[Dossier énergies renouvelables] #35 - Les réseaux multi-acteurs, un modèle pour accélérer la transition énergétique

De plus en plus de territoires portent des programmes ambitieux en faveur de la lutte contre le réchauffement climatique et du développement des énergies renouvelables. En Bretagne et Pays de la Loire, ils sont notamment accompagnés par Atlansun, réseau de 150 entreprises, collectivités, académiques et associations. Rassemblant des acteurs variés, représentant l’ensemble de la chaîne de valeur de la filière solaire, cette structure désintéressée contribue au côté des décideurs publics et privés à accélérer le développement de l’énergie solaire, dans les territoires urbains et au-delà.

Accélérer le développement des énergies renouvelables : un enjeu multi-acteurs

Le changement d’échelle dans le recours aux énergies renouvelables, contribuant à la décarbonation des bâtiments et des activités, est un enjeu central à l’échelon régional, et en particulier dans les centres urbains. Ce défi ne peut être relevé que collectivement, en mobilisant les décideurs publics et privés pour sensibiliser l’ensemble des usagers et construire des modèles économiques et sociétaux répondant à leurs attentes, nécessitant une implication de proximité accrue. La mise en place de réseaux thématiques spécialisés, comme Atlansun, répond à cet objectif, car ils réunissent en leur sein le panorama complet des parties prenantes de l’énergie (des entreprises aux collectivités, en passant par les syndicats d’énergie et les instituts de recherche et de formation) et portent une ambition commune et désintéressée. Ils apportent des réponses factuelles, des outils opérationnels et un accompagnement adapté, en amont de l’activité économique des entreprises.

 

Retour d’expérience : Atlansun, un réseau d’entreprises, de collectivités et d’académiques engagés

Atlansun est le réseau des acteurs professionnels de l’énergie solaire en Bretagne et Pays de la Loire. Créée en 2012, l’association regroupe à ce jour plus de 150 entreprises, collectivités et académiques qui participent au développement de l’énergie solaire dans le Grand Ouest. La vision partagée par l’ensemble des membres du réseau est celle d’un développement de la part de l’énergie solaire dans le mix énergétique au service de tous, en renforçant la filière solaire régionale. Pour y arriver, Atlansun mise avant tout sur un travail collectif et systémique de ses adhérents pour répondre aux différents enjeux du développement du solaire. Valorisation, vulgarisation, mise en relation… Les modalités sont diverses, mais l’objectif reste le même : apporter des solutions concrètes aux donneurs d’ordres pour accélérer les projets solaires, tout en respectant l’ensemble des parties prenantes. Atlansun ne se positionne pas comme conseiller auprès des donneurs d’ordres et ne fournit pas de préconisations. L’association illustre le champ des possibles, présentant les avantages et inconvénients des différentes solutions proposées par le solaire.

Les actions de l’association sont inscrites dans une feuille de route, autour de quatre orientations stratégiques :

  • La stimulation de tous les marchés solaires : photovoltaïque et thermique, autoconsommation ou vente, en toiture ou au sol, etc.
  • L’offre d’un centre de ressources accessible à tous : guides, fiches, références, annuaires… Autant d’outils pour faciliter la mise en œuvre de projets solaires ;
  • Le développement des compétences, savoir-faire et de la compétitivité : une montée en compétences de tous les acteurs au service de la qualité des projets ;
  • La contribution à l’émergence de solutions solaires innovantes : nouveaux modèles d’affaires, digitalisation, réseaux énergétiques intelligents, nouvelles réglementations, etc.

 

La force du réseau et de la proximité en faveur du développement territorial de l’énergie solaire

Atlansun se caractérise par une double singularité :

  • Une volonté de faire travailler ensemble tous les types d’acteurs : entreprises de service, collectivités, services décentralisés de l’Etat, industriels, chambres consulaires, financement bancaire et participatif, gestionnaires de réseaux, etc. Tous ces acteurs développent l’énergie solaire selon un prisme qui leur est propre. Leur mise en réseau permet de confronter ces prismes et, ainsi, de lever collectivement des problèmes complexes.
  • Un ancrage bi-régional : la maille régionale permet une mutualisation des moyens et une concentration des savoir-faire qui peuvent être rapidement diffusés sur les territoires. La proximité permet de répondre rapidement aux attentes des acteurs. Cet ancrage se matérialise, pour Atlansun, par une collaboration forte et continue avec des institutions publiques : les Régions Bretagne, Pays de la Loire et les directions régionales de l’ADEME correspondantes. Cette collaboration va bien au-delà d’un financement, portant des actions communes structurantes pour le territoire, à l’instar du dispositif SMILE (SMart Ideas to Link Energies) notamment.

Cette double spécificité ainsi que sa feuille de route conduisent Atlansun à intervenir sur de nombreux champs, à la fois pour répondre aux marchés d’aujourd’hui, mais aussi pour contribuer à l’émergence de ceux de demain :

 

Marchés d’aujourd’hui

  1. Massification de la rénovation énergétique des bâtiments

En Pays de la Loire, les domaines de l’écoconstruction et de la promotion du bois et de la Forêt disposent de leur propre réseau : Novabuild et Atlanbois. Avec Atlansun, ces entités ont préparé les entreprises du territoire à répondre au premier marché groupé de rénovations à énergie zéro EnergieSprong en France (un marché de 2 000 logements, d’environ 200 millions d’euros). En animant pendant plus d’un an des ateliers dans le cadre du « club réhabilitation EnergieSprong en Pays de la Loire » qu’ils avaient initié, ces réseaux interprofessionnels ont en effet permis la montée en compétences et la mise en réseau des entreprises régionales, les rendant à même de répondre au marché de manière structurée et collective.

  1. Valorisation des opportunités de la loi Energie Climat

Modifiant le code de l’urbanisme, la loi Energie Climat représente une opportunité pour le développement de l’énergie solaire. La législation impose en effet d’installer sur les nouveaux bâtiments industriels ou commerciaux de plus de 1 000 m² un système de production d’énergie renouvelable ou bien une toiture végétalisée. Afin de sensibiliser les assujettis comme les structures d’accompagnement (développeurs économiques, Chambres de commerce et d’industrie…), un guide dédié à la loi Energie Climat a été rédigé. En vulgarisant les éléments réglementaires, et en présentant les solutions techniques et économiques, les différentes parties prenantes ont produit un outil visant à simplifier l’émergence de projets.

  1. Un accompagnement collectif au service du solaire thermique

Dans le Grand Ouest, les syndicats d’énergie et les collectivités locales, au travers de Contrats de développement territoriaux, mais aussi les fédérations professionnelles, comme la MAPES Pays de la Loire (Mission d’Appui à la Performance des Etablissements et Services sanitaires et médico-sociaux), le GIE Elevage en Bretagne et l’UBHPA (Union Bretonne de l’Hôtellerie de Plein Air), mènent des actions de promotion du solaire thermique. Ce travail en binôme permet de rapprocher l’offre et la demande dans la chaleur renouvelable. 

 

Marchés de demain

  1. Sensibilisation aux modèles d’affaires innovants : l’hébergement de centrale solaire

Modèle d’affaires peu connu, l’hébergement de centrale photovoltaïque (également appelé « raccordement indirect » ou « hébergeur/hébergé ») représente des avantages pour les propriétaires de bâtiments (, qui consomment une énergie locale tout en conservant leurs capacités d’investissement), comme pour les investisseurs, (qui développent davantage leurs activités). Cette solution est complémentaire des autres méthodes de raccordement et permet de faire émerger des projets qui ne pourraient pas se réaliser autrement. Cette solution est aussi utilisée pour coupler une production d’énergie solaire en ombrière et l’alimentation de véhicules électriques.

  1. Essor de l’autoconsommation collective

En associant consommateurs et producteurs autour d’un projet de production locale, l’autoconsommation collective favorise le recours aux énergies renouvelables dans les territoires. Projet collaboratif bi-régional déployé sur les Régions Bretagne et Pays de la Loire auquel Atlansun contribue, SMILE (SMart Ideas to Link Energies) facilite la mise en œuvre de ce type de projets et offre la possibilité de bénéficier de retours d’expérience. Une action a notamment été menée sur la mise en place d’une personne morale organisatrice mutualisée afin d’optimiser les coûts d’exploitation, de sécuriser les projets et de simplifier le quotidien des producteurs et consommateurs.

 

Un modèle pour accélérer la transition énergétique

Avec la volonté d’implication des collectivités, des entreprises et des particuliers, la mise en place de réseaux thématiques de proximité, à la maille régionale, est un facteur clé de l’accélération de la transition énergétique dans les territoires urbains et au-delà. Cette maille régionale permet de développer les compétences métiers nécessaires tout en conservant une proximité permettant de répondre aux enjeux spécifiques des acteurs. En s’intégrant aux démarches portées par les Régions, en tant que chefs de file de la transition énergétique et du développement économique, ces réseaux contribuent à atteindre les objectifs énergie climat tout en contribuant au développement de l’emploi.

 

 

Article signé  Simon Ducasse, délégué général d’Atlansun

Site web : www.atlansun.fr

  

Crédit photo 1 (vignette) : © DOME SOLAR

Légende : Installations photovoltaïques réalisées par LEGENDRE ENERGIE à La Fleuriaye (44) avec le système de fixation Hélios B² de DOME SOLAR

 


Article suivant : #36 - Autoconsommation collective, vers la communauté d'énergie renouvelable et l'énergie de proximité

 

Un DOSSIER réalisé avec le soutien de la :

 

 

 dossier énergies renouvelables
 ENR&R
 énergie

Auteur de la page

  • Simon Ducasse

    Délégué général d'Atlansun

    Suivre

  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     dossier énergies renouvelables
     ENR&R
     énergie