La plateforme de mobilité Optimod’Lyon, 1re en Europe pour la prévision du trafic à 1 heure

6580 Dernière modification le 22/11/2016 - 10:06
La plateforme de mobilité Optimod’Lyon, 1re en Europe pour la prévision du trafic à 1 heure

En matière de Smart Cities, le point noir des grandes métropoles est sans aucun doute la circulation routière et les bouchons. Pour réduire la part d’utilisation du véhicule personnel, les métropoles s’appuient sur les nouvelles technologies pour faciliter les transports intelligents. Après un développement de trois ans, Optimod’Lyon fête sa première année d’expérimentation. Présentation.

Inventer la mobilité durable de demain

En réponse à l’Appel à projets sur la mobilité urbaine de l’Ademe, le projet Optimod’Lyon a été conçu sur 3 ans (2012-2015) en partenariat avec le Grand Lyon, des entreprises privées et des institutions publiques pour un budget de 7 millions d’euros. Les 2e Rencontres de la Métropole Intelligente Optimod’Lyon, qui se sont tenues en mars 2016, ont permis de faire rentrer le projet en phase 2 (2016-2020). L’objectif étant de mettre en commun les solutions existantes pour désengorger la ville grâce aux réseaux routiers, transports en commun, TER, mais aussi Vélo’v, autopartage, covoiturage… qui peuvent interférer entre eux, se substituer et ainsi faciliter la vie des usagers.

deplacement-facile-connecte-optimod-lyon

Une mise en œuvre sur 3 ans et l’appel au Data

Pour mener à bien Optimod’Lyon, la Métropole de Lyon a fait appel à un projet de Recherche et Développement qui a mobilisé de nombreux partenaires : IBM, Citiway, Renault Trucks, Orange Business Services, Parkeon, GLS, Autoroutes Trafic, Phoenix, Cerema, CNRS, LIRIS, Insa Lyon, LET. Chacun apporte à la collectivité son savoir-faire en matière de prédiction de trafic, d’informations sur les offres de mobilités, d’optimisation des itinéraires de fret urbain, utilisant l’ensemble des données rassemblées par la Métropole de Lyon (20 millions de données par jour) en réunissant notamment des données «trafic routier» via un système de capteurs fixes et mobiles.

Ecran Optymod-lyon

Pour connaître en temps réel le trafic urbain, 70 capteurs sans fils ont été ainsi placés sur Lyon pour détecter le nombre de voitures circulant, leur vitesse, mesurer les temps de parcours, mais aussi connaître en temps réel la disponibilité des places de stationnement et des aires de livraison. Le programme fait également appel à l’aide de véhicules traceurs, équipés de données GPS afin de générer des vitesses moyennes notamment sur les tronçons urbains.
L’objectif est d’offrir un point d’accès unique à toutes les mobilités de la métropole sur la plateforme www.data.grandlyon.com et de fournir des données pour faciliter la création de nouvelles applications web et mobiles.

Un service dédié aux particuliers et aux professionnels des transports

L’ambition d’Optimod’Lyon est de collecter, centraliser et traiter l’ensemble des données de la mobilité urbaine sur une plateforme unique et de créer des services innovants qui faciliteront les déplacements et la vie des usagers. Cette centralisation des données sert l’usager qui reçoit une alerte trafic à une heure sur son smartphone lui indiquant quel mode de transports est le plus conseillé. Le particulier dispose également d’une interface vocale pour l’aider dans le choix de son itinéraire et choisir le meilleur mode de déplacement associé à un GPS. Optimod’Lyon a été également pensé à l’intention des professionnels du fret. Ces derniers peuvent recevoir les données de trafic en temps réel pour mieux organiser leurs tournées et livraisons en ville en fonction de la circulation.

De quoi intéresser de nombreux Lyonnais et Français qui passent en moyenne 28 heures par an dans les embouteillages, sans compter les effets bénéfiques à venir sur la santé.

 

Article publié sur Mondial du bâtiment
Consulter la source

Partager :