La "ZAN" attitude

Avec l’obligation ne plus artificialiser le moindre mètre carré de foncier vierge, la promotion immobilière devra-t-elle faire le deuil de son métier ? Si l’on s’inspire du modèle de la psychologue Élisabeth Kübler-Ross, les opérateurs semblent avoir passé, difficilement pour certains, les phases de déni, de résistance, de dépression pour arriver dans celle de l’acceptation et même d’intégration pour les plus avancés d’entre eux.

À commencer par Vinci Immobilier, qui a dévoilé une stratégie innovante autant qu’ambitieuse en s’engageant à atteindre la « zéro artificialisation nette » dès 2030. Avec 20 ans d’avance sur la loi ! À l’échelle du temps immobilier, cet objectif vous engage dès à présent. Surtout, l’originalité de la démarche du promoteur est de s’inscrire dans une stratégie globale de développement économique. Pas question de décroissance ici, inaudible pour une entreprise privée, et surtout inconcevable au regard de l’expression des besoins de (...) Lire la suite

 

Actualité publiée sur Business Immo (Territoires)
Consulter la source

Photo by Matt Reames on Unsplash

 villes et territoires
 immobilier

Autres actualités

Plus d'articles

Sur les mêmes thèmes

 villes et territoires
 immobilier