La « Safe City » plombée par la CNIL

Nous en parlions en juillet dernier, plusieurs villes françaises souhaitent expérimenter des systèmes de surveillance urbains intelligents. En charge de la protection des données personnelles, la Commission de l’informatique et des libertés (CNIL) a déclaré illégaux les projets sécuritaires de Nice, Marseille et Saint-Etienne fin octobre. Les deux villes espéraient tester des portiques à reconnaissance […] Lire la suite

 

Article publié sur Demain la Ville - Bouygues Immobilier
Consulter la source

 smart city
 ville intelligente
 data
 données

Auteur de la page


  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     smart city
     ville intelligente
     data
     données