L'Intelligence Artificielle en pratique: la numérisation des résidences par Habitat 76

L'Intelligence Artificielle en pratique: la numérisation des résidences par Habitat 76

Propriétaire de 30 000 logements en Seine-Maritime, Habitat 76 a procédé, entre 2013 et 2015, à la numérisation de toutes ses résidences, pour entrer dans l’ère numérique de la gestion, de l’exploitation et de la maintenance. Habitat 76 expérimente, en outre, depuis deux ans, un logiciel d’habitat connecté qui a recours à l’intelligence artificielle. Rencontre avec Sébastien Métayer, directeur du patrimoine d’Habitat 76.

Interview de Sébastien Metayer, Directeur du patrimoine d'Habitat 76

 1/ En quoi consiste ce logiciel dont vous avez doté l’une de vos résidences ?

Il s’agit d’une solution logicielle que nous avons installée dans une résidence collective de 31 logements, livrée en décembre 2016 à Malaunay, au nord de Rouen. Cette solution, développée par la start-up Ubiant, permet à chaque résident de suivre sa consommation énergétique, en temps réel, sur son smartphone, mais aussi de se fixer des objectifs de diminution. Des algorithmes auto-apprenants analysent les habitudes et les consommations des résidents et leurs proposent des solutions sur-mesure.

 2/ Quels aménagements ont été nécessaires ?

Il a fallu positionner des capteurs dans les appartements et sur les fenêtres pour recueillir des données relatives aux consommations énergétiques. Ils permettent, par exemple, de couper automatiquement le chauffage si une fenêtre reste ouverte un certain temps ; ou de baisser les volets en fonction de l’ensoleillement. Chaque appartement dispose aussi d’un « bouton de sortie » pour couper l’électricité, à l’exception du frigo ou du congélateur, en quittant le logement. 

3/A quel stade de la construction cette solution a-t-elle été conçue ?

Elle nous a été proposée en phase chantier par le constructeur. Sa mise en œuvre a nécessité, comme seule adaptation, la mise en place d’un câble électrique pour le « bouton de sortie » ; pour ce qui est des capteurs, ils peuvent être facilement ajoutés à n’importe quel moment. 

4/Les objectifs que vous aviez en installant ce dispositif ont-ils été atteints ?

Le principal objectif est de diminuer les coûts énergétiques de chaque logement. Deux ans après sa mise en œuvre, nous constatons que les engagements théoriques de consommation énergétique sont atteints. En revanche, 35% seulement des locataires utilisent régulièrement l’application, ce qui est insuffisant. Nous réfléchissons donc aux moyens de rendre l’utilisation  du logiciel plus facile d’utilisation. 

5/ Quelles sont les pistes d’enrichissement et de déploiement de cette solution ?

La start-up a, par exemple, travaillé sur la possibilité de déclencher le chauffage 15 minutes avant le retour du locataire, grâce à l’utilisation d’un système de géolocalisation du smart phone de celui-ci.

Quant à la généralisation, même si elle n’est pas pour demain, nous nous y préparons, car nous avons la volonté d’apporter ce service de suivi à tous nos locataires.

"« Il n’y a aucune impossibilité technique à déployer ce type de dispositif dans les logements. C’est avant tout une question d’investissement, de stratégie et d’objectif de gestion".

© Robert Herhold

 Dossier IA
 Intelligence Artificielle
 patrimoine
 logement
 habitat
 numérisation
 habitat connecté
 software
 consommations
 capteurs

Auteur de la page


  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     Dossier IA
     Intelligence Artificielle
     patrimoine
     logement
     habitat
     numérisation
     habitat connecté
     software
     consommations
     capteurs