Expérimentation du label E+C- : un enjeu de taille pour LCA-FFB

Rédigé par

Le Moniteur

1771 Dernière modification le 27/11/2017 - 10:41
Expérimentation du label E+C- : un enjeu de taille pour LCA-FFB

LCA-FFB a fait du label « Energie Positive & Réduction Carbone (E+C-) », destiné à préparer la future réglementation des bâtiments neufs, l’une de ses priorités. Son objectif : faire coïncider l’entrée en vigueur des deux volets, énergie et carbone, en 2020, la loi prévoyant des dates distinctes pour énergie (2020) et carbone (2018). Aussi, pour mieux comprendre les enjeux du label E+C-, le syndicat de constructeurs de maisons individuelles et d’aménageurs a organisé des chantiers-tests.

C’est un sujet qui intéresse l’ensemble des acteurs de la construction. A l’occasion de sa première journée technique destinée aux promoteurs immobiliers, qui s’est déroulée le 16 novembre 2017 à Paris, le syndicat de constructeurs de maisons individuelles et d’aménageurs LCA-FFB a fait le point sur l’expérimentation « Energie Positive & Réduction Carbone » (E+C-).

Le cheval de bataille de la fédération : empêcher la dissociation de la législation sur l’énergie et le carbone, comme l’a souligné Bernard Coloos, délégué général adjoint aux affaires économiques, financières et internationales de la FFB. « Sur la question du label E+C-, le gouvernement a décidé que la réforme sur l’énergie se ferait en 2020 tandis que le volet carbone interviendrait en 2018. Pour les acteurs du bâtiment, cette situation n’est pas tenable. Il faudrait faire coïncider les deux dates », a déclaré le représentant de LCA-FFB.

Un niveau C2 plus difficile à atteindre

Demander à faire concorder les deux calendriers, c’est aussi ce que requiert Jean-Jacques Barreau, consultant technique chez LCA-FFB, spécialiste énergie et réglementations. « Nous espérons une entrée en vigueur du volet carbone plutôt en 2020 que 2018, afin de bien se préparer. Il faut comprendre que ces deux réglementations (énergie et carbone) auront un impact l’une sur l’autre », abonde le consultant technique. Des effets qui se feront ressentir sur les cycles de vie des bâtiments (du début du chantier à la démolition de l’immeuble), mais aussi sur les matériaux et le chauffage.  « L’objectif du label E+C- est avant tout d’améliorer la performance de la RT 2012 et d’augmenter les seuils d’expérimentation sur le volet carbone », rappelle Jean-Jacques Barreau.
Lire la suite sur LeMoniteur.fr

© Phovoir - LCA-FFB a lancé des chantiers-test pour expérimenter le label E+C-.

Article publié sur Le Moniteur
Consulter la source

Dossier E+C-
Retrouvez tous les articles du Dossier E+C-
en cliquant ici.
Communauté Améliorer l'environnement sonore
Intéressé-e ? Rejoignez notre communauté consacrée au label énergie carbone.

 

Partager :