Economies d’énergie : les aides du Plan de Résilience


Le 16 mars, le Gouvernement a présenté les principales mesures du Plan de Résilience Economique et Sociale. Ce plan s’adresse à plusieurs acteurs (entreprises tertiaires ou industrielles, collectivités territoriales…). Une partie est ciblée sur l’énergie et la réduction des consommations énergétiques. Décryptage des aides mises en place par le Plan de Résilience pour faire des économies d’énergie à court et moyen termes.
 

Economies d'énergie : un renforcement des aides publiques

 

Pour réduire notre dépendance énergétique et sécuriser nos apports en gaz pour l’hiver 2022-2023, deux aides sont renforcées :

  • l'augmentation des crédits du Fonds Chaleur pour inciter les entreprises tertiaires et industrielles ainsi que les collectivités territoriales à changer leurs systèmes de chauffage (+ 150 millions d’euros) ;
  • l'augmentation des aides Ma Prime Rénov’ pour le remplacement de chaudières fossiles avec une hausse de 1000 euros jusqu’à fin 2022 pour l’installation d’un système de chauffage vertueux permettant de sortir du gaz ou du fioul.

 

De nouvelles aides dans le cadre du plan de résilience

 

De nouvelles aides ont également été mises en place pour accélérer la décarbonation de l’industrie et des bâtiments tertiaires.

Parmi les premières aides annoncées dans le cadre du Plan de Résilience, celles qui concernent la réduction des consommations énergétiques sont les suivantes :

  • l'annonce d’un nouvel appel à projets pour financer des actions permettant de baisser la consommation directe ou indirecte d’énergies fossiles dans les immeubles de l’Etat et de ces opérateurs (enveloppe de 50 millions d’euros) ;
  • le nouvel appel à projets pour la décarbonation de l’industrie avec plusieurs volets permettant de subventionner des projets d’économies d’énergie fossiles (aussi éligibles aux CEE).

 

Un nouveau dispositif d’aide aux entreprises grandes consommatrices de gaz et d’électricité a aussi été mis en place. Cette aide doit pallier les effets de la crise énergétique, soutenir la compétitivité des entreprises et permettre d’éviter les arrêts de production des sites les plus consommateurs.

En complément de ces aides, le Gouvernement incite également l’ensemble des acteurs notamment les services publics à réduire d’1°C la température de chauffage de leurs bâtiments.


Actualité publiée sur Certinergy & Solutions.

Consulter la source

 Résilience
 énergie
 économie
 décarbonation
 bâtiment
 bâtiment tertiaire

Auteur de la page


  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     Résilience
     énergie
     économie
     décarbonation
     bâtiment
     bâtiment tertiaire