[Dossier Hors-site] # 10 - Hors Site 3D, un processus intégral pour un choc d’efficacité

 La construction modulaire tridimensionnelle fabriquée hors site (HS3D) n’est pas seulement une façon de construire par empilement et juxtaposition de modules, mais bien un processus intégral impliquant l’ensemble des acteurs de l’Architecte au Maître d’ouvrage en passant par l’industriel et l’entreprise générale, et ce dès le début du projet.

Un comparatif s’impose avec l’évolution du métier de cuisiniste 

Jadis, la conception, la fabrication et l’installation de cuisines étaient l’affaire d’artisans ébénistes aussi talentueux qu’imprévisibles en termes de délais, de chiffrage et d’exécution.

Aujourd’hui, les cuisinistes industriels ont créé des nomenclatures standards aux combinaisons illimitées, et offrent aux concepteurs et aux consommateurs une offre personnalisée, d’un très haut rapport qualité / prix, dans des délais maîtrisés.

De la même façon, dans le domaine de la construction et pour de nombreux cas, le HS3D supplée avantageusement une organisation ancestrale aujourd’hui à bout de souffle.

En effet, malgré ses meilleurs efforts, la multitude d’intervenants et de prestataires nécessaires à la conception et à la réalisation de logements, écoles, résidences étudiantes ou séniors, etc. ne parvient plus à produire une qualité constante dans les délais impartis à des coûts maîtrisés.

Les normes de construction, la complexité des techniques à mettre en œuvre, la pénurie de main d’œuvre qualifiée, les nuisances aux riverains, les contraintes climatiques et sanitaires croissantes, contribuent inexorablement à la complexité et aux aléas du chantier traditionnel.

Grace aux bénéfices croisés de l’industrialisation, de nouvelles techniques sèches de construction (limitant considérablement les aléas) et d’une chaîne numérique complète, le HS3D est un gaged’efficacité impliquant l’ensemble des acteurs.

Intégrer les « lego industriels » dès la conception pour maximiser les bénéfices

Guidé par un tutoriel de conception - c’est-à-dire le jeu de « lego » du fabricant et son mode d’emploi - l’Architecte intègre dès le début des éléments industrialisables à son projet global. En quelques semaines il finalise l’ensemble de la conception (hors VRD - gros œuvre et espaces verts) avec le BE de l’industriel, son seul interlocuteur. Le bâtiment est d’ores et déjà industrialisé.

Dès les premières esquisses d’un avant-projet, l’ingénierie commerciale de l’industriel communique au Maître d’ouvrage un budget fiable, structuré autour d’une offre de base et d’options. La rapidité de chiffrage donne accès au processus de « conception à coût objectif » bien connu dans le monde industriel.

Après validation par le Maître d’ouvrage et l’Architecte, l’industriel réalise ses propres plans d’exécutions pour l’ensemble des lots qu’il maîtrise sur son site de production.

2 à 3 mois après commande ferme, le Maître d’ouvrage et (s’il le souhaite) ses clients, réceptionnent un logement témoin en usine.

Par la suite, un protocole de pré-réception par logement peut aussi être mis en place en usine.

Conditionnés et transportés sur chantier par convois exceptionnels, les éléments de construction HS3D sont mis en œuvre par les propres équipes de l’industriel ou par l’entreprise générale ayant déjà réalisée VRD et gros œuvre.

La performance économique à la lecture du cout global d’obtention

Bien entendu, ce modèle bouleverse la lecture des coûts     , la performance du HS3D se situant à la lecture du Coût      Global. En effet, en construction HS3D, le coût de construction facturé par l’industriel intègre de nombreuses prestations habituellement supportées par le Maître      d’ouvrage et pouvant atteindre 15% du coût global de construction. Il s’agit de :

Estimation par un économiste, DCE, Consultation des entreprises, Études thermiques, Maitrise d’œuvre, Gestion des déchets, Sécurité chantier, Consommation d’eau, Gestion des aléas et des intempéries, Réception partielle, Pénalités de retards…

La construction HS3D est dorénavant la solution la plus en adéquation avec les exigences de notre nouveau monde. Fiabilité industrielle, performance économique, précautions environnementales et sanitaires, sont autant de progrès dorénavant accessibles par la construction HS3D

L’impulsion vers cette évolution doit être donnée par les Maitres d’ouvrages dès le début de l’étude de leurs projets. En effet, les Promoteurs, Bailleurs sociaux, Crous, Établissements publics, en leur qualité de donneurs d’ordres, sont les acteurs décisionnaires dans l’acte de construire. Confortés par l’efficacité opérationnelle et la fiabilité économique de la construction HS3D ils disposent aujourd’hui d’un processus de construction facilitant et sécurisant la gestion de leurs programmes.

La construction HS3D, le choc de simplification attendu par tous et pour tous !

 

Article signé Alain Béjéan, président de T&H

https://www.tech-hab.com/

 

Consulter l'article précédent :  #9 - Le bâtiment modulaire de réemploi, moteur de l’économie circulaire

 


           

Dossier soutenu par

Rector, Construction, Hors-Site

 

Construction Hors Site, construction durable ?

Retrouvez tous les articles du dossier

 Construction Hors-Site, construction durable ?

 Dossier Hors-site
 Hors-site
 Bâtiment

Auteur de la page


  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     Dossier Hors-site
     Hors-site
     Bâtiment