Le gouvernement bannit les chaudières au charbon et au fioul dans le neuf et en rénovation

A partir du 1er juillet 2022, les équipements neufs installés pour le chauffage ou la production d’eau chaude sanitaire dans les bâtiments d’habitation ou à usage professionnel, neufs ou existants, devront respecter un plafond d’émissions de gaz à effet de serre de 300 gCO2eq/KWh PCI.

Un décret paru au Journal officiel du jeudi 6 janvier fixe un résultat minimal de performance environnementale des équipements de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire. 

A partir du 1er juillet 2022, les équipements neufs dans les bâtiments d’habitation ou à usage professionnel, neufs ou existants, devront respecter un plafond d’émissions de gaz à effet de serre de 300 gCO2eq/KWh PCI.

"Pourront ainsi continuer à être installés dans les bâtiments les nouveaux équipements utilisant les réseaux de chaleur, ceux alimentés par de l'électricité tels que les pompes à chaleur, y compris hybrides, de la biomasse, de l’énergie solaire ou géothermique, du gaz, ou encore des équipements alimentés avec un biocombustible liquide (tels que le biofioul) dès lors qu'ils respecteront" ce plafond, a expliqué le ministère la Transition écologique dans un communiqué.

Dans les fait, un tel plafond conduit donc à exclure l’installation d’équipements neufs fonctionnant au charbon ou au fioul fortement émetteurs de gaz à effet de serre [...]

Lire la suite sur Le Moniteur

Consulter la source


Consulter notre site web

contact[a]5GDHC.eu

 Bâtiment
 rénovation
 énergies renouvelables
 réseau de chaleur
 chauffage
 chaleur

Auteur de la page


  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     Bâtiment
     rénovation
     énergies renouvelables
     réseau de chaleur
     chauffage
     chaleur