Le centre commercial Beaugrenelle Paris obtient le label Biodivercity

Rédigé par

Amandine Martinet - Construction21

Journaliste

3054 Dernière modification le 15/05/2023 - 12:27
Le centre commercial Beaugrenelle Paris obtient le label Biodivercity

 

Le grand magasin placé au cœur du 15e arrondissement de la capitale a récemment été distingué par le label Biodivercity, délivré par le Conseil International Biodiversité et Immobilier (CIBI). Cette reconnaissance intervient après de multiples actions de l’ensemble commercial en faveur de la nature en ville et pour tendre vers un impact environnemental moindre. Nous avons fait le point en interrogeant le directeur de Beaugrenelle, Stéphane Briosne. 

45 000 mètres carrés de magasins en ville forment le centre commercial Beaugrenelle, à Paris. Cet ensemble de bâtiments a obtenu le label Biodiversity – qui distingue les acteurs qui visent un niveau d’excellence en termes de construction durable, d’écologie ou d’image de marque et prend en compte l’engagement, les moyens mis en œuvre, les bénéfices écologiques mais aussi ceux pour les usagers – il y a quelques semaines. Cet événement marque selon Stéphane Brisone, directeur des lieux, « le prolongement d’une politique RSE engagée depuis 2015 ». 

Il s’agit en effet d’un travail de longue haleine mené par le groupe Apsys, propriétaire de Beaugrenelle, entouré de ses partenaires parmi lesquels maraîcher urbain Wesh Grow, pour « créer un espace de biodiversité en plein Paris, à côté de la Seine ». 7 000 mètres carrés de toits végétalisés où sont cultivées plus de 50 variétés d’herbes aromatiques, revendues ensuite aux restaurateurs de la capitale, hôtels à insectes, jardins partagés exploités par les habitants du quartier, mare aux canards… Pour l’anecdote, des canetons y sont même nés le mois dernier !

 

 

En 2021, Beaugrenelle avait déjà été distingué par le label BREEAM In Use, niveau double excellent, sur le nouveau référentiel V6. Il s’agit du premier centre commercial européen à l’obtenir. 

Notre échange avec Stéphane Briosne, directeur de Beaugrenelle Paris 

Une réaction à la suite de l’obtention du label Biodivercity ? 

Obtenir un label de biodiversité dans le 15e arrondissement, en milieu hyper urbanisé, n’est pas forcément la chose la plus évidente qui soit. Nous avons réussi ce pari et nous en sommes très fiers. 


En quoi vos actions en faveur de la biodiversité impliquent également les clients de Beaugrenelle ? 

Nous avons organisé l’opération « Green in the city » le mois dernier pour ramener la nature dans le centre commercial : cette opération comprenait des ateliers pédagogiques de sensibilisation du grand public sur des questions telles que l’importance de la verdure en ville et ses bienfaits sur l’usager, par exemple. Nous en avons profité pour faire bénéficier les participants d’une visite du toit de Beaugrenelle, habituellement non ouvert au public, pour leur faire découvrir nos actions menées en faveur de la biodiversité. Autre exemple, l’an dernier, dans le cadre d’une exposition avec l'artiste plasticien William Amor, nous avions constitué dans le centre une œuvre d’art faite de résidus plastiques, où chaque client était invité à y participer avec ses propres déchets. 

Nous savons que nos clients fidèles sont de plus en plus sensibles à ces sujets, notamment depuis l’épidémie de Covid-19. Le fait d’aller dans un centre commercial plus vertueux peut d’ailleurs être un facteur de choix supplémentaire pour eux. Il y a aujourd’hui une véritable prise de conscience des enjeux écologiques, et si nous pouvons encourager cela, nous le ferons !

 


Quels sont les autres projets à venir de Beaugrenelle Paris ? 

Nous allons laisser vivre le projet Biodivercity durant toute l’année 2023. La prochaine étape, c’est de nous pencher plus sérieusement sur les sujets de la récupération et de la seconde main. En 2024, nous lanceront la revalorisation de l’ensemble de ce qui est vendu à Beaugrenelle. Nous nous obligerons à reprendre les objets des clients et les recycler. C’est un engagement factuel qui demande beaucoup de travail avec de nouveaux partenaires et de nouvelles filières. 

Partager :