Efficacité énergétique dans les centres culturels [Étude de cas – CCCB]

Rédigé par
Elodie Guillard

Head of Marketing & Communication

838 Dernière modification le 18/07/2023 - 09:30
Efficacité énergétique dans les centres culturels [Étude de cas – CCCB]

 

En octobre 2022, l’État a lancé son plan de sobriété énergétique, incitant les différents secteurs à adopter des mesures pour économiser l’énergie. Les centres culturels, tels que les musées, les salles de spectacle et les théâtres, ont également répondu à cet appel en mettant en place des initiatives visant à atteindre les objectifs d’économie d’énergie fixés par le gouvernement.

Cette série de mesures s’est avérée nécessaire, surtout dans un contexte de crise énergétique où les prix de l’énergie continuent d’augmenter. 

Vous rappelez-vous, lorsque les bâtiments culturels ont commencé à éteindre leur éclairage extérieur le soir ? Ces solutions pour réduire la consommation d’énergie ont-elles réellement un impact significatif sur les bâtiments culturels ? Dans cet article, nous explorons l’importance de l’efficacité énergétique dans les lieux culturels et nous examinons l’exemple du centre culturel contemporain de Barcelone (CCCB) qui a réussi à économiser 15 % sur sa facture énergétique.

Importance de l’efficacité énergétique dans les lieux culturels

Les centres culturels représentent une part importante de la consommation d’énergie totale des bâtiments publics. Le secteur culturel en France est caractérisé par un réseau dense d’installations et d’équipements culturels. Selon un rapport de The Shift Project, en 2018, nous pouvons recenser plus de 2 000 cinémas, 440 lieux de spectacle labellisés par le ministère de la Culture, 1 200 musées et bien d’autres infrastructures culturelles. Toutes ces installations représentent bien sûr une consommation énergétique conséquente. À titre d’exemples concrets, une Scène Nationale peut consommer jusqu’à près de 1 000 MWh d’électricité par an pour son éclairage, sa climatisation et le fonctionnement de son matériel de scène.

La transition vers une plus grande efficacité énergétique est essentielle pour le secteur culturel. La mobilisation en faveur de la transition énergétique a déjà permis de réduire la consommation d’énergie de 10 % dès l’hiver 2022-2023, saluée par la ministre de la Culture, Rima Abdul Malak. Décarboniser le secteur culturel représente une opportunité majeure pour réduire les émissions de CO2 et contribuer à la lutte contre le changement climatique.

Suivi et mesures d’économies d’énergie pour les centres culturels

Pour mettre en œuvre efficacement des mesures d’économie d’énergie dans le secteur culturel, il est essentiel de mesurer et de surveiller la consommation énergétique. C’est ici qu’un Système de Gestion de l’Énergie (SGE) peut vous aider. Un logiciel de gestion de l’énergie permet de collecter et d’analyser les données de consommation, d’identifier les zones de gaspillage énergétique et de prendre des mesures correctives.

Ce suivi est essentiel si vous souhaitez mettre en place des mesures ciblées. L’un des problèmes courants des centres culturels est l’éclairage inefficace. Les lieux culturels utilisent souvent des éclairages puissants pour mettre en valeur les expositions et les performances, mais cela peut entraîner une consommation excessive. L’utilisation de technologies d’éclairage plus efficaces, telles que les LED, peut permettre des économies d’énergie significatives.

La gestion du chauffage et de la climatisation est également un aspect crucial. Les centres culturels accueillent souvent un grand nombre de visiteurs, ce qui peut entraîner des fluctuations importantes de la demande de chauffage et de refroidissement. 

Ainsi, une bonne visualisation et gestion de tous les points de consommation énergétique peut jouer un rôle essentiel dans la réalisation d’économies d’énergie pour les centres culturels. En effet, l’utilisation de systèmes et de logiciels efficaces permet une surveillance en temps réel, une détection des inefficacités, une optimisation des processus et une prise de décision éclairée pour réduire la consommation d’énergie et les coûts associés.

Soutien financier de la décarbonation de la culture

Face à la hausse des coûts de l’énergie, l’État a mis en place un certain nombre d’aides transversales pour soutenir les différents secteurs, y compris le secteur culturel. Les centres culturels peuvent bénéficier de ces aides, telles que le bouclier tarifaire, les prix garantis et les amortisseurs d’électricité, pour faire face à la pression financière liée à la consommation d’énergie.

La ministre de la Culture a annoncé la mise en place d’un soutien financier exceptionnel pour les structures culturelles les plus en difficulté. Les centres culturels subventionnés par le ministère de la Culture, tels que les opéras nationaux, les orchestres nationaux et les scènes nationales, recevront un soutien correspondant en moyenne à 30 % du surcoût énergétique. Ce soutien complète les aides transversales de l’État et le soutien des collectivités territoriales.

L’exemple du centre culturel CCCB de Barcelone

Le CCCB (centre culturel contemporain de Barcelone), avec ses plus de 400 000 visiteurs par an, est un lieu culturel majeur de 15 000 m2 réparti sur deux bâtiments, qui mise sur une programmation de qualité et la liberté de création à travers des expositions, des débats, des festivals et des concerts.

La hausse continue des prix de l’électricité et du gaz, combinée aux restrictions budgétaires, a incité la direction du CCCB à chercher des solutions pour réduire ses dépenses énergétiques. C’est ainsi qu’elle s’est tournée vers l’entreprise ERF (partenaire de Spacewell Energy), pour relever ce défi. L‘objectif fixé par ERF pour le CCCB était d’atteindre une économie globale de 11,5 % dès la première année.

Pour y parvenir, ERF a opté pour un suivi en temps réel de la consommation d’électricité et de gaz dans les deux bâtiments, via le Système de Gestion de l’Énergie de Spacewell Energy (Dexma). Des compteurs ont également été installés dans les zones clé du centre culturel afin d’assurer la gestion de l’énergie tout au long du projet.

Les résultats ont été impressionnants. Dès le premier mois de mise en œuvre, les mesures mises en place par ERF ont entraîné une baisse significative de la consommation énergétique, soit une réduction de 20 000 euros de la facture final

L’exemple du centre culturel CCCB souligne l’importance d’utiliser des outils adéquats de gestion de l’énergie pour optimiser les performances énergétiques des centres culturels. Grâce à une approche proactive et à l’utilisation de technologies avancées, les centres culturels peuvent réduire leur empreinte environnementale tout en réalisant des économies financières significatives. 

>>> EN SAVOIR PLUS <<<


Actualité publiée sur Spacewell Energy by Dexma
Consulter la source

Partager :