Isolation thermique en paille en habitat collectif à Paris : action !

Nous entendons quotidiennement qu’il est urgent d’agir, agir en faveur d’économies d’énergie, agir en faveur de la préservation de l’environnement notamment du climat, agir pour garantir un confort des logements exposés à de futures vagues de chaleurs, agir en faveur de la maitrise des charges, finalement agir avec cohérence. C’est le cas de ce projet d’isolation thermique par l’extérieur réalisé avec des matériaux biosourcés.

La paille permet un bénéfice global: environnemental et économique

Nos logements sont une donnée essentielle de cette impérieuse amélioration thermique qui, à condition d’intégrer l’ensemble des considérations techniques et économiques, permettront de réduire leur impact environnemental tout en améliorant leur confort. Cette action doit en outre tenir compte d’éléments urbanistiques, architecturaux et culturels lorsqu’il s’agit de modifier l’aspect extérieur des bâtiments.

C’est en partageant ce diagnostic que Paris Habitat(lien externe), accompagné de professionnels qualifiés, enthousiastes et compétents, les agences d’architecture Landfabrik(lien externe) et  Trait Vivant(lien externe), a programmé le ravalement de deux façades d’immeuble du 182 rue de la Croix Nivert dans le 15ème arrondissement de Paris en y intégrant une isolation par l’extérieur avec un matériau biosourcé(1)La paille a été choisie comme isolant, réunissant à lui seul l’ensemble des caractéristiques répondant favorablement ici à l’impact sur le réchauffement climatique tout en ayant un moindre impact sur l’ensemble de son cycle de vie (depuis la culture des céréales jusqu’à la valorisation en fin de vie).

Une isolation transposable à Paris

Cette opération pourrait donner la sensation d’un air de déjà vu, projet vitrine dont une parle une fois pour se donner bonne conscience. Mais nous avons ici l’illustration par l’exemple qu’il est possible d’initier des programmes d’améliorations thermiques cohérents du parc bâti avec les enjeux environnementaux, économiques et financiers.

  • D’un point de vue environnemental, pour n’évoquer que l’impact climatique, la paille permet de stocker du carbone(2), ce qui est inenvisageable avec les gammes conventionnelles d’isolant.
  • D’un point de vue économique l’utilisation de ce matériau local, issu d’un champ de Seine et Marne, s’inscrit dans la démarche de relocaliser une filière permettant de maintenir et développer emplois et compétences associés à celle-ci, notamment sur la mise en œuvre.

Le chantier en lui-même a fait écho à des valeurs d’intensité sociales que l’on associe communément au matériau paille : tandis que l’essentiel des travaux est assuré par Apij Bat(lien externe), entreprise d’insertion depuis 1920 (charpente et menuiserie), une partie de la pose des bottes a été assuré par le Collect’IF Paille(lien externe), association francilienne de promotion du matériau. Au cours d’un chantier d’expérimentation et de formation, plus de vingt personnes se sont formées à la technique d’ITE «bretelles», une technique innovante et économe, qui contribuera sans doute à rendre courantes ces techniques de rénovations thermiques aujourd’hui exceptionnelles. 

Isolation thermique avec de la paille

Détails de la façade avec la pose de l’isolant en paille ©Agence Parisienne du Climat

Vue depuis l'échafaudage du chantier

Vue depuis l’échafaudage mis en place sur le chantier ©Agence Parisienne du Climat

Un rapport qualité (services rendus)/prix imbattable

Financièrement il faut noter un coût comparable avec les isolants plus connus, mais ces derniers n’offrent pas le même confort estival et leur bilan environnemental est bien plus défavorable. Les matériaux biosourcés ont des propriétés physiques sans rapport avec les isolants pétrochimiques : un déphasage thermique très important, de 12h pour la botte de paille. De même, une petite botte stocke environ 14kg de carbone. Rapporté à l’ensemble de la façade, ce bilan est loin d’être négligeable.

Nous vous donnons rendez-vous à la fin de l’année pour le bilan et de nouvelles photographies de l’opération terminée !

 

  1. matériaux biosourcés(lien externe)
  2. Livret vert

Article publié sur APC
Consulter la source

 isolation
 paille
 thermique
 biosourcés
 matériaux
 habitat collectif

Auteur de la page

  • APC Cécile Gruber

    Directrice de la Communication

    Suivre

  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     isolation
     paille
     thermique
     biosourcés
     matériaux
     habitat collectif