Évaluer l’impact des aides aux rénovations énergétiques

1260 Dernière modification le 25/04/2023 - 09:34
Évaluer l’impact des aides aux rénovations énergétiques

Comparer l’évolution de la consommation de logements rénovés à celle de logements non rénovés est nécessaire pour estimer les effets des travaux de rénovation énergétique. C’est pourquoi le ministère de la Transition écologique souhaite lancer une étude statistique sur 1 million de logements.

100 % de bâtiments basse consommation en 2050

Un parc immobilier entièrement conforme aux normes « bâtiment basse consommation » (BBC), c’est l’objectif que s’est fixé la France à l’horizon 2050.
Pour y parvenir, l’État a consacré en 2021 près de 7 milliards d’euros à la rénovation énergétique des logements.
La nouvelle étude lancée par le ministère de la Transition écologique vise à mesurer l’impact sur la consommation d’énergie des rénovations réalisées et des moyens financiers (publics et privés) qui y sont consacrés.
 

Estimer les économies d’énergie associées aux rénovations

L’étude consistera à observer les consommations d’énergie avant et après les rénovations et à comparer l’évolution de la consommation des logements rénovés à celle de logements non rénovés.
Basée sur les données de consommation par logement, cette estimation des économies d’énergie tiendra compte d’autres facteurs que la rénovation : taille du logement, localisation, mode principal de chauffage…
 

1 million de logements

À cette fin, un échantillon d’environ un million de logements, situés dans 279 communes représentatives, a été tiré au sort.
La sélection garantit une bonne représentation en termes de résidences principales, d’énergies et de modes de chauffage (individuel ou central).
 

Transmission des données par les principaux gestionnaires de réseaux

Les consommations mensuelles d’électricité et de gaz de ces logements (depuis 2018) seront transmises au service statistique du ministère par les entreprises en charge de la distribution d’électricité et de gaz (Enedis et GrDF).
Elles seront croisées avec des données relatives aux principales aides publiques à la rénovation, dont MaPrimeRénov’. Ces données seront rendues anonymes et traitées à des fins exclusivement statistiques.

Les ménages concernés par l’étude, informés individuellement par courrier, peuvent faire part de leur opposition à l’utilisation de leurs données dans un délai de 30 jours.

Les résultats de cette étude seront rendus publics début 2024 sur les sites du ministère et de l’Observatoire national de la rénovation énergétique (ONRE).

Étude sur l’impact des aides aux rénovations énergétiques
Foire aux questions

 

Actualité publiée sur MTES - Ministère écologie
Consulter la source

Partager :