Guide : "Mobilités du quotidien : Comprendre les années 2010 - 2020 pour mieux appréhender demain"

1219 Dernière modification le 28/03/2023 - 11:33
Guide :

 

L'ouvrage "Mobilités du quotidien : Comprendre les années 2010 - 2020 pour mieux appréhender demain" se penche sur les dix dernières années en matière de mobilités urbaines et brosse un état des lieux des mobilités qui permet de mieux appréhender les changements en cours et les enjeux à venir.  Il fait suite à une série de trois ouvrages rétrospectifs sur les décennies antérieures commencée au début des années 1980.

Cette nouvelle rétrospective répond à de nombreuses questions : quelles évolutions ? Quelles tendances ? Quelle mobilité selon le profil des personnes ? Comment mieux saisir les déplacements sur un territoire ? Quels sont les enjeux à venir ? Quelle augmentation de la part modale de la marche dans les déplacements urbains ? 

Toutes les mobilités urbaines sont analysées : transports collectifs ou individuels (les transports publics, le covoiturage ou les modes actifs), les mobilités « traditionnelles » et les nouvelles (engins de déplacement personnel motorisés) et ce pour l’ensemble des motifs de mobilité (semaines ou week-ends, centres comme périphéries). Les évolutions liées à la révolution numérique comme le développement du télétravail ou l’e-commerce ont été détaillées.

Les analyses apportées s'appuient sur la richesse d’une panoplie d’outils de référence pour la connaissance des mobilités comme l’enquête décennale mobilité des personnes de 2018-2019 du service statistique du ministère de la Transition écologique pour l’échelle nationale, ou pour les mobilités locales, les enquêtes mobilité certifiées Cerema (EMC2). Ces données sont  complétées par des apports spécifiques liés à l’usage de données numériques.

L’ouvrage dresse enfin les perspectives pour la prochaine décennie tenant compte de l’enjeu environnemental et la nécessaire réduction des polluants locaux.

La diversité des angles d’analyse intéressera un large public allant des élus et techniciens des collectivités jusqu’aux chercheurs et étudiants, en passant par les autres décideurs publics, les bureaux d’études ou encore les associations.
 

Consulter la publication

Partager :