EnR : un appel collectif pour rehausser l’ambition de la directive européenne

Le 9 juin, plusieurs ONG et fédérations européennes ont envoyé une lettre ouverte au vice-président de la Commission européenne Frans Timmermans et  à la commissaire européenne à l'énergie Kadri Simson, appelant à revoir les ambitions à la hausse en matière d'énergies renouvelables dans la directive européenne sur les énergies renouvelables.

En sa qualité d’adhérent à la Fédération européenne des énergies renouvelables EREF et à ECOS (Environmental Coalition on Standards), le CLER-Réseau pour la transition énergétique relaie ci-dessous la lettre adressée à la Commission européenne dans une traduction en français.

Cher vice-président de la Commission européenne,

Chère commissaire,

Les énergies renouvelables jouent un rôle essentiel dans la transition engagée vers une économie neutre en carbone. Adossées aux économies d’énergie, les différentes sources renouvelables constituent une solution compétitive et accessible pour réduire les émissions de gaz à effet de serre dans un délai relativement court.

Si nous voulons limiter la menace du réchauffement climatique, il est nécessaire de revoir à la hausse les objectifs énergie-climat. La publication du paquet énergie-climat « Fit for 55 » est une opportunité à saisir pour inscrire la volonté de renforcer la législation concernée, y compris la directive sur les énergies renouvelables.

Si nous voulons atteindre l’objectif de l’Accord de Paris de limiter la hausse des températures à 1,5°C, l’Union européenne doit aller bien au-delà de son objectif actuel de réduction des émissions de GES d’au moins 55% d’ici 2030. Par conséquent, l’objectif de l’UE en matière d’énergies renouvelables pour 2030 doit également être revu à la hausse pour répondre à cette ambition climatique renforcée, en allant bien au-delà des 40% indiqués dans le plan européen pour les objectifs climatiques 2030. Plusieurs scénarios énergétiques ont démontré qu’un objectif rehaussé en matière d’énergies renouvelables est à portée de main, atteignable et nécessaire [1].

La crédibilité des politiques nationales en matière d’énergies renouvelables est plus que jamais essentielle. L’actuel caractère non contraignant des objectifs nationaux suscite notre inquiétude quant à leur atteinte. Il est indispensable de disposer de trajectoires claires, soutenues par des politiques bien définies et qui donnent de la visibilité à tous les acteurs du marché. Aux côtés d’un objectif européen plus élevé en matière d’énergies renouvelables pour 2030, nous demandons donc également la réintroduction d’objectifs nationaux contraignants associés à un cadre de soutien solide. Ce cadre doit servir de guide pour les États membres pour définir des mesures de soutien fortes, donner la possibilité aux citoyens et communautés énergétiques de s’engager pleinement dans la transition énergétique, et planifier des politiques publiques renforçant à la fois le déploiement des énergies renouvelables et la protection de la biodiversité.

La directive sur les énergies renouvelables vise à promouvoir les sources d’énergie renouvelables et à créer un cadre favorable à leur développement dans les différents secteurs. Le champ d’application de la directive sur les énergies renouvelables doit rester exclusivement réservé à toutes les énergies renouvelables répondant à des critères de durabilité définis. Par conséquent, la révision de la directive ne doit pas inclure de dispositions incitant à l’utilisation de combustibles (fossiles) « à faible teneur en carbone » et d’énergies non renouvelables, qui ne doivent pas non plus être pris en compte dans le calcul de l’objectif contraignant de l’UE en matière d’énergies renouvelables pour 2030.

Nous sommes convaincus que ces différents points sont essentiels pour garantir un cadre politique adapté au déploiement accéléré des énergies renouvelables. Nous vous remercions de votre attention.

Nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de nos sentiments distingués.

CAN Europe
Climate Alliance
ECOS – Environmental Coalition on Standards
EGEC
Energy Cities
EREF
EUROCITIES
ICLEI
REScoop.eu
SolarPower Europe

[1] Voir les scénarios : LUT University & SolarPower Europe, 100 % Renewable Europe (2020), CAN Europe & EEB, Building a Paris Agreement Compatible (PAC) energy scenario (2020)

Pour consulter la lettre ouverte en anglais sur le site d’EREF

Actualité publiée sur CLER - Actualités
Consulter la source

 énergies renouvelables
 énergie
 décarbonation

Auteur de la page


  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     énergies renouvelables
     énergie
     décarbonation