation des produits. C’est pourquoi des principes encadrant les green bonds (green bonds principles ou GBP) ont été développés par l’association internationale du marché des capitaux (International Capital Market Association ou ICMA) en guise de guide volontaire pour promouvoir la transparence dans le développement du marché des green bonds.

Le projet ALDREN[i] complète les GBP avec une définition de cibles quantitatives et qualitatives pour favoriser la communication en toute transparence à l’aide d’indicateurs de performance spécifiques. Ces indicateurs sont en lien avec les objectifs de développement durable de l’ONU. Dans le projet ALDREN les indicateurs liés à l’énergie sont fondés sur la nouvelle série de normes EN / ISO 52000. Les indicateurs suivants sont développés:

  •  Energie renouvelable / part de l’énergie renouvelable dans l’énergie consommée. C’est la première fois qu’une définition standardisée associée à une méthode de calcul est utilisée ;
  • Emissions de gaz à effet de serre en m² par an.
    Elles peuvent être exprimées en % d’émissions de CO2 dans l’énergie consommée pour être comparée à la production énergétique ;
  • Efficacité énergétique des systèmes de chauffage, ventilation et climatisation ;
  • Bilan d’énergie primaire non-renouvelable (cet indicateur est utilisé dans la plupart des codes de construction européens).

Ces critères sont aussi inclus dans l’indicateur de performance énergétique harmonisée basée sur le référentiel de certification européenne volontaire (EVCS). Le calcul est vérifié par des mesures pour améliorer la comparabilité, la fiabilité et favoriser l’appropriation par le marché.

Comme l’efficacité énergétique n’est pas le seul déclencheur de la rénovation d’un bâtiment, un indicateur portant sur la santé et le bien-être sera ajouté.

Ces solutions sont intégrées d’une manière cohérente et commune dans un passeport du bâtiment pour garantir les résultats et le financement effectif dans des cas de rénovations successives.

Pour lire cet article en anglais cliquez ici.

 

[i] ) Le projet ALDREN (ALliance for Deep RENovation in buildings) a reçu un financement du programme européen d’innovation et de recherche H2020 sous le numéro de contrat 754159.

ALDREN est soutenu par les acteurs suivants :

  • FINANCE ET INVESTISSEMENT (ex: BERD, INVESTOR CONFIDENCE PROJECT)
  • CERTIFICATEURS DE BATIMENT (ex : Sustainable Building Alliance, BREEAM, DGNB, HQE)
  • ASSOCIATIONS PROFESSIONNELLES (ex : Conseil des Architectes d’Europe, RICS, EU Bac)

Cet article ne reflète que les opinions de son auteur. L’agence et la Commission ne sont pas responsable de l’usage des informations qu’il contient.

Pour en savoir plus sur le projet ALDREN, suivez-nous : @H2020_ALDREN

 finance verte
 green bonds
 ALDREN
 efficacité énergétique
 performance énergétique
 projet européen
 RSE
 investisseur
 rénovation
 Europe

Auteur de la page

  • Anne-Claire Gislard

    International Affairs | Marketing Project Officer

    Suivre

  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     finance verte
     green bonds
     ALDREN
     efficacité énergétique
     performance énergétique
     projet européen
     RSE
     investisseur
     rénovation
     Europe