EQUIUM, la pompe à chaleur thermo-acoustique

Rédigé par

David Portugais

Responsable Marketing

5830 Dernière modification le 05/04/2023 - 12:07
EQUIUM, la pompe à chaleur thermo-acoustique

 

Chaque année depuis 2011, le Technopôle d’innovations Domolandes organise son Grand Prix de l’Innovation Construction durable et Cadre de vie, venant récompenser des porteurs de projets novateurs pour les villes et bâtiments de demain. Alors que les candidatures pour le concours 2023 sont ouvertes jusqu’au 30 juin prochain, nous revenons sur les finalistes de l’édition précédente dans une série de huit articles dédiés. Aujourd’hui, zoom sur EQUIUM, qui a développé une nouvelle pompe à chaleur acoustique utilisant l'énergie du son pour produire du chauffage domestique.  

 

Pouvez-vous présenter votre concept ?

EQUIUM a pour objectif d’accélérer la décarbonation du confort thermique des bâtiments grâce à sa pompe à chaleur au cœur harmonique EQORE®, une nouvelle génération de pompes à chaleur sobre, durable, efficace et industrialisée en France. EQORE®, c’est l’utilisation de la puissance de l’énergie acoustique pour produire de la chaleur ou du froid, en utilisant un gaz neutre, ni inflammable, ni explosif, l’hélium.  

Cédric François a eu l’idée de fonder EQUIUM, lorsqu’il a découvert les incroyables propriétés de la thermoacoustique, c’est-à-dire la capacité de transformer des sons en chaleur ou en froid et vice-versa, à travers les travaux de son père, Maurice-Xavier François, qui fût professeur en mécanique des fluides à l’université Paris-IV. C’est ainsi qu’est née la pompe à chaleur à compression harmonique, qui conserve tous les avantages d’une pompe à chaleur : COP entre 3 et 4, réversibilité et électrification des usages (zéro émission). 

Grâce à EQORE les pompes à chaleur n’ont plus besoin d’utiliser de fluides frigorigènes. C’est une technologie robuste, sans pièces d’usure, qui simplifie de fait la maintenance des PAC tout en doublant leur durée de vie. Sans bruit ni vibration, elle apporte un confort global aux habitants. Enfin, elle contribue pleinement à la sobriété énergétique en réduisant jusqu’à 20% la consommation d’énergie des PAC.

Afin de faciliter l’adoption de cette innovation de rupture, EQUIUM travaille en partenariat avec des industriels de la pompe à chaleur pour le marché français. Notre marché prioritaire est celui de la rénovation des maisons individuelles, afin de remplacer les 14 millions de chaudières gaz installées à ce jour. 

 

 

 

Quels sont vos projets pour l’année 2023 ? 

EQUIUM est en phase d’industrialisation de son cœur EQORE. Une phase d’expérimentation en condition réelle de pompes à chaleur à compression harmonique est prévue à partir de fin 2023, pour un lancement commercial mi 2024.
 

Et à long terme, quelles sont vos ambitions ?

Le développement de la pompe à chaleur harmonique est avant tout un projet industriel, avec un enjeu majeur, la réindustrialisation en France et Europe de la production de compresseurs pour pompes à chaleur, composant critique des pompes à chaleur qui est entièrement produits en Asie. Ainsi, notre ambition est que la compression harmonique remplace à terme la compression mécanique de vapeur issue de 19e siècle. 


Quelle est votre expérience du Grand Prix de l’Innovation ?

Notre participation au concours fût très enrichissante et a permis de consolider notre proposition de valeur en la challengeant auprès d’experts du domaine lors des différentes session de pitch tout au long du concours. Nous avons notamment beaucoup apprécié notre sélection en tant qu’exposant au salon Moniteur Day, qui nous a permis de rencontrer des prescripteurs potentiels de notre solution et de gagner en visibilité. Domolandes a été un véritable catalyseur de contacts pertinents tout au long de ce parcours. 
 

Un autre finaliste qui vous a marqué ? 

Nous avons été marqués par la startup PURENAT que nous avons rencontré durant le salon Moniteur Day. Elle propose une technologie de rupture dans le domaine de la purification de l’air intérieur avec une nouvelle génération de purificateur d’air plus efficace et sans filtre à jeter. La qualité de l’air et le confort thermique sont souvent mis en opposition : aérons les bâtiments pour améliorer la qualité de l’air intérieur et a contrario, renforçons l’isolation pour améliorons le confort thermique.  Nous croyons fortement à une synergie entre le confort thermique, acoustique et un air intérieur sein afin d’être atteindre un confort global pour les occupants des logements. 

 

Lire aussi : Notre interview d’Hervé Noyon, Directeur général de Domolandes

Partager :