[Entretien] R-EVOLUTION : une journée pour bousculer les codes de la conception et de la construction traditionnelles

La nouvelle édition de R-EVOLUTION, organisé par NOBATEK/INEF4 et la Technopole Pays Basque (animée par la Communauté d’Agglomération Pays Basque), aura lieu le 23 novembre 2021 à Anglet. Le thème mis à l’honneur cette année sera « Bâtiments : performance vs esthétique : faut-il choisir ? ». Cet événement, qui vise à fédérer et faire monter en compétence les acteurs du la construction, accueillera des nombreux intervenants et participants autour de deux tables rondes et de pitchs démo.

Entretien avec Emlyne TESSARI-ROSSI, Chargée de communication chez NOBATEK/INEF4, Marie-Agnes BARRIERE, Directrice du développement économique et responsable Technopole Pays Basque pour la communauté d’agglomération Pays Basque et Magali HOULLIER, Responsable communication NOBATEK/INEF4.

 

S’inscrire à l’événement

 

Pourquoi avoir lancé l’événement R-EVOLUTION ? Quelle est son ambition ?

Marie-Agnès BARRIERE : R-EVOLUTION tire son origine du Générateur d’activités Arkinova, animé par la Technopole Pays basque dont NOBATEK/INEF4 est un partenaire historique. En effet, ce Générateur a pour but de rassembler les acteurs de la construction et de l’aménagement durables, avec l’innovation comme point d’entrée. Quand j’ai pris mes fonctions en 2016 à la Communauté d’Agglomération Pays Basque, nous avons mis en place un dialogue avec NOBATEK/INEF4 afin de fédérer les écosystèmes d’acteurs et de promouvoir l’innovation et les partenariats entre les acteurs, dans la continuité d’Arkinova.

Nous avons ainsi imaginé ensemble ce concept d’une journée technique, R-EVOLUTION, qui donnerait l’occasion de faire venir sur le territoire des interlocuteurs de renom sur la construction et l’aménagement durables, afin de faire monter en compétences tous les acteurs de l’acte de construire (des chercheurs aux bureaux d’études, en passant par les architectes, les collectivités, les acteurs du patrimoine, constructeurs, artisans, etc.).

Emlyne TESSARI-ROSSI : R-EVOLUTION a pour ambition d’aborder des sujets qui ne sont pas traités par ailleurs, d’ouvrir le débat sur des thèmes innovants et peu habituels, qui nous paraissent importants. Cet événement doit bousculer les codes et encourage les participants à pousser la réflexion. Nous faisons ainsi intervenir des personnes d’horizons variées (enseignants, industriels, chercheurs, startups, etc.), qui peuvent chacune apporter une vision différente sur les sujets évoqués.

Le thème principal de l’édition 2021 sera « performance vs esthétique : faut-il choisir ? ». Pourquoi ce thème ?

Emlyne TESSARI-ROSSI : Chaque édition, nous essayons de proposer un clivage à dépasser. La première s’intitulait « Conception & construction : une synergie à réinventer ? » et la deuxième « Low tech vs high tech : le bâtiment comme enjeu de réconciliation ? ».

Marie-Agnès BARRIERE : Poser une question et opposer deux concepts permet de créer le débat. Les tables rondes organisées pendant la journée technique ouvrent ainsi la réflexion et apportent des pistes de réponses à la problématique soulevée. Cette année, « performance vs esthétique », est tout à fait d’actualité : il résonne notamment avec l’évolution des réglementations, comme la RE2020, qui demandent des performances énergétiques de plus en plus poussées.

Emlyne TESSARI-ROSSI : Nous avons souhaité faire un focus sur les systèmes énergétiques et sur les enveloppes du bâtiment. L’opposition « performance vs esthétique » est un débat que nous rencontrons au quotidien dans nos métiers. Les bâtiments peuvent-ils être performants ET beaux ? Par exemple, les architectes ont tendance à considérer qu’imposer des performances énergétiques bride le geste architectural. C’est important pour nous d’encourager la synergie entre les acteurs de la construction, de recréer du lien entre eux.

Quelles sont les nouveautés de l’édition 2021 ?

Marie-Agnès BARRIERE : Il y a plusieurs nouveautés, que ce soit sur la forme ou le lieu même de l’événement. En effet, R-EVOLUTION se tiendra à l’Espace de l’Océan d’Anglet et non plus sur le site d’Arkinova. Le nombre de tables rondes va également changer. Nous avons décidé d’organiser deux tables rondes (alors que les éditions précédentes comptaient trois tables rondes). Cela permettra aux intervenants de développer leur réflexion plus en profondeur et aux participants d’avoir plus de temps pour prendre connaissance des projets et startups exposés.

Emlyne TESSARI-ROSSI : Effectivement, sur les 2 premières éditions, nous n’avions prévu qu’une heure de démos, avec une déambulation plutôt guidée. Enlever une table ronde nous permet ainsi d’offrir la possibilité aux startups présentes d’avoir un moment pour présenter un pitch aux participants.

Une autre grande nouveauté de cette édition concerne les parrainages. Cette année, pour la première fois, nous avons l’honneur d’avoir UNE marraine, ce qui nous tient à cœur. Il s’agit de Julie GIMBAL, maître de conférences en Histoire et cultures architecturales et Sciences humaines et sociales de l'architecture, à l’école d’architecture de Bordeaux.

R-EVOLUTION se tiendra en présentiel uniquement. Pourquoi ce choix ? Quels seront les modalités pour les personnes qui ne peuvent pas se déplacer ?

Magali HOULLIER : Nous avons choisi d’avoir un événement uniquement en présentiel, qui n’est pas digitalisé. C’est important pour nous que les participants puissent se rencontrer physiquement et échanger entre eux, en face à face.

Marie-Agnès BARRIERE : R-EVOLUTION est une journée technique ancrée dans le territoire. Cela faisait sens d’organiser un événement en physique. Pour autant, nous comptons bien toucher un maximum de personnes ! L’événement est gratuit, ouvert et accessible à tous. Nous avons à cœur de le faire rayonner au niveau de la région Nouvelle-Aquitaine, au niveau national et même international.

Emlyne TESSARI-ROSSI : L’intégralité des réflexions de l’événement seront reprises et synthétisées dans un livre blanc, accessible à tous en ligne. De nombreuses autres ressources (podcast, vidéos, etc.) seront également mises à disposition gratuitement. Ainsi, les participants pourront retrouver les débats de la journée et les personnes qui n’ont pas pu venir auront tous les supports nécessaires pour s’informer.

 

Quel bilan tirez-vous des éditions précédentes ?

Marie-Agnès BARRIERE : Nous avons déjà deux éditions derrière nous. Nous dressons un bilan positif de R-EVOLUTION à plusieurs niveaux. C’est positif pour nous : l’événement nous permet effectivement de nous inscrire dans notre mission de fédération des acteurs, de diffusion des compétences et connaissances. Nous avons également eu des bons retours du territoire et des participants : notre écosystème local s’enrichit au fur et à mesure des éditions, nous avons par exemple des startups qui veulent s’installer au Pays basque.

Emlyne TESSARI-ROSSI : Je confirme ! En interne, R-EVOLUTION est devenu un temps incontournable. Le succès est au rendez-vous : nous avons un beau public, avec 50% de plus en termes de participation entre l’édition 1 et 2. De nombreux participants nous ont recontacté par email pour continuer les échanges. Cela nous permet de constater que les évènements comme R-EVOLUTION qui poussent la réflexion marchent bien.

Magali HOULLIER : Lors des éditions précédentes, nous avons eu un vrai brassage des acteurs de la filière. C’est également une des clefs du succès de l’événement : il participe à dé-siloter les professions et les différentes filières, ce qui est essentiel pour encourager l’innovation. Nous avons hâte d’être au 23 novembre pour continuer cette dynamique !

 

En savoir plus sur R-EVOLUTION

S’inscrire à l’événement

 

 

Emlyne TESSARI-ROSSI, Chargée de communication chez NOBATEK/INEF4

 

Marie-Agnes BARRIERE, Directrice du développement économique et responsable Technopole Pays Basque pour la communauté d’agglomération Pays Basque

 

R-EVOLUTION est organisé par NOBATEK/INEF4, la Technopole Pays Basque, en partenariat avec le Cluster Odéys, avec le soutien du Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation et de la communauté d’agglomération Pays Basque. L’événement compte trois partenaires : Construction21, la commune d’Anglet et l’Union Européenne.

 

 bâtiment
 conception
 construction
 transition numérique

Auteur de la page

  • Magali HOULLIER

    Responsable communication

    Suivre

  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     bâtiment
     conception
     construction
     transition numérique