[Dossier Santé] # 31 - L’hôpital Universitaire International Mohammed VI certifié HQETM Construction Santé, un établissement de santé précurseur engagé dans la construction durable au Maroc

Face à la crise sanitaire mondiale actuelle du COVID19, les établissements de santé ont un rôle majeur à jouer à la fois pour la santé des hommes et de la planète. Garant de la qualité des soins des patients et de la sécurité des conditions de travail du personnel soignant, l’hôpital se définit également comme l’aptitude d’un bâtiment, de ses équipements et de la parcelle sur laquelle il est implanté, à satisfaire les besoins de maîtrise des impacts sur l’environnement.

Ses priorités sont une relation harmonieuse avec son environnement immédiat, la gestion de l’énergie, l’entretien et la maintenance, afin d’offrir un environnement sain et confortable à ses utilisateurs. Le projet de l’Hôpital Universitaire International Mohammed VI de Bouskoura au Maroc s’inscrit dans cette démarche durable ambitieuse et innovante. Animé par la volonté d’attester de ses performances d’écoconstruction et d’écogestion environnementales spécifiques, l’établissement de santé a souhaité participer à la phase pilote du Référentiel HQE Santé. Il est également le 1er à avoir obtenu la certification HQETM Construction Santé dans le monde (hors périmètre France) délivrée par Cerway à l’international.

 

L’Hôpital Universitaire International Mohammed VI, un exemple d’établissement de santé durable

L’ Hôpital Universitaire International Mohammed VI est un projet de grande ampleur à la pointe de la technologie dédié à la recherche et à l’enseignement scientifique de la médecine. S’étendant sur une surface couverte de 47 000m2, il dispose d’une capacité d’accueil totale de 325 lits, 28 salles de consultation, 15 salles d’exploration et de traitement et 11 blocs opératoires sur un plateau technique aux normes internationales. Les pôles d’excellence qui font de HUIM VI un établissement de référence sont le pôle Mère-Enfant, le Trauma-Center, le pôle Tête et Cou. L’hôpital souhaite avant tout offrir à ses patients un espace de soins joignant l’efficace à l’agréable et à ses équipes un cadre de travail propice à l’épanouissement et l’amélioration continue.

L’établissement de santé pluridisciplinaire a placé au cœur de son projet la protection environnementale et la gestion responsable. Convaincu par l’utilité d’un outil d’évaluation des performances d’écoconstruction et d’écogestes environnementales adapté aux spécificités de l’hôpital, l’entreprise générale  BYMARO, assisté de l’AMO Elan, moteur sur le projet et le référentiel, s’est engagé avec succès dans l’opération pilote du Référentiel HQE Santé.  Grâce à l’usage du BIM combiné avec le LEAN MANAGEMENT, BYMAROa pu effectuer la livraison du chantier en avance. Ce gain de temps s’est avéré précieux pour la prise en main opérationnelle de l’établissement. La montée en compétence des équipes a fait de cette opération complexe une référence qui a permis de valider le Référentiel santé de certification HQE.

L’Hôpital Universitaire International Mohammed VI a ainsi été le 1er à obtenir la certification HQETM Construction Santé délivrée par Cerway à l’international. Khalid Ouahidi, Directeur du projet porté par Bymaro, filiale du Groupe Bouygues au Maroc, souligne « la démarche forte de construction durable du projet basée sur la certification HQE internationale et qui se traduit dans le secteur hospitalier par une approche plus globale définie par le terme de « développement durable ». Cette approche est structurée autour du Système de Management Environnemental du Projet (MEP) et du Profil de la Performance Environnementale du Bâtiment (PEB). »

L’atteinte de plusieurs cibles du Référentiel a un niveau très performant témoigne de cet engagement pour le développement durable. L’optimisation de la gestion des déchets grâce à la réduction des déchets à la source et leur tri par type sur le chantier par exemple. Mais aussi la limitation des nuisances et des pollutions avec la réalisation de mesures mensuelles de bruit pour éviter toute pollution sonore. Ou encore, le confort hygrothermique avec le dimensionnement du débit de soufflage respectant une vitesse entre 0,25 et 0,35m/s en conformité avec la norme NFS 90-351. 

Par ailleurs, de nombreux patios végétalisés favorisent un éclairage naturel dans l’établissement complétés par un travail sur les vues et l’accès à la lumière adaptés aux occupants des différents types d’espace. A noter également l’utilisation de systèmes de constructions innovants au Maroc développés par l’acousticien Tisseyre + Partners permettant de satisfaire les contraintes acoustiques et les contraintes techniques d’intégration de l’ensemble des fluides inhérents à un hôpital, tout en conservant les performances acoustiques grâce à la mise en place d’un plan d’assurance qualité acoustique intégré par Bymaro sur site dans le PAQ général du chantier : isolements inter-locaux, performances acoustiques internes, maîtrise du bruit des équipements techniques, conformité de la pollution sonore vis-à-vis des avoisinants.

Enfin une attention particulière a été portée aux réseaux aérauliques dont la propreté est cruciale pour un hôpital.  Tous les tronçons obturés en atelier ont notamment été nettoyés et dégraissés afin d’éviter le dépôt et la fixation des poussières.

L’hôpital Universitaire International Mohammed VI certifié HQETM Construction vise ainsi à garantir une qualité de vie optimale à ses occupants (patients et personnels soignants) tout en respectant l’environnement et en assurant un haut niveau de performance économique et énergétique.

La certification HQETM Construction Santé, un outil d’évaluation adapté aux spécificités de l’hôpital

Le référentiel HQE Santé a pour objectif d’aider les maîtres d’ouvrage désireux d’intégrer une composante environnementale à leur projet de construction en leur proposant des outils d’aide à la décision en adéquation avec les contraintes hospitalières. Pour ce faire, certaines cibles ont été mises à jour tandis que d’autres existantes ont dû être modifiées. Par exemple, les cibles confort (8 à 11) ont nécessité des adaptations car le ressenti du confort hygrothermique d’une personne fragile apparaît différent d’une personne en bonne santé.

Par ailleurs pour garantir la pleine opérationnalité d’un projet de construction HQE en milieu hospitalier, le référentiel doit faire l’objet d’un travail d’appropriation de l’outil et des caractéristiques propres à l’opération envisagée, mené conjointement par la maîtrise d’œuvre et la maîtrise d’ouvrage, supposant en cela une conviction forte des équipes engagées dans la démarche.

Khalid Ouahidi, Directeur du projet porté par Bymaro, filiale du Groupe Bouygues au Maroc, détaille ainsi les bénéfices de la démarche HQE Santé : 

Le Projet avec son label a permis de contribuer au développement socio-économique de la région de BOUSKOURA.

Au-delà de la valorisation des savoir-faire et de l’identité culturelle locale, la certification HQE a été un outil puissant pour instaurer une dynamique de progrès et d’amélioration pour les équipes investies sur le projet (BYMARO, le Client, maîtrise d’œuvre). Le référentiel technique de certification HQE a démontré l’adaptabilité à différents climats et enjeux autres que ceux du contexte français.

Cette adaptation réussie du référentiel HQE Santé aux spécificités de l’hôpital en fait un outil d’évaluation permettant d’accompagner efficacement la démarche pour la construction durable des établissements de santé à l’international.

Article signé Juliette Rocca, Cerway

 

 Consulter l'article précédent :  # 30 - Exposition à la qualité de l’air et au bruit en milieu scolaire : les résultats d’une étude innovante menée par le Cerema

 


 

 

Dossier soutenu par

Velux, Santé & Bien-être

 


Crédit photo : ©Cerema


 Dossier santé
 bâtiment
 santé et confort
 santé
 bâtiment

Auteur de la page


  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     Dossier santé
     bâtiment
     santé et confort
     santé
     bâtiment