Intégrer l’économie circulaire – Vers des bâtiments réversibles, démontables et réutilisables

« Vers des bâtiments démontables »

L’ADEME a sollicité l’expertise de l’Institut et ses équipes sur le sujet de la conception 0 déchet et démontable des bâtiments pour la rédaction des parties contextuelles autour de l’Economie Circulaire pour le bâtiment et plus spécifiquement sur les chapitres concernant la conception réversible et démontable.

Benjamin LACLAU, expert économie circulaire à NOBATEK/INEF4, a notamment participé à l’écriture du chapitre « Vers des bâtiments démontables » aux côtés de Gérard SENIOR (AETIC Architectes), Ingrid BERTIN (SETEC ingénierie), Stéphane HERBIN (UPFACTOR – ex-MECD) et Elodie MACE (Artelia).

Du rappel des notions clés de la démontabilité aux concepts et principes techniques, en passant par la maîtrise des données, l’état des lieux normatifs, les pratiques courantes ou encore les projets exemplaires, ce chapitre rédigé est un véritable guide pour concevoir un bâtiment démontable et circulaire.

« La conception démontable peut-être approchée par une recherche de simplicité, et par un choix travaillé de produits prédisposés. Pratiquement tous les lots d’un bâti peuvent être prévus de manière démontable avec les produits existants. Pour des logiques économiques et d’habitudes, certains lots font cependant quasi toujours appel aux mêmes procédés/produits, qui intrinsèquement ou par leur mise en œuvre ne sont pas démontables. […] Des développements pourraient être imaginés en particulier sur les sujets suivants : doublages intérieurs, étanchéité, menuiseries, cloisons, revêtements de sols. »

L'ouvrage en résumé

L’Agence de la transition écologique (Ademe) définit l’économie circulaire comme un système économique d’échange et de production qui, à tous les stades du cycle de vie des biens et des services, vise à rationaliser l’utilisation des ressources et à réduire son impact sur l’environnement, tout en augmentant le bien-être des individus. Le secteur du bâtiment se doit d’intégrer cette vision dès la phase de conception, dans une démarche d’anticipation. La construction neuve des logements est en effet beaucoup plus consommatrice de ressources que leur rénovation.

Il devient donc primordial pour les métiers de la construction de limiter la consommation des matières premières, d’anticiper les usages par la réversibilité et la modularité des systèmes constructifs et enfin d’intensifier le tri, le réemploi et la valorisation des déchets.

Sur le terrain, nombre d’acteurs sont d’ores et déjà engagés dans cette voie, mais les questions de moyens et de méthode ne sont pas partout résolues. De fortes disparités existent aussi bien entre les filières de matériaux qu’entre les territoires.

Cet ouvrage collectif, coordonné par l’Ademe, présente un « benchmark » des initiatives européennes et met en lumière les grands enjeux de la circularité dans le secteur de la construction, en même temps qu’il pose un cadre de définition et d’indicateurs. Il a pour ambition de capitaliser les expériences pionnières et de les diffuser afin d’encourager ces pratiques d’avenir.

Auteure : Solène Marry, qui dirige cet ouvrage, est docteur en urbanisme et coordinatrice « Économie circulaire et innovation dans le bâtiment » au service Bâtiment/direction Villes et territoires durables de l’Ademe, l’Agence de la transition écologique.

Article publié sur l'ADEME 

Consulter la source 

 économie circulaire
 bâtiments démontables
 décarbonation
 réemploi

Auteur de la page

  • Magali HOULLIER

    Responsable communication

    Suivre

  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     économie circulaire
     bâtiments démontables
     décarbonation
     réemploi