La majorite des villes du monde fortements exposees aux catastrophes naturelles previent l'ONU

Près de trois villes sur cinq dans le monde, comptant au moins 500.000 habitants, sont exposées à un risque élevé de catastrophe naturelle, met en garde le Département des affaires économiques et sociales des Nations Unies (DESA) dans son dernier rapport intitulé « Les villes du monde en 2018 ». Ensemble, ces villes abritent 1,4 milliard de personnes, soit environ un tiers de la population urbaine mondiale.

Publié à l’occasion de la Journée mondiale des villes, le 31 octobre, le rapport révèle que 679 des 1.146 villes d'au moins un demi-million d'habitants sont vulnérables aux cyclones, inondations, sécheresses, tremblements de terre, glissements de terrain ou éruptions volcaniques - ou à une combinaison de celles-ci.

Certaines grandes villes sont exposées à quatre ou cinq types de catastrophes naturelles. Cela inclut des grands centres urbains tels que Manille, Tokyo, Santiago et Guatemala-City, respectivement capitales des Philippines, du Japon, du Chili et du Guatemala. (...) Lire Plus

 

Article publié sur Mediaterre habitat
Consulter la source

 Sécurité
 catastrophes naturelles
 cyclones
 inondations
 sécheresses
 tremblements de terre
 glissements de terrain
 éruptions volcaniques
 UNISDR
 DESA
 grandes villes
 ONU

Auteur de la page


  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     Sécurité
     catastrophes naturelles
     cyclones
     inondations
     sécheresses
     tremblements de terre
     glissements de terrain
     éruptions volcaniques
     UNISDR
     DESA
     grandes villes
     ONU