Le BIM en phase d’exploitation : avantages, défis et perspectives

Rédigé par
Gabrielle Andrews - BIM&CO

Content Marketing Manager

1812 Dernière modification le 13/09/2023 - 10:30
Le BIM en phase d’exploitation : avantages, défis et perspectives


Le BIM présente des avantages significatifs lors de la phase d’exploitation des bâtiments. Elle correspond à la période après la livraison et la mise en service d’un bâtiment ou d’un ouvrage de construction. C’est la phase où le bâtiment est accessible au public ou aux utilisateurs finaux et est géré pour son utilisation prévue. 


Pour tirer pleinement parti des bénéfices du BIM pendant cette phase, il est essentiel de simplifier l’accès aux données et aux modèles de construction. Mais quels sont ces avantages dont nous parlons ? Dans cet article, nous explorerons les atouts, défis et perspectives du BIM à cette étape importante dans le cycle de vie du bâtiment.

Le BIM, incontournable tout au long du cycle de vie d’un bâtiment

L’utilisation croissante du BIM dans l’industrie de la construction a démontré ses bénéfices. Non seulement lors de la conception d’un bâtiment, mais aussi tout au long de sa durée de vie. Bien que certaines entreprises éprouvent des difficultés à exploiter pleinement le BIM pour une maintenance efficace et continue, il s’agit d’un outil incontournable. Surtout pour assurer la transmission d’informations fiables au fil des années. 

Grâce à une implémentation soignée et à une planification préalable, l’utilisation de logiciels BIM de la conception à la maintenance garantit le succès des projets de construction les plus ambitieux, tels que l’Hôpital Universitaire de Strasbourg.

En effet, cet hôpital a intégré les données de la maquette numérique BIM dans son système de gestion des installations. Cela a permis une meilleure planification de la maintenance et une gestion plus efficace de l’énergie.

À une époque où le nombre d’intervenants ne cesse d’augmenter et où les projets de construction prennent une ampleur sans précédent, tout en devant respecter des contraintes strictes, cet outil est essentiel pour une collaboration efficace. En offrant un référentiel commun, le BIM permet aux différents acteurs de travailler ensemble, plutôt que séparément, en utilisant un même langage.

Le BIM principalement utilisé en phase de conception

La majeure partie de l’utilisation du Building Information Modeling se trouve dans la phase de conception. La maquette numérique utilisée à cette étape clé permet une visualisation complète du projet et la détection précoce de défauts ou de lacunes. 

La connectivité aisée entre l’outil BIM et les solutions utilisées par les intervenants, tels que les logiciels d’architectes et de bureaux d’études, favorise les échanges en temps réel. À la fois sur la structure du bâtiment et sur l’automatisation de la modélisation. 

Cette méthode présente également de puissantes capacités de simulation. Facilitant ainsi la vérification de la conformité réglementaire et la communication d’informations essentielles, mais aussi l’identification des défauts et erreurs. D’après une enquête réalisée par Dodge Data and Analytics 61% des personnes interrogées déclarent que les processus BIM ont réduit les erreurs dans leurs projets de construction.

La transition vers la phase d’exploitation : un potentiel sous-exploité

Contrairement à la phase de conception, l’utilisation du BIM en phase d’exploitation est moins répandue. Pourtant, la perte de données tout au long du projet, qui est en partie liée à la multitude d’acteurs intervenant sur le chantier, est un réel problème à ne pas négliger. Chez BIM&CO, nous sommes persuadés que cette méthodologie du Building Information Modeling peut pallier ce problème.

En effet, le BIM possède tous les atouts nécessaires pour garantir une maintenance de qualité. Grâce à la maquette 3D, des données spécifiques au bâtiment achevé peuvent être exploitées pour suivre l’occupation, l’usure, la consommation énergétique et l’impact environnemental. 

Ces informations sont précieuses pour la maintenance et la gestion des équipements. De plus, cette méthodologie facilite la conformité réglementaire et favorise les échanges d’informations entre les différents intervenants impliqués dans la phase d’exploitation du bâtiment.


Les avantages du BIM en phase d’exploitation

Découvrons plus en détail quels sont les avantages clés du BIM en phase d’exploitation :

Suivi de l’occupation et de l’usure

Grâce au BIM, il est possible de suivre l’évolution de l’occupation des espaces d’un bâtiment, ainsi que l’usure des équipements et des infrastructures. Cela permet de planifier efficacement la maintenance et les réparations, en optimisant l’utilisation des ressources.

Gestion de la consommation énergétique 

D’autre part, le BIM permet de surveiller la consommation énergétique d’un bâtiment et d’identifier les opportunités d’amélioration de l’efficacité énergétique. En analysant les données collectées, les gestionnaires peuvent prendre des mesures pour réduire les coûts énergétiques et minimiser l’impact environnemental.

Conformité réglementaire

Aussi, le respect des réglementations en matière de sécurité et de conformité est essentiel en phase d’exploitation. Le BIM facilite la vérification de la conformité du bâtiment aux normes et réglementations en vigueur, en offrant un accès facile aux données et aux spécifications techniques.

Maintenance prédictive

Le BIM permet également de collecter des données sur les performances et l’état des équipements du bâtiment. En analysant ces données, il est possible de mettre en place une maintenance prédictive. Et ce, en anticipant les défaillances potentielles et en planifiant les interventions de maintenance de manière proactive. Cela permet d’éviter les pannes coûteuses et d’optimiser la durée de vie des équipements.

Optimisation des interventions

Ensuite, grâce à la maquette numérique et aux informations détaillées sur les équipements, le BIM facilite la localisation des éléments et des locaux techniques. Cela permet aux équipes de maintenance d’intervenir plus efficacement. En effet, ils peuvent désormais réduite le temps nécessaire pour localiser les problèmes. Et également minimiser les interruptions dans l’exploitation du bâtiment.

Gestion de la documentation

L’usage du Building Information Modeling en phase d’exploitation offre un référentiel centralisé pour toutes les informations relatives au bâtiment : les documents techniques, les rapports de maintenance et les procédures d’exploitation. Cela facilite l’accès aux informations critiques et assure une gestion cohérente et transparente de la documentation.

Collaboration améliorée

Enfin, le BIM en phase d’exploitation favorise la collaboration entre les différents intervenants impliqués dans la gestion et la maintenance du bâtiment. Les équipes peuvent accéder aux données et aux informations en temps réel. Ce qui facilite la communication et la prise de décision. D’après d’après un rapport réalisé par Dodge Data and Analytics55% des professionnels de la construction interrogés ont déclaré que les processus BIM réduisaient le temps nécessaire aux communications. En ayant recours au BIM, les problèmes peuvent ainsi être résolus plus rapidement et les interventions coordonnées de manière plus efficace.


Les défis et limitations du BIM en phase d’exploitation

Malgré les avantages indéniables du BIM en phase d’exploitation, il est essentiel de prendre en compte les défis potentiels qui peuvent se poser.

Former ses équipes 

En effet, la formation des utilisateurs est un défi crucial à relever. Le BIM exige des compétences techniques spécifiques pour manipuler les modèles et les données. Les équipes de maintenance doivent être formées à l’utilisation des logiciels BIM. Ce qui peut nécessiter des investissements en temps et en ressources. 

Une formation adéquate est essentielle pour éviter des retards et des erreurs coûteuses lors de la phase d’exploitation. L’interopérabilité des logiciels demeure un défi persistant. Les projets de construction impliquent souvent l’utilisation de différents logiciels BIM par différentes parties prenantes. 

Assurer une communication fluide et une compatibilité entre ces systèmes peut s’avérer complexe. La définition de normes et de protocoles est donc également nécessaire pour garantir que les modèles BIM créés dans un logiciel peuvent être utilisés efficacement par d’autres acteurs du projet.


Les tendances futures du BIM en phase d’exploitation

Les tendances futures de l’utilisation du BIM en phase d’exploitation sont prometteuses et devraient révolutionner l’industrie de la construction.

Norme ISO 19650 

L’adoption croissante de la norme ISO 19650 pour la gestion de l’information dans le BIM est une avancée significative. Cette norme internationale vise à normaliser les processus BIM. Simplifiant ainsi la collaboration entre les parties prenantes et améliorant la qualité des données échangées. Son adoption généralisée contribuera à surmonter les défis liés à l’interopérabilité des logiciels. Également, cela renforcera la transparence dans les projets de construction.

Technologies de l’IA

Les technologies de l’intelligence artificielle (IA) et de l’apprentissage automatique sont en train de transformer le BIM. Ces avancées permettront aux modèles BIM d’analyser et de prédire plus précisément les performances des bâtiments. Mais aussi, de détecter les anomalies et d’optimiser les processus de maintenance.

L’intégration de l’IA dans le BIM offrira aux gestionnaires de bâtiments des outils plus puissants pour prendre des décisions éclairées, améliorer l’efficacité opérationnelle et prolonger la durée de vie des infrastructures.

Objets et capteurs IoT

La connectivité croissante des objets et des capteurs IoT (Internet des objets) avec le BIM permettra une surveillance en temps réel des conditions et des performances des bâtiments. Cette avancée facilitera une gestion proactive des actifs, la détection précoce des problèmes et l’optimisation continue des opérations.


Recommandations pour maximiser les avantages du BIM en phase d’exploitation

Pour tirer pleinement parti des avantages du BIM en phase d’exploitation, il est essentiel de mettre en place des procédures de gestion des données robustes. Centraliser toutes les données BIM dans une plateforme dédiée, comme Onfly de BIM&CO, simplifie l’accès aux informations essentielles. Et, cela favorise la collaboration entre les équipes.

Parallèlement, la formation des équipes de maintenance est cruciale. Assurer que les membres de l’équipe maîtrisent les compétences nécessaires pour utiliser efficacement les modèles BIM et les outils associés garantit une gestion fluide des données et des processus de maintenance. L’investissement dans des programmes de formation continue est une démarche judicieuse pour maximiser les avantages du BIM.

En conclusion, le BIM en phase d’exploitation offre de nombreux avantages pour la gestion et la maintenance des bâtiments. Mais il présente également des défis. La mise en place de procédures de gestion des données, l’utilisation d’outils comme Onfly et la formation adéquate des équipes sont des étapes essentielles pour optimiser ces avantages. Mais aussi, pour améliorer l’efficacité opérationnelle et garantir la qualité des projets de construction.

Demander un essai gratuit

Partager :