Face à face : Renforcer la résilience énergétique française grâce à la chaleur et au froid « made in France »

Rédigé par

D2Grids Project

1303 Dernière modification le 01/06/2023 - 11:06
Face à face : Renforcer la résilience énergétique française grâce à la chaleur et au froid « made in France »

La conférence finale D2Grids, qui s'est tenue le 19 avril 2023, a réuni Baptiste Perrissin-Fabert, Directeur Exécutif de l’Expertise et des Programmes à l'ADEME, et Serge Burtin, Directeur technique et opérations chez Dalkia, à l’occasion d’un face à face enrichissant.

Les deux experts ont discuté des solutions énergétiques originales et vertueuses, en mettant l'accent sur les Réseaux de Chaleur et de Froid (RDC) en France. Leur discussion a permis d’aborder plusieurs grands thèmes.

Les défis économiques et les opportunités

Baptiste Perrissin-Fabert a souligné l'impact de l'inflation sur les prix de l'énergie et les équilibres économiques. Il a fait remarquer que malgré cette situation, les projets de chaleur renouvelable continuent de se développer. Pour faire face à ces défis, le fonds chaleur a été augmenté de 50% l'année dernière, atteignant près de 700 millions d'euros d'investissements dans la chaleur renouvelable et de récupération. Cet argent public bien investi permet de répondre à la demande croissante de projets de chaleur renouvelable.

Les conséquences de l'inflation sur les projets

Serge Burtin a donné des exemples concrets de projets qui ont été impactés par l'inflation. Avec une inflation située entre 10% et 20% au niveau des coûts initiaux des investissements, les acteurs impliqués, qu'il s'agisse d'opérateurs, de collectivités ou de clients, doivent revoir leurs dossiers et trouver des solutions pour faire face à cette situation. Parfois, il est même nécessaire de redéposer des projets afin de les concrétiser le plus rapidement possible.

Les ambitions politiques de la France en matière de politique énergétique

La France a fixé des objectifs ambitieux en matière de politique énergétique, notamment en réponse aux engagements internationaux et à la directive européenne sur les énergies renouvelables. La neutralité carbone d'ici 2050 et l'objectif de 45% d'énergies renouvelables d'ici 2030 sont au cœur de ces ambitions. Pour atteindre ces objectifs, Baptiste Perrissin-Fabert précise que la France s'appuie sur quatre grands leviers : la sobriété, l'efficacité énergétique, les énergies renouvelables et le nucléaire.

Concilier les enjeux stratégiques

La politique énergétique française doit concilier divers enjeux stratégiques, tels que les objectifs économiques, sociaux, de sécurité d'approvisionnement et environnementaux. La reconquête industrielle et la fourniture d'énergie à moindre coût, la lutte contre la précarité énergétique et la protection de l'environnement et de la biodiversité font partie des défis à relever.

Accélérer le développement des réseaux de chaleur

La principale difficulté actuelle réside dans la nécessité d'accélérer les efforts pour atteindre les objectifs fixés. L'ADEME, par le biais de trois leviers d'action, cherche à agir rapidement : la planification écologique, l'investissement dans la recherche et l'innovation, ainsi que le soutien public pour massifier les solutions énergétiques vertueuses, notamment les réseaux de chaleur.

De nombreux autres enjeux et solutions d’innovation ont été abordées lors de cet échange. Découvrez les dans ce replay !


Consulter notre site web

paul.capgras[a]construction21.fr

 

Partager :