Ecomobilité : GrandSoissons Agglomération, engagée pour le mieux-vivre

 

GrandSoissons s’engage en faveur de l’écomobilité : avec Cyclovis - service de Bike Sharing, le développement des bornes de recharge pour véhicule électrique, un projet de voie verte, un plan d’actions pour encourager la marchabilité, l’organisation et la participation à des événements autour de cette thématique et l'adaptation du réseau ferroviaire. Alain Crémont, Maire de la ville de Soissons et Président de l’agglomération GrandSoissons détaille les ambitions de ce territoire engagé en faveur d'une mobilité plus durable. 

Quelles actions menez-vous en faveur d'une mobilité décarbonée ? 

En réponse aux enjeux majeurs que connaît notre pays dont la réindustrialisation, la décarbonation des mobilités, l’accès au logement, etc, les élus du Sud de l’Aisne, au premier rang desquels ceux du GrandSoissons, se mobilisent depuis 2015 afin d'obtenir de l’État la création d’un barreau de 1,5 kilomètres de voie ferrée qui permettrait de raccorder la ligne Paris-Laon et la ligne à grande vitesse, à hauteur de Mitry-Mory, ce que nous appelons « la virgule ferroviaire ».

Ce projet permettrait de créer une synergie basée sur les atouts respectifs des territoires concernés. Les habitants du GrandSoissons auront accès au bassin de Roissy, l’un des bassins économiques européens les plus dynamiques avec presque 300 000 emplois. Cette solution de transport permettrait de répondre aux aspirations des Français en termes de cadre de vie et de nouveaux modes de travail, et développerait notre attractivité résidentielle. Les entreprises déjà installées le long de ce tracé se verront offrir de nouveaux débouchés. Début 2023, la SNCF rendra les conclusions d’une étude sur la faisabilité technique de ce projet. 

Avec ce souhait de voir se développer une nouvelle liaison ferroviaire, la collectivité s’est engagée énergiquement dans la modernisation de son quartier de gare. Il s’agit de l’un des plus importants projets en cours de l’agglomération sur 49 hectares, principalement des friches industrielles en reconversion. Il se divise en plusieurs espaces, dont un espace « mobilités » destiné à remettre la priorité sur les transports.

Les mobilités actives et des transports en communs urbains sont également concernés ? 

Le projet prévoit également la construction d’une plateforme multimodale destinée à faire de ce secteur le centre des connexions urbaines : voiture, train, bus, vélo, etc. Les Soissonnais, comme les visiteurs, pourront ainsi se déplacer plus facilement, en empruntant différents modes de transport et notamment les « éco-mobilités», avec location de vélos à assistance électrique et libre-service, Cyclovis, parking silo de 420 places dont 80 destinées à des véhicules électriques (avec des bornes de recharge), nouvelles pistes cyclables en site propre (voies vertes) ou piétonnes. Une Maison du vélo est  en cours de réalisation dans un ancien bâtiment en pierre, elle comprendra un parking sécurisé pour les bicyclettes (120 places), des casiers de rangement (casques…) ainsi qu’une station de réparation permettant de réparer, gonfler et charger son vélo. Le projet intègre également le réaménagement du parvis, plus minéral (pierre blanche) et végétal, avec l’installation d’un établissement hôtelier, « tête de pont » du quartier de gare. L’aménagement d’un parc d’activités économique est en cours. Le projet prévoit également de nombreux quartiers de vie. Une étude est en cours sur l’aménagement d’une salle multifonction. 

GrandSoissons Agglomération fait partie des premiers territoires de taille moyenne à avoir déjà entamé sa transition en faveur de la mobilité douce, multipliant les actions en ce sens. La Ville de Soissons a mis en place depuis mai 2021, Cyclovis, un service de bike sharing électrique. Avec aujourd’hui, 15 stations comprenant 75 vélos, plus de 1 115 usagers différents, 2 stations d’entretien des vélos,  Cyclovis est en train de devenir un service essentiel pour de nombreux Soissonnais. En une première année d’utilisation, ce sont 15 549 locations et 15 500 km parcourus sur des trajets moyens de 2,5 km.  Afin de favoriser un mode de déplacement moins polluant, l’action de GrandSoissons pour favoriser l’usage de véhicules électriques est déjà bien engagée avec 92 bornes de recharge pour véhicules électriques figurent au cœur de l’agglomération, dont 82 bornes au sein de la ville de Soissons.

GrandSoissons et le SITUS (régie de transport locale) ont procédé, en octobre 2021, à une modification du réseau de bus afin de préserver le centre-ville, cœur de territoire, en privilégiant des navettes aux bus à grands gabarits. En effet, les bus à grands gabarits vont jusqu’à des hubs d’entrées, puis une navette prend le relais pour circuler dans le centre-ville. Le SITUS a acquis un bus HVO 100 (à biocarburant) et deux bus électriques moyen gabarit pour une desserte en cœur de ville sont en cours de livraison.  

GrandSoissons Agglomération et la Ville de Soissons mettent en place des temps de sensibilisation aux mobilités douces tout au long de l’année pour encourager les habitants et touristes à avoir recours à des usages alternatifs pour se déplacer. GrandSoissons est actuellement un des territoires des Hauts-de-France ambassadeur du Challenge de la Mobilité. 

Quelles autres ambitions durables GrandSoissons Agglomération a t-elle  ?

La collectivité travaille actuellement sur un plan d’actions sur sa transition énergétique. La ville de Soissons a déjà commencé la mise en place d’un grand projet d’évolution de son réseau de chaleur.  Le projet a pour ambition d’avoir un prix de la chaleur stable et compétitif et fortement décorrélés des énergies fossiles, d’arriver à une production de chauffage à un taux de plus de 85%.

Cela passera par une extension du réseau de chauffage actuel (plus de 16km de réseau nouvellement construit) sur quasiment tous les quartiers de la ville en raccordant entre autres : différents bailleurs sociaux (avec un passage à l’eau chaude sanitaire collectif), le centre hospitalier de Soissons, différents lycées, collèges, bâtiments administratifs communaux, des particuliers… Mais également par la modernisation et la sécurisation du réseau existant.
 

 écomobilité
 mobilité
 territoire
 vélo
 marche
 mobilités actives
 train
 transports en commun
 voiture électrique

Auteur de la page


  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     écomobilité
     mobilité
     territoire
     vélo
     marche
     mobilités actives
     train
     transports en commun
     voiture électrique