L'habitat indigne, un parc social par défaut dans le Grand Paris

L'habitat indigne, un parc social par défaut dans le Grand Paris

ETUDE. La Métropole du Grand Paris compte plus de 127.000 logements considérés comme indignes, tandis que 20% des copropriétés sont au seuil de la faillite, selon une note de l'Atelier parisien d'urbanisme. Où la capitale parisienne apparaît comme un condensé de ces problématiques.

A l'intérieur du périmètre du Grand Paris, "l'absence d'une offre de logements accessibles" est telle que l'habitat indigne a fait naître "un parc social de fait". C'est sur ce constat que l'Apur introduit sa note parue en janvier, "L'habitat indigne : un enjeu social autant qu'immobilier dans la Métropole du Grand Paris", tirée du diagnostic du Plan métropolitain de l'habitat et de l'hébergement. 
Si les formes d'habitat précaire varient selon les territoires de la métropole, le nombre de ménages qui en souffrent dépasse toujours la centaine de milliers, "la présence des ménages à bas revenus étant le trait commun des lieux de vie indignes ou dégradés", complète l'Apur (...) Lire plus  
Le rapport sur l'habitat indigne en Ile-de-France a été réalisé entre septembre 2017 et octobre 2018 par l'IAU et la Drihl Ile-de-France. © Cyril Bruneau / Soreqa

Article publié sur Batiactu
Consulter la source

 habitat indigne
 parc social
 Grand Paris
 Atelier Parisien d'Urbanisme
 APUR
 copropriétés

Autres actualités

Plus d'articles

Sur les mêmes thèmes

 habitat indigne
 parc social
 Grand Paris
 Atelier Parisien d'Urbanisme
 APUR
 copropriétés