Le CD2E, le pôle de l’écotransition, moteur de la Troisième Révolution Industrielle entre Hauts-de-France et Europe

Le CD2E, le pôle de l’écotransition, moteur de la Troisième Révolution Industrielle entre Hauts-de-France et Europe
Les Hauts de France ont pris une belle avance sur les autres régions en lançant leur Troisième Révolution Industrielle ou Rev3. Le CD2E, centre de ressources du réseau BEEP est au cœur de cette révolution, côté construction, mais aussi énergie et économie circulaire. Entretien avec Frédéric Laroche, responsable du pôle bâtiment durable.

Qu’est-ce que le CD2E ?

Frédéric Laroche : Le CD2E est un pôle d’excellence régional, créé il y a 15 ans sous une structure associative. Nous sommes localisés à Loos-en-Gohelle dans le département du Pas de Calais, l’un des foyers de la troisième révolution industrielle.

Notre équipe de 20 salariés est répartie sur trois champs de compétences :

  • Le pôle bâtiment durable
  • Le pôle énergies renouvelables décentralisées
  • Le pôle économie circulaire

Nous fonctionnons grâce à des financements de l’ADEME, de la Région des Hauts de France, de l’Union Européenne, de certaines collectivités locales et aux contributions de nos 200 à 300 adhérents : professionnels, organismes de recherche, organismes de formation…

Nous portons également un cluster, nommé Ekwation, en association avec la FFB. Ekwation rassemble plusieurs acteurs du secteur du bâtiment pour stimuler les échanges et la collaboration. Je suis d’ailleurs l’animateur du cluster et le responsable du pôle Bâtiment Durable.

Justement, le pôle bâtiment durable, qu’y faites-vous ?

F.L. : Notre but est de développer les bonnes pratiques parmi les professionnels de la région. Nous rencontrons un certain succès grâce à deux angles de vue. Le premier, c’est l’addition de plusieurs expertises. 7 consultants spécialisés sont mobilisés au service des professionnels sur les sujets suivants:

  • la construction neuve très performante,
  • la rénovation performante - le siège du CD2E en est un excellent exemple,
  • l’analyse cycle de vie du bâtiment,
  • les éco-matériaux - avec le développement de filières courtes en région comme la paille et le chanvre,
  • la qualité de l’air intérieur et la qualité sanitaire - ici nous travaillons conjointement avec l’AQC,
  • et les innovations organisationnelles (transition digitale, groupements d’entreprises)

Dans le même temps, nous développons aussi une vision de filière. Nous travaillons avec les Maîtres d’ouvrage, les collectivités, les maîtres d’œuvre, les artisans et les industriels. Nous offrons un éventail d’outils d’accompagnement du secteur à travers une veille d’information, des réunions de sensibilisation, des conférences, des études spécialisées, des formations… Notre mission est de nous intéresser en premier à tous les sujets qui peuvent toucher les professionnels du bâtiment puis à « passer la balle » au secteur.

Y a-t-il une action en particulier qui illustre la mission du Pôle Bâtiment Durable ?

F.L : Notre action sur la rénovation dans les Hauts de France est un bon exemple. Nous bénéficions certes d’un contexte favorable avec le programme Renouveau du Bassin minier au sein duquel le CD2E se trouve. Nous étions déjà pionniers sur la question avec les programmes d’Ekwation Réhafutur 1 et 2 qui portaient sur la réhabilitation de maisons minières.

Au sein de ce Renouveau du Bassin Minier, nous mettons en place un programme pour identifier les meilleures solutions techniques pour rénover à grande échelle. Il s’agit de réaliser des rénovations durables qui réduisent la facture énergétique, une condition sine qua non sur un territoire sinistré à forte précarité énergétique.

Nous visons également à établir la garantie de performance énergétique en rénovation qui garantirait la facture et le confort en même temps.

Le pôle énergies renouvelables décentralisées semble bien éloignés de ces questions.

F.L. : Il s’agit pourtant d’un volet très important de l’habitat et de la ville durable. Ce pôle veut développer les énergies renouvelables à ces échelles : habitat et quartier. Depuis 2011, nous possédons une plateforme qui permet de tester les technologies solaires au même endroit : la plateforme Lumiwatt, c’est le seul site en France à rassembler autant de technologies dédiées au solaire et à les expérimenter. Grâce à elle, nous avons pu établir que les systèmes EnR installés dans le Nord ont un rendement de seulement 10 % inférieur à des systèmes localisés à Montpellier par exemple. Grâce à ces données nous pouvons diffuser l’usage des EnR plus largement en région. La prochaine étape pour ce pôle porte sur l’autoconsommation, le micro éolien et le stockage d’énergie, etc.

Quel rôle joue le CD2E dans Rev3 ?

F.L. :  Nous y sommes entrés dès le départ. Bien sûr l’intérêt que suscite une personnalité comme Jeremy Rifkin n’est pas étranger au succès de Rev3.  Il attire une grande variété d’acteurs, d’où la création d’un programme commun à toute la région. Rev3 oriente également tous les grands projets régionaux et locaux.

Dans cette initiative, notre rôle est d’avoir une vision concrète, de comprendre et d’expliquer comme ces idées se traduisent dans le réel du bâtiment et de la ville. Nous apportons une vision technique opérationnelle.

Même avec le changement de gouvernance régionale, Rev3 demeure une politique forte, structurante pour les Hauts-de-France.

En étant localisé dans une région frontalière, vous avez aussi une vocation européenne.

F.L. : La collaboration transfrontalière avec les pays voisins comme la Belgique est une vieille habitude ici. Nous collaborons parfois plus avec les Belges et les Luxembourgeois qu’avec les autres pôles régionaux français. Nous coopérons avec des professionnels de Namur, de Bruxelles ou de la Ruhr.

Dans le cadre d’un programme INTERREG, nous avons travaillé sur les écomatériaux avec des partenaires universitaires, pour les définir et déterminer leur cycle de vie.

Ce sont des moments très enrichissants, avec des acteurs qui nous ressemblent et qui mettent en perspective les démarches, les progrès accomplis.    

www.cd2e.com

 CD2E
 Frédéric Laroche
 pôle écotransition
 Hauts-de-France
 Ekwation
 énergies renouvelables
 Rev3
 bâtiment durable
 économie circulaire

Auteur de la page

  • Clémence Dubois

    Responsable communication

    Suivre

  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     CD2E
     Frédéric Laroche
     pôle écotransition
     Hauts-de-France
     Ekwation
     énergies renouvelables
     Rev3
     bâtiment durable
     économie circulaire