"Il est temps de changer de vision", Bernard Sala (Routes de France)

INTERVIEW. Président du syndicat de spécialité Routes de France depuis janvier, Bernard Sala voit dans la crise sanitaire actuelle un moment de rupture. Celui-ci induit des adaptations et des changements certes profonds mais nécessaires, pour préparer l'avenir.

Batiactu : Fallait-il arrêter la quasi-intégralité des chantiers au moment du confinement ?

Bernard Sala : Inconsciemment, nous avons été bousculés par la crise sanitaire et sommes peut-être allés au-delà de ce qui était nécessaire en arrêtant tout. Peut-être car nous n'étions pas préparés à affronter un tel événement, peut-être par culture. Nous n'avons pas pris assez de recul au départ et avons sans doute surréagi. Même si c'était ce qu'il fallait faire pour répondre à l'urgence, car nos métiers génèrent beaucoup de flux et de contacts. Malgré cette urgence, les entreprises comme les clients ont arrêté les chantiers en étant responsables, en les sécurisant. Après le choc, la prise de conscience et le réveil ont ensuite été rapides, avec le lancement de réflexion sur le guide de l'OPPBTP. Un document de qualité qui aborde les principales problématiques du secteur. Chaque profession a ensuite pu le décliner en fiches pratiques adaptées à ses métiers. (...) Lire la suite

Article publié sur Batiactu - Consulter la source

Crédit photo : Routes de France

 infrastructures
 routes

Autres actualités

Plus d'articles

Sur les mêmes thèmes

 infrastructures
 routes