[Journée d'étude] - Dynamiques urbaines et résilience dans un contexte d’épidémie

Quelles analyses et quelles propositions face à la COVID-19 ?

Contexte

La ville dans toutes ses composantes et ses fonctions, résidentielles, économiques, sociales, se trouve aujourd’hui bouleversée par un nouveau contexte sanitaire lié à la pandémie de COVID-19. Sa population et ses dynamiques sont impactées par cette situation et ce, dans toutes leurs dimensions.

S'inscrire à  la journée du 11/3

Les territoires urbains se sont souvent construits, transformés face à l’adversité, en intégrant des interventions hygiénistes ou d’une manière plus vaste sécuritaires, afin d’améliorer le cadre et la qualité de vie des habitants. Il s’est agi d’intervenir sur la vulnérabilité aux incendies, aux crues, aux séismes, mais aussi dans le domaine de la santé publique en permettant la circulation de l’air, la pénétration des rayons du soleil et la réduction du bruit. Les interventions hygiénistes de la deuxième moitié du XIXème siècle et du début du XXème siècle principalement, avaient ainsi permis de repenser l’urbanisme pour lutter contre le choléra, la peste, la tuberculose ou encore la grippe espagnole. La forme des villes, les matériaux, les systèmes constructifs ont alors évolué, des zones non constructibles ont été déclarées, les voies et espaces publics se sont aérés, des parcs ont été dessinés, des équipements ont été construits, les façades ont présenté plus de vide que de plein, les espaces de logement se sont agrandis pour lutter contre le surpeuplement. Ainsi, ces évolutions ont été des tentatives de réponse au concept d’habitabilité dans son acception la plus large en proposant des alternatives abondant dans le sens de la résilience urbaine.

L’actuelle pandémie engendrée par la Covid-19 nous amène à développer ce même regard analytique, cette même démarche, au travers de réflexions et interrogations concernant l’incidence d’un contexte sanitaire tendu sur les grands axes de fonctionnement de la ville contemporaine et à différentes échelles territoriales (le logement, le lieu de travail, l’espace public, le quartier, la ville…). Il s’agit avant tout d’observer et estimer la vulnérabilité urbaine face à cette adversité, de comprendre comment cette crise va marquer l’espace urbain de façon plus ou moins durable et ensuite de proposer des réponses et des mesures adaptées permettant de renforcer la résilience urbaine.

Aussi, la journée d’étude propose d’explorer des manières d’habiter et d’adapter la ville en période de crise sanitaire épidémique, mais aussi le caractère temporaire ou pérenne des adaptations et des transformations multidimensionnelles mises en place qui pourraient répondre aux besoins de résilience des sociétés urbaines, dans un contexte plus vaste de développement durable. Ainsi, plusieurs thèmes révélateurs de changements seront abordés au cours de la journée :

  • Les liens entre l’urbanisme et la santé dans leurs dimensions historiques mais aussi plus récentes à travers le concept d’urbanisme favorable à la santé et l’adaptation de ces dynamiques face à la crise sanitaire actuelle.
  • Les nouvelles réflexions et pratiques architecturales et urbanistiques comme vecteurs de l’accélération des changements urbains favorisant la santé et l’environnement.
  • Les échelles d’intervention des politiques publiques, les comparaisons des décisions politiques entre pays, l’adaptation des politiques publiques locales pour faire face à la crise sanitaire.
  • Les approches globales de la résilience urbaine face à des enjeux de santé.
  • Les conséquences de la crise sur les différentes dynamiques urbaines dont les mobilités, l’étalement urbain ou la densification, les dynamiques sociales, économiques, écologiques, et également sur les territoires de vie (espaces privés, espaces de travail…).
  • Le développement des technologies numériques appliquées à l’économie, aux services et nouveaux usages ainsi qu’aux modèles urbains tels que la smart city et la wise city.
  • Les impacts sur les dynamiques immobilières et foncières, sur l’économie du secteur mais aussi sur les réflexions concernant l’évolution des constructions.

La liste des sujets n’est ici pas exhaustive et toute approche complémentaire sera la bienvenue.

L’évènement réunira des chercheurs, des professionnels de l’immobilier et de l’urbanisme ainsi que des institutionnels, afin de croiser les regards. Il aura une forte dimension interdisciplinaire : des approches géographiques, économiques, sociologiques, juridiques, urbanistiques, historiques, philosophiques, architecturales sont recherchées.

Appel à contributions

Les propositions de contribution devront préciser le titre envisagé et la thématique dans laquelle elles s’inscrivent. Elles devront synthétiquement exposer les idées centrales de l’argumentaire de l’auteur et les mots-clés qui leur sont rattachés. Elles ne devront pas dépasser 5000 signes, espaces compris.

Elles seront accompagnées d’une courte biographie de l’auteur, précisant ses fonctions actuelles, ainsi que ses thèmes de recherches ou son domaine d’activité professionnelle.

Elles devront être envoyées avant le 31 janvier 2021 aux adresses email suivantes : a.chardon[at]groupe-espi.fr et j.blain[at]groupe-espi.fr.

Les communications acceptées feront l’objet de la part des intervenants d’un article entre 10 000 et 30 000 signes qui sera publié dans les actes de la journée d’étude. Les propositions d’articles devront être envoyées avant le 31 mai 2021.

Calendrier

  • 31 janvier 2021 : date limite de réception des propositions de communications
  • 1 février 2021 : réponse du comité scientifique
  • 8 février 2021 : début d'inscription à la journée d'étude
  • 11 mars 2021 : journée d’étude
  • 31 mai 2021 : rendu des publications écrites Les inscriptions sont gratuites mais obligatoires.

Selon l’évolution du contexte sanitaire général, la journée d’étude se tiendra en présentiel et/ou en distanciel.

Plus d'informations

Cette journée d’étude s’inscrit dans les activités de recherche du Groupe École Supérieure des Professions Immobilières (ESPI), développées par le laboratoire ESPI Réflexions et Recherches (ESPI2R).

A Lyon si les conditions le permettent, sinon en distanciel
11/03/2021
 Résilience
 COVID 19
 aménagement
 urbanisme
 villes et territoires
 journée d'étude
 santé

Auteur de la page

  • Sophie Bollack

    Directrice Marketing et Communication

    Suivre

  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     Résilience
     COVID 19
     aménagement
     urbanisme
     villes et territoires
     journée d'étude
     santé